Accueil du site
> Dossiers > Le Bisphénol A (BPA)
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Bisphénol A, la santé aujourd’hui ou celle de demain ?
Le Bisphénol A, la santé aujourd'hui ou celle de demain ?
note des lecteurs
date et réactions
2 décembre 2011
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Bisphénol A, la santé aujourd’hui ou celle de demain ?

Le Bisphénol A, la santé aujourd'hui ou celle de demain ?

C’est une bataille rangée entre EFSA et AFSSA qui se profile à l’horizon  : les experts Français condamnent le bisphénol A sur la base de données scientifiques impliquant ce perturbateur endocrinien.... en sachant que 95 % d’entre nous sommes contaminés de façon importante. Les bébés naissants sont déjà imprégnés, alors leurs biberons (!), sont un problème encore secondaire.

Or, l'agence européenne avait donné un avis en 2010 (suite à l'alerte canadienne de 2008, ce n'est donc pas rapide ! ) très rassurant. Il est vrai que leur souci était aussi de voir un peu l'avenir : par quoi remplacer ces plastiques nombreux mais si populaires autrement que par des substances pires encore !?

L'EFSA a promis une réévaluation pour 2012 - on y est bientôt.

Coup de théatre : 32 scientifiques américains* viennent soutenir notre AFSSA nationale dans leur démarche anti-BPA, disant avec force combien cette substance peut être dangereuse pour les populations, et dénonçant rien de moins que l'allégeance de l'EFSA aux industriels du dit BPA.

Depuis, tout plein de chercheurs, scientifiques et médecins, mais aussi des sociétés savantes soutiennent la société scientifique d'endocrinologie. Notre très pompeuse académie de médecine a même adhéré.

Il n'y a plus le choix : il faut revoir les taux admissibles de PBA dans notre quotidien.

En attendant : évitez les plastiques alimentaires lorsqu'ils ne sont pas indispensables, ne faites jamais chauffer un emballage ou un ustensile en matière plastique, ne réutilisez pas les emballages, surtout pas pour réchauffer au microondes ou autre.

Pour ceux qui le souhaitent, téléchargez la Lettre Consultation Nutrition dédiée à ces problèmes sur http://www.nutrimarketing.eu/consul....
 

SOURCES

  • *Frederick vom Saal Université de Missouri
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté