Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La réforme de l’Aide Médicale d’Etat sévèrement tancée
La réforme de l'Aide Médicale d'Etat sévèrement tancée
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 janvier 2011
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

La réforme de l’Aide Médicale d’Etat sévèrement tancée

La réforme de l'Aide Médicale d'Etat sévèrement tancée

Plusieurs fédérations associatives demandent au gouvernement de suspendre le nouveau droit d’entrée pour bénéficier de l’Aide Médicale d’Etat (AME), destinée aux sans papiers, après la publication d’un rapport insistant sur les effets néfastes de la mesure.

La réforme de l’Aide Médicale d’Etat (AME), à peine votée par la majorité, doit déjà faire face à la fronde des associations de patients unis dans le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS). Elle doit également essuyer un flot de critiques émanant de l’Inspection Générale des Finances (IGF) et de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS). Pour le CISS, l’Aide Médiale d’Etat doit faire partie intégrante de la Couverture Maladie Universelle (CMU). Ce souhait est partagé par l’IGF et par l’IGAS, qui ferraillent en outre pour que ne soit pas instauré de contribution financière conditionnant l’accès à l’AME en écartant toute idée d’un accord préalable réclamés pour les soins hospitaliers coûteux.

Selon les deux organismes, « les économies réalisées par la mise en place de ces mesures seraient largement inférieures au coûts induits par le retardement des soins pour les personnes concernées ». Assez remontée également, la députée socialiste de Toulouse Catherine Lemorton. Cette dernière, qui avait qualifié la mesure de « scandaleuse, populiste et démagogue », remonte aujourd’hui au créneau pour insister sur le fait que « l’AME est une innovation solidaire envers les individus en très grande difficulté et non, comme aurait voulu le faire croire le gouvernement, un système permettant à des étrangers de se faire soigner en France au frais du contribuable ».
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Santé & Maladies
Mots-clés :
Santé