Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le combat contre l’obésité
Le combat contre l'obésité
note des lecteurs
date et réactions
8 janvier 2013
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le combat contre l’obésité

Le combat contre l'obésité

Ce 7 janvier, un documentaire inédit sur l’obésité a été diffusé sur France 3. Un sujet de plus en plus évoqué dans les médias. Et pour cause puisque près de la moitié des Français seraient en surpoids.

Selon les derniers chiffres publiés cette année, 46 % des Français adultes sont en surpoids. Plus grave encore : 15 % des Français sont obèses, soit 7 millions de personnes, qui peuvent, à tout moment, développer des maladies graves : diabète, hypertension ou maladies cardio-vasculaires… et au final, une espérance de vie réduite. Aujourd’hui, le système de santé français a décidé de réagir en mettant en place dans chaque région des équipes pluridisciplinaires pour combattre ce fléau : médecins, chirurgiens, psychiatres, diététiciennes, éducateurs sportif, travaillent ensemble pour proposer des solutions adaptées à chaque patient. 


L’équipe du film s’est installée pendant plusieurs mois à Angers, l’une des premières villes à s’être organisée en réseau pour lutter contre l’obésité. Aux côtés des médecins, la caméra suit le combat exceptionnel mené par ces professionnels de santé, devant l’impressionnant défilé des malades sans cesse plus nombreux. D’échecs en échecs, ces obèses placent tous leurs espoirs dans la chirurgie de l’obésité. Mais si la technique est efficace, la solution est parfois dangereuse et nécessite un suivi médical à vie. 

 

1ère partie : La main tendue

Diffusé le 7 janvier sur France 3 - Voir en Replay

Au CHU d’Angers, un service spécialisé sélectionne les patients candidats à la chirurgie de l’obésité. Un parcours difficile sous la conduite d’une endocrinologue, le docteur Agnès Sallé, qui reconnaît qu’aujourd’hui, pour ceux qui ont 60 ou 80 kilos à perdre, seule la chirurgie est efficace. « Ces patients nous apportent autant qu’on leur apporte » : Guillaume Bécouarn est un chirurgien particulièrement humain qui s’est passionné pour la chirurgie de l’obésité. Fernande et Emilie sont deux anciennes opérées. Elles sont responsables d’une association qui vient en aide aux obèses. Face à des situations de désespoir, elles savent trouver le mot juste. Etant passées par là, elles comprennent ce que ces malades ressentent. Depuis peu en France, la loi autorise la chirurgie de l’obésité pour les mineurs. Une chirurgie lourde, présentée comme la dernière chance pour des jeunes patients en échec d’amaigrissement. Des adolescents pour lesquels on craint des problèmes cardiaques avant l’âge de 30 ans. Reste qu’opérer un mineur pour un problème de poids pose de nombreuses questions. L’équipe a filmé le travail des équipes de pédiatrie au CHU d’Angers auprès de ces jeunes obèses.

2ème partie : Le parcours de l’espoir

Diffusion le 14 janvier 2013 à 20h45 sur France 3.

Avec le chirurgien Guillaume Bécouarn, les réalisateurs accompagnent le destin de plusieurs patientes dans leur combat contre l’obésité. Il doit faire face aux difficultés et aux douleurs que rencontrent des patientes opérées pour leur obésité. Dans certains cas, il doit réopérer en urgence. C’est le cas pour Chrystel, une jeune femme qui souffre de douleurs à l’estomac. Un an auparavant, elle avait failli perdre la vie après son opération. L’équipe continue de suivre Laurence, 46 ans, qui attend la décision finale pour son opération, ou encore Suzy, une femme de 62 ans qui voit son autonomie sérieusement menacée par son obésité. Une large part de ce deuxième documentaire est consacrée à la prise en charge des enfants et adolescents obèses. Avec le service pédiatrique du CHU d’Angers, ils accompagnent Johanna pendant son opération et plusieurs mois après. La jeune fille de 17 ans va-t-elle enfin stopper la prise de poids dramatique qui commence déjà à lui poser des problèmes physiques ? A quelques pas du CHU d’Angers, les caméras se sont installées au centre de réadaptation des Capucins. L’équipe de pédiatrie a mis au point une prise en charge pour sortir des jeunes de l’obésité, avant qu’il ne soit trop tard. Mais les mauvaises habitudes sont difficiles à combattre

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Surpoids