Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le glaucome à angle ouvert : examen de dépistage et traitement efficace
Le glaucome à angle ouvert : examen de dépistage et traitement efficace
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 janvier 2013
Auteur de l'article
Michael, 3 articles (Rédacteur)

Michael

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le glaucome à angle ouvert : examen de dépistage et traitement efficace

Le glaucome à angle ouvert : examen de dépistage et traitement efficace

Le glaucome est une maladie optique qui touche près de 2 % de la population française âgée de plus 45 ans. C’est une maladie chronique non contagieuse dont les origines sont encore peu connues, bien que des facteurs de risques ont été clairement identifiés.
Le glaucome est difficilement repérable de l’extérieur, il est donc fortement recommandé de se faire dépister à temps pour commencer le traitement approprié.
À défaut de traitement sur plusieurs années, le glaucome peut s’aggraver et entrainer la cécité (perte de la vue).
Il existe différentes formes de glaucome mais la plus rencontrée est le glaucome à angle ouvert (environ 90 % des cas).

 

Le cas particulier du glaucome à angle ouvert

Ce glaucome est ainsi nommé parce qu’il se manifeste dans une zone de l’œil appelé angle irido-cornéen.
Cette zone est constituée de sorte à pouvoir laisser s’évacuer aisément l’humeur aqueuse de l’œil. Lorsqu’elle est affectée, elle perd progressivement sa perméabilité, ce qui a pour conséquence l’accumulation de l’humeur aqueuse dans l’œil. Cela va entrainer une forte pression sur le nerf optique entrainant lentement son atrophie complète : c’est la cécité.
Le processus est irréversible. Le mieux à faire est donc de procéder au plus tôt à un dépistage dès les premiers symptômes douteux.

 

L’examen de dépistage

Il se fait chez un ophtalmologiste. Ce dernier procède à une série d’analyses à commencer par une prise de mesure de la tension oculaire.
Cette mesure rend compte de la pression qui est exercée sur le nerf optique. C’est un excellent indice, mais à elle seule, elle ne suffit pas pour déduire de la présence d’un glaucome.

D’autres examens complémentaires seront donc nécessaires.
On procèdera alors à l’examen à la lampe à fente. Il permet de s’assurer de l’état de l’iris, du cristallin et de la cornée.
Ensuite il peut être nécessaire de contrôler l’état du nerf optique par un examen approfondi.
Le dernier examen indispensable est celui du champ visuel. L’altération progressive du champ visuel est l’un des symptômes caractéristiques de cette maladie. Cette altération devient remarquable lorsque le nerf optique est atteint à environ 40 %. Toutefois, la vision est plus affectée la nuit que le jour.

 

Opter pour le traitement approprié

Le glaucome à angle ouvert ne se guérit pas. Cependant, des traitements efficaces existent pour soulager de la pression oculaire.
Pour ce faire, le médecin fait des prescriptions qui visent essentiellement, dans un premier temps, à diminuer la quantité d’humeur aqueuse produite par l’œil, puis dans un second temps à faciliter son élimination.

Lorsque ce traitement est un échec, on envisage alors un traitement au laser ou si nécessaire, la chirurgie, pour aider à l’évacuation de l’humeur aqueuse.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Yeux Glaucome