Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le futur plan antitabac du ministère des Affaires sociales et de la Santé
Le futur plan antitabac du ministère des Affaires sociales et de la Santé
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 juin 2014
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Le futur plan antitabac du ministère des Affaires sociales et de la Santé

Le futur plan antitabac du ministère des Affaires sociales et de la Santé

Dans le cadre de la lutte contre le tabac, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, envisage d’annoncer avant l’été de nouvelles mesures notamment la mise en place de paquets neutres et l'interdiction de la cigarette dans les lieux publics.

Afin d’effacer l’aspect communautariste des marques de cigarettes et dissuader certains fumeurs, la première mesure consiste à supprimer les logos et les couleurs sur les paquets. Cependant, cette mesure doit être adoptée par le Parlement et validée par le Conseil constitutionnel afin d’être mise en place. En adoptant le paquet neutre, la France rejoindrait l’Australie dans le club très fermé des pays les plus en pointe dans les mesures antitabac.

La seconde mesure consisterait à bannir la cigarette électronique des lieux publics. Cette mesure mainte fois promise par la ministre se trouve confronté à un mur de fumé. Les utilisateurs d’e-cigarette, qui ne fument pas mais « vapotent », estiment ne pas être en désacord avec le Code de santé publique qui « interdit de fumer dans les lieux fermés et couverts qui accueillent du public ainsi que dans tous les espaces non couverts des écoles, collèges et lycées publics et privés, comme dans tous les établissements destinés à l’accueil, à la formation ou à l’hébergement des mineurs ».

Enfin, le futur plan antitabac renforcerait également l'aide au sevrage en relevant le soutien à l'achat de substituts nicotiniques, en portant de 50 à 150 euros le forfait pour les moins de 30 ans, les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) et les malades du cancer.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus