Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La peur du noir à l’origine de l’insomnie ?
La peur du noir à l'origine de l'insomnie ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
15 juin 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La peur du noir à l’origine de l’insomnie ?

La peur du noir à l'origine de l'insomnie ?

Apparemment, les enfants ne seraient pas les seuls à avoir peur du noir. Des chercheurs canadiens de Toronto ont démontré que certains adultes ne peuvent venir à bout de leur peur du noir. Mieux encore : Cette phobie héritée de leur enfance, prenant la forme d’une angoisse profonde, serait la source de bien des cas d’insomnie. L’étude en question a été présentée au congrès SLEEP 2012 de l’Associated Professional Sleep Societies.

Des scientifiques de l’Université de Ryerson, à Toronto au Canada viennent de révéler des travaux effectués dans leur laboratoire d’étude sur le sommeil et la dépression, grâce à la participation de 93 étudiants. L’étude en question, qui a été présentée lors du dernier congrès de l’Associated Professional Sleep Societies (APSS), tenue à Boston, a sérieusement établi un lien entre la question de la phobie de l’obscurité et des cas d’insomnie. Les travaux en sont encore au stade préliminaire mais pour Taryn Moss, experte en psychologie clinique et auteur principal de l’étude, les indications ne font pas de doute, puisque la moitié des participants observés, qui ont fait part de problèmes de sommeil tout en mentionnant avoir peur du noir, ont montré dans le même temps des signes d’agitation a cause de bruits soudains… alors que l’autre moitié des intéressés, qui ne souffre pas de problèmes de sommeil, se sont habitués à ces bruits.
 
La rapporteuse de l’étude fait ainsi part des observations de l’ensemble de son équipe : « Nous supposons que les personnes souffrant de troubles du sommeil sont plus tendues dans l’obscurité parce qu’elles associent le coucher à une incapacité à dormir, faisant le lien entre leur lit et un endroit où il n’est pas possible de s’endormir. Nous-nous posons désormais la question de savoir combien de personnes souffrent de cette phobie latente ».
 
Car c’est bien d’une phobie dont il serait question : la peur de l’obscurité. Et selon Colleen Carney, directrice du laboratoire sur le sommeil et la dépression de l’université, « ce mal peut être traité avec succès par une thérapie du comportement, mais avec un effet secondaire chez certains patients qui pourraient voir accentuer leur peur du noir ». Le problème est donc de trouver de nouveaux traitements. Les résultats des travaux présentés à l’APSS ont de quoi intéresser la France : Selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INVS), près de 25% des habitants de l’hexagone souffrent d’insomnie.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Commentaires
3 votes
par schuss (IP:xxx.xx2.215.141) le 16 juin 2012 a 16H05
schuss (Visiteur)

la peur du noir est tres certainement à l origine d un type seulement d insomnie chez les enfants d abord. En énergétique, selon l heure du réveil nocturne, cela renseigne sur la valeur énergétique du trouble. Par exemples : difficulté d endormissement entre 11h et 01h ; la VB est concernée. réveil nocturne entre 01h et 03h cette fois ci c est le foie qui est concerné. réveil entre 03h et 05h ;les poumons sont trop plein d energie. réveil précoce entre 05h et 07h ; le colon est saturé d energie. la pratique du QI gong avant d aller se coucher permet de de ré-harmoniser notre énergie perturbée et la nuit devient paisible sans réveil... si le pratiquant se trompe d exercices la nuit sera blanche ! La pratique du Qi gong est sans danger pour la santé et laisse ses adeptes libres et sans dépendance... La science voudrait trouver des recettes universelle valables pour tous. Cette quete est illusoire. Nous sommes tous différents et de ce fait chacun à besoin d une solution individualisée. Tous ces articles pseudo scientifiques n ont toujours qu un but : vendre des médicaments miracles qui vous soustrairont de votre responsabilité devant la difficulté. La chimie est capable de prodiges mais ses effets secondaires sont puissamment néfastes et toxiques. comme toujours les vrais bénéficiaires de ces traitements couteux et toxiques sont les labos pour lesquels travaillent ces prétendus scientifiques...

0 vote
par Un ange (IP:xxx.xx7.83.5) le 17 juin 2012 a 00H05
Un ange (Visiteur)

Avant de perdre beaucoup d’argent dans les "méthodes", "thérapie", "psy", "traitement", essayez de faire raconter à la maman sa grossesse et à parier que pendant celle-ci, il y a une situation qu’elle a vécu dans l’obscurité lors de laquelle elle a éprouvé de la peur et de l’angoisse.

Les mots sont souvent le meilleur remède et ça ne coûte que quelques instants d’écoute de l’autre pour résoudre son propre malaise.