Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le dépistage, une mauvaise piste pour la santé
Le dépistage, une mauvaise piste pour la santé
note des lecteurs
date et réactions
7 octobre 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Françoise Bayle, 12 articles (Medecine Douce)

Françoise Bayle

Medecine Douce
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
7
nombre de votes
3

Le dépistage, une mauvaise piste pour la santé

Le dépistage, une mauvaise piste pour la santé

"Tout bien portant est un malade qui s’ignore" Jules Romain (Knock).

Attention cancer !

Depuis quelques années, les "services de santé" s'obstinent régulièrement à m'envoyer des courriers pour m'inciter, et le mot est faible, à pratiquer au moins deux dépistages, celui du cancer du sein grâce à une mammographie, et celui du côlon, grâce à un test appelé hémocult.

Bon, on pourrait penser que c'est gentil de leur part de se préoccuper ainsi de notre santé. On peut légitimement se dire que tous ces courriers, qui vous pressent (menacent ?) avec cases à cocher et étiquettes pré-remplies vous facilitent la vie et il n'y a plus qu'à ...se soumettre.

Vraiment bonnes les intentions ?

Pourquoi pas, au fait ? Et bien, lorsque arrive le courrier fatal, qui arrive aussi fidèlement que celui des impôts, je ne peux m'empêcher de ressentir une grande colère : "Mais de quoi se mêle-t-on ?". Il me semble que je suis une grande fille, et que je suis seule juge en ce qui concerne ma santé. Et je m'en occupe, à plein temps. Et il est tout simplement hors de question qu'un organisme anonyme, fût-il bourré de bonnes intentions, puisse se substituer à ma propre façon de gérer ma santé, à mon propre pouvoir.

Les bonnes intentions, parlons-en justement. Jouer sur la peur, toujours prête à se manifester chez l'être humain, pour l'obliger à filer doux et se plier une fois de plus à des exigences administratives ? Trouver de nouveaux malades, pour être sûr de bien remplir les hôpitaux ? Promouvoir les outils technologiques de plus en plus performants, agressifs, qui vous fouillent jusqu'au tréfonds des cellules ? Consommer, encore et toujours, des examens comme des soins ? Bon, j'exagère, peut-être, mais franchement, j'en ai ras le bol de ce harcèlement !

C'est non !

C'est donc un NON catégorique que j'oppose à la propagande de dépistage. Non que je me sente invulnérable et au-dessus de la maladie, loin de là. Mais j'ai appris à écouter mon corps, à être sensible aux sensations qui traduisent son état de fonctionnement. J'ai appris à bien le nourrir, à lui apporter ce dont il a réellement besoin, et surtout lui éviter ce dont il n'a pas besoin. Si nécessité se fait sentir, c'est de l'intérieur qu'elle vient.

Mais que fait-on à l'école ?

Bien sûr, là où le bât blesse, c'est que justement ce genre d'éducation fait pathétiquement défaut dans notre culture. On apprend bien les logarithmes et la reproduction des fougères (passionnant, d'accord) mais pas vraiment à se connaître, à étudier le fonctionnement complexe et subtil d'un être humain. Cette lacune nous coûte cher : l'obligation de s'en référer à une autre autorité que la sienne. Et c'est la porte ouverte à tous les abus, à la systématisation et à l'uniformité des réponses.

En plus, c'est pas juste

De plus ce n'est pas seulement une question de coût, et d'incitation forcenée. C'est plus grave encore, car les résultats ne sont pas forcément fiables. De faux négatifs et de faux positifs sont à déplorer. Faux négatif, vous avez quelque chose et on ne le voit pas. Donc examen inutile. Faut positif, on vous dit qu'il y a quelque chose et il n'y a rien. L'émotion provoquée peut être extrêmement destructrice, et génératrice d'une vraie maladie..

En ce qui concerne spécifiquement la mammographie, cet examen n'est pas anodin pour les seins. Ils sont comprimés, écrasés et soumis à des rayons dont ils se passeraient bien. Et que dire de l'interprétation ? Le mot lui-même laisse perplexe !

Alors on fait l'autruche ?

Se positionner contre le dépistage ne veut pas dire ignorer la prévention. Ce sont deux aspects totalement différents de la santé. Bien sûr que la prévention est essentielle, c'est la première ligne de défense contre les maladies et un terrain sain reste le meilleur moyen à la fois de ne pas être malade, et de limiter les conséquences des maladies lorsqu'elles se présentent.

Et puis la confiance !

Oui on peut faire confiance à son corps, à la vie ! La vie veut toujours le meilleur pour nous. Il faut savoir que d'innombrables processus pathogènes ou cancéreux se produisent à tout moment dans l'organisme, mais celui-ci sait très bien s'en défendre, surtout s'il est considéré, aimé et écouté, bien nourri et correctement détendu. Oui, nous avons tout en nous pour nous guérir ! C'est ma conviction.

Ainsi, pour conclure cet article sur le dépistage organisé,je cite Aldous Huxley et son humour grinçant :

"La médecine a fait tant de progrès que plus personne n'est en bonne santé."

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Santé Dépistage
Commentaires
0 vote
par Bellissima (IP:xxx.xx9.109.16) le 10 octobre 2013 a 03H23
Bellissima (Visiteur)

Merci pour cet article sensé et que personne souhaite en parler et pourtant..j’ai le même sentiment depuis quelques années .. je trouve qu’il y a de l’abus à vouloir diagnostiquer tel ou tel "mal" sans raison apparente ! en 2 ans j’ai été poussé à passer cet examen 2 fois, sans raison et en plus après questionnement sans risque apparent et sans histoire génétique bref, moi aussi j’en ai marre qu’on nous prenne pour du bétail ! Apprenons à être à l’écoute de nous même et ne nous laissons pas faire notre corps nous appartient.

0 vote
par Françoise Bayle (IP:xxx.xx9.3.209) le 10 octobre 2013 a 11H04
Françoise Bayle, 12 articles (Medecine Douce)

Bravo pour cette prise de conscience ! Plus nous serons nombreux à aller dans ce sens, plus nous pourrons nous réapproprier notre pouvoir !

0 vote
par Bernard Sudan (IP:xxx.xx4.223.222) le 24 octobre 2013 a 17H49
Bernard Sudan, 31 articles (Rédacteur)

Votre analyse est juste et je la confirme avec d’autres arguments : http://www.carevox.fr/sante-maladie...