Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La pollution urbaine s’avère dangereuse pour le coeur !
La pollution urbaine s'avère dangereuse pour le coeur !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 mars 2010
Auteur de l'article
A.C., 22 articles (Journaliste)

A.C.

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La pollution urbaine s’avère dangereuse pour le coeur !

La pollution urbaine s'avère dangereuse pour le coeur !

Des chercheurs des universités de Montpellier et d’Avignon viennent de mettre en évidence le lien entre exposition à la pollution atmosphérique urbaine et accroissement des problèmes cardiaques.

Les dangers liés au monoxyde de carbone de type urbain font l'objet de nombreuses études depuis quelques années mais jusqu' alors aucune n'avait réussi à démontrer l'impact de la pollution sur le coeur.

La découverte revient à deux chercheurs des universités de Montpellier et d'Avignon qui ont publié les résultats de leurs études dans la revue spécialisée américaine American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine du 15 mars 2010.

Pour parvenir à cette conclusion, les deux scientifiques ont réalisé des tests sur des rats sains en les exposant pendant quatre semaines à des niveaux de CO (monoxyde de carbone) comparables à celui d'une ville polluée.

Sylvain Richard, co-auteur de l'étude, a expliqué le fruit de ses recherches dans les colonnes du Nouvel Obs : "Après quatre semaines, le cœur des rats est plus gros et il présente des signes de stress. En examinant les briques cellulaires du myocarde appelées cardiomyocytes, nous avons constaté que celles-ci ne se contractaient plus normalement. De ce fait, les rats présentent plus de troubles du rythme cardiaque, ce qui à long terme provoque des morts subites".

L'étude a également révélé que l'exposition au monoxyde de carbone aggrave les conséquences des infarctus du myocarde. Elle stipule, par ailleurs, que les chercheurs ont observé les rongeurs dans "un état 'hyperadrénergique' modéré, révélateur d'un état de stress et connu pour son implication dans le développement de l'hypertrophie cardiaque et de la fibrose ( c'est quoi ?), de tachycardies (...).

Les chercheurs envisagent d'appliquer leur découverte à l'être humain même si la mission s'annonce plus complexe comme l'indique Sylvain Richard : "Sur des animaux, il est facile d’aller étudier directement les cellules, ce qui est impossible chez l’homme. Des techniques d’imagerie comme l’électrocardiographie permettent tout de même d’étudier la réaction d’un cœur humain à une exposition à la pollution".

"Notre équipe et d’autres laboratoires sommes en train de réaliser de telles études et à première vue, il semble que la pollution assujettirait le cœur au stress, ce qui peut être dangereux à long terme. Si ces observations sont confirmées, nous pourront mieux combattre les problèmes de santé liés à la pollution atmosphérique", poursuit-il.

SOURCES

  • http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/20100317.OBS0169/la_pollution_urbaine_attaque_le_coeur.html

    http://www.enviro2b.com/2010/03/18/la-pollution-urbaine-nefaste-pour-le-coeur-des-citadins/

    http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/la-pollution-urbaine-aurait-des-effets-nefastes-sur-le-coeur-15-03-2010-851073.php

    http://www.apmnews.com/story.php?sommaireAgendaPage=1&numero=199606
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté