Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La violence au travail inquiète 4 infirmiers sur 5
La violence au travail inquiète 4 infirmiers sur 5
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 septembre 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

La violence au travail inquiète 4 infirmiers sur 5

La violence au travail inquiète 4 infirmiers sur 5

A la suite des violences physiques constatées cet été dans les hôpitaux notamment à Marseille (Bouches-du-Rhône) et Bourgoin-Jallieu (Isère), l’Ordre national des infirmiers a réalisé une enquête auprès de quelques 1 000 professionnels.


Cette initiative a permis de mettre en évidence que 8 infirmiers sur 10 sont préoccupés par la montée de la violence physique dans leur travail. En effet, aux insultes et injures quotidiennes entendues notamment dans les services des urgences, les menaces de morts, crachats et agressions physiques deviennent de plus en plus fréquentes.

Cette profession qui préférait jusqu’alors passer sous silence ce profond mal-être afin de se préoccuper uniquement de leurs patients, semble vouloir lever le voile. En effet, le personnel hospitalier en sous-effectif semble désemparé face à ce nouveau visage de la société et souhaite que la population en prennent conscience. De ce fait, il déclare de plus en plus souvent ces actes de violence à leur direction et se réserve le droit de déposer plainte.

Pour l’Ordre infirmier, la blouse blanche n’est pas une armure et les conventions actuelles avec la police et la justice (ligne téléphonique direct, conseils pour l’agencement des services…) sont insuffisantes, ils réclament une formation spécialisée et plus d'effectifs.

On rappellera qu’en 2012, le ministère des Affaires sociales et de la Santé avait recensé près de 8 000 agressions à l’hôpital dont la moitié pour violences physiques.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté