Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le meilleur médecin
Le meilleur médecin
note des lecteurs
date et réactions
17 février 2010 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 47 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
47
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Le meilleur médecin

Le meilleur médecin

Ce n'est pas Paracelse, ni hahnemann, ni Hippocrate, ni un Américain, ni un Russe, non ! vous voudriez bien le connaître, alors allez chercher un miroir et regardez, il est là devant vous, le meilleur médecin que vous puissiez trouver, il est déjà là, c'est vous. Avouez que ce serait vraiment stupide que le créateur nous ai laissé à la merci d'un microbe qui en plus ne nous veut pas de mal, bien au contraire. A quoi bon tant de technicité, tant de possibilités, si un simple virus, si petit qu'il en est invisible, peut vous tuer. Sur la revue Vie et Action j'ai lu un article que voici : "Cancer du poumon : l'homme était condamné. Une fois la sentence prononcée par les médecins, se refusant à une opération inutile et absurde, il partit en montagne à l'assaut des cimes. Il redescendit guéri dans la vallée. Une telle guérison semble en réalité un miracle. Mais ce "miracle", les savants le connaissent depuis longtemps. On l'appelle une "régression spontanée", un développement inverse, c'est à dire une auto-guérison des tumeurs, grâce aux forces de défense de l'organisme." De nombreux travaux ont été consacrés sur la défense naturelle de l'organisme contre le cancer. L'organisme n'est pas un porteur passif de la tumeur, telle est la conclusion fondamentale des observations médicales faites pendant de nombreuses années. Il répond à une néoplasie maligne par une réaction de défense. Encore faut-il que ces défenses naturelles soient fortes. Il est impératif de conserver un système immunitaire puissant et des défenses capables de se mobiliser en cas de cancer par exemple. Le cancer lui-même amenuise ces défenses, il est donc impératif de le savoir trés tôt et de l'attaquer trés tôt. On a même transplanté des cellules cancéreuses sur des volontaires sains et ces cellules périssaient toujours. Par contre, chez des malades atteints d'une infection avancée, elles peuvent s'acclimater et devenir la source du développement d'une tumeur. En fait nous serions tous porteurs de cancer mais certains se développent, et d'autres pas. Il ressort de ces recherches que l'organisme peut stopper la multiplication des cellules cancéreuses et les détruire. D'aprés le soviétique Nicolas Petrov," cette réaction à la maladie montre qu'il existe des forces et des moyens qui peuvent arrêter la croissance du mal en s'attaquant aux cellules malignes et en stimulant les réactions de défense de l'organisme. Aider ces forces dans leur travail curatif, c'est la tâche de la future thérapeutique rationnelle des tumeurs malignes." Maintenant, ne nous leurrons pas, cette force naturelle d'auto-guérison ne peut se manifester d'une manière dynamique et efficace que lorsque l'organisme est placé dans des conditions satisfaisantes lui permettant de mobiliser ces forces. Si, en sortant du Mac'Do on vous dit que vous avez un cancer vous comprendrez que la situation exige une autre façon de s'alimenter. Lorsque ces conditions correctes sont assurées, l'organisme peut assurer ce travail de lutte contre la maladie, quelle qu'elle soit. Moins vous mangerez, même de la meilleure nourriture, et plus ce système guérisseur sera efficace. Et au contraire, avec une nourriture trop riche, qui prend une bonne partie de notre énergie pour l'assimiler, il n'aura plus les moyens de s'exprimer. J'ai toujours en mémoire Cornaro qui, lui aussi était condamné trés jeune, et qui parce qu'il s'est mis à ne manger que 1 kilo de nourriture par jour, boissons comprises, est devenu centenaire. Cela parait beaucoup 1kg de nourriture mais réfléchissez bien et vous conviendrez que c'est trés, trés peu. Lorsqu'on songe que certains préconisent de boire des litres d'eau chaque jour (soit des kilos), il ne reste plus beaucoup de place pour la nourriture sèche. Les 3/4 de notre sang sont monopolisés autour des organes digestifs afin de s'occuper de cette masse d'aliments qui arrive quotidiennement. Si vous arrêtez cet apport massif, votre organisme va pouvoir s'occuper de ce travail qu'il est tout disposé à accomplir pour vous. Votre rôle est de l'aider dans sa tâche, afin qu'il puisse mobiliser toutes ses forces, non plus pour digérer et assimiler toute la nourriture que vous lui apportez, mais pour travailler à vous guérir, il sait faire. Tous ceux qui ont jeûné un jour le savent bien. Donc, en conclusion, il nous faut prendre en compte que nous avons en nous ce médecin incomparable, parce que lui nous connait bien, et qu'il ne nous laisse jamais tout seul lorsque nous sommes agressés. C'est un ami que vous avez en face de vous dans ce miroir et, croyez moi, c'est un trés bon médecin, le meilleur n'en doutez pas, mais il râle toujours, car personne ne l'écoute. Par Boisvert : http://santenature.over-blog.com/

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Mots-clés :
Recherche Santé Médecin
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx9.32.90) le 18 février 2010 a 09H19
 (Visiteur)

Parfait.... Le plus difficile sera de convaincre la pensée unique qui a toujours priviliégié une approche agressive de la santé et qui fait plutôt confiance à Sanofi qu’à la nature

0 vote
par boisvert (IP:xxx.xx6.92.55) le 18 février 2010 a 11H12
boisvert (Visiteur)

J’en conviens tout à fait, mais on est libre de penser autrement et encore libre de choisir la façon de se soigner.

0 vote
(IP:xxx.xx6.100.242) le 19 février 2010 a 08H29
 (Visiteur)

Certaines piqures sont obligatoires,sinon pas d’école,pas de voyage ;ou alors la pression sur le personnel de santé,culpabilisation Et tout simplement manque d’information ,tout est fait pour que certaines approches de la sanré restent dans l’ombre,vraiement dommage

0 vote
par boisvert (IP:xxx.xx6.92.55) le 19 février 2010 a 09H41
boisvert (Visiteur)

Et oui la France un pays de libertés, en fait ce n’est pas tout à fait ça. Pourtant c’est de notre corps et de notre santé qu’il s’agit, notre bien le plus personnel.