Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La nouvelle campagne Inpes : objectif sevrage
La nouvelle campagne Inpes : objectif sevrage
note des lecteurs
date et réactions
30 mai 2011
Auteur de l'article
INPES, 32 articles (Rédacteur)

INPES

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
32
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La nouvelle campagne Inpes : objectif sevrage

La nouvelle campagne Inpes : objectif sevrage

Après la campagne du 31 mai 2010 qui mettait particulièrement l’accent sur l’exposition aux risques du tabagisme notamment chez les femmes, l’Inpes a choisi en 2011 d’inciter tous les fumeurs tentés par l’expérience du sevrage à passer à l’acte. Beaucoup d’appréhensions, d’idées reçues ou de mauvais conseils peuvent entourer cette étape, perçue comme « difficile ». D’où la signature de la nouvelle campagne : «  On entend toujours le même refrain quand on veut arrêter de fumer. Pour être bien conseillé, appelez Tabac info service au 39 89. »

La campagne lancée par l’Inpes à l’occasion de cette nouvelle Journée mondiale sans tabac, entend dédramatiser les craintes liées à l’arrêt du tabac et rappeler au fumeur qu’il n’est jamais seul. Grâce au dispositif d’aide Tabac info service, accessible par téléphone ( 0.15 euro/min depuis un poste fixe, hors surcoût éventuel de l’opérateur) ou sur Internet, le fumeur peut en effet, en plus de l’aide apportée par les professionnels de santé, retrouver de nombreux conseils pour connaître les méthodes efficaces et reconnues, savoir gérer ses peurs, et surtout bénéficier d’un suivi personnalisé.

Les résistances à l’arrêt

Le sevrage reste aujourd’hui souvent perçu comme très difficile par le fumeur. Il peut être générateur de frustrations qu’elles soient physiques ou psychologiques, engendrer la peur de grossir, d’échouer ou de renoncer à une partie de sa personnalité… Sa réussite peut être compromise par des tentatives antérieures mal vécues, des rechutes, un manque de confiance en ses capacités ou une dépendance que l’on pense impossible à surmonter... L’arrêt est donc, notamment pour les fumeurs très dépendants, anticipé comme une épreuve semée d’embûches. Il représente également un enjeu personnel important, un moyen de prouver aux autres sa valeur, sa volonté.

Dédramatiser les craintes liées à l'arrêt pour le rendre possible et accessible

L’information sur le sevrage est aujourd’hui encore mal connue du grand public. En réponse à cette situation et afin de poursuivre la « pédagogie du sevrage », l’Inpes prend donc aujourd’hui le parti d'ouvrir la réflexion sur les craintes, l’un des principaux freins à l’arrêt chez les fumeurs.
En effet, il apparaît que la plupart des appréhensions liées à l’arrêt du tabac, si elles sont légitimes, sont souvent exagérées et amplifiées par une méconnaissance de la réalité du sevrage. Or aborder l’arrêt plus sereinement permet de le vivre moins difficilement. Identifier, anticiper et savoir gérer ses craintes, est une étape importante pour préparer son arrêt en connaissance de cause et relativiser la difficulté. Être bien conseillé au moment de la décision d’arrêter de fumer est déterminant pour faire en sorte de ne pas être dépassé par ses peurs.
Chaque fumeur est différent et peut choisir de mener seul ou accompagné cette démarche selon la solution la plus adaptée pour lui (accompagnement, traitements, préparation, etc.). Tabac info service (http://www.tabac-info-service.fr/) est une porte d'entrée vers ces solutions puisqu’il propose des méthodes validées, des conseils personnalisés et des contacts utiles.

Un film d’animation

Le spot télévisé, diffusé du 31 mai au 20 juin 2011, a pour objectif de dédramatiser les craintes liées à l’arrêt. Par son traitement humoristique qui met en avant l’exagération des peurs des conséquences du sevrage, il incite le fumeur à réfléchir sur ses inquiétudes personnelles et à trouver ses propres solutions.

Le spot met en scène l’exacerbation des peurs suivantes :

  • la peur de grossir et de devoir s’en tenir au régime « salade verte » dès le matin
  • la peur de s’isoler, avec l’obligation de se barricader chez soi pour résister à la tentation des fêtes, symbolisées par un gâteau sur jambes qui vous poursuit avec insistance
  • la peur d’être nerveux d’où l’obligation de courir du soir au matin pour « décompresser »
  • la peur de changer ses habitudes et de devoir renoncer aux plaisirs associés à la cigarette, comme le rituel de la pause café-cigarette…

Pour illustrer ce propos, le spot traite en animation et sur le mode parodique la petite musique qu’entendent le plus souvent les fumeurs au moment de l’arrêt : petite musique qui se compose essentiellement de conseils génériques et surtout très exagérés qui ne font finalement que renforcer les craintes. Le spot oppose à ce refrain la possibilité d’être bien conseillé pour bien aborder son arrêt du tabac
Le personnage du spot a décidé d’arrêter de fumer et tout au long de sa journée, il est poursuivi par une rengaine : « Quand t’arrêtes de fumer, évite de te peser et mange de la salade même au petit-déjeuner ; quand t’arrêtes de fumer, dis adieu au café et même au thé, on ne sait jamais ; quand t’arrêtes de fumer, ne va plus en soirée, même ton anniversaire, faudra pas le fêter ; quand t’arrêtes de fumer, fais de la course à pied, du lever au coucher, sans jamais t’arrêter … ». L’animation prend fin sur le message : « On entend toujours le même refrain quand on veut arrêter de fumer. Pour être bien conseillé, appelez Tabac info service au 39 89. »

En parallèle de sa diffusion à la télévision, le film de 30 secondes sera visible sur plusieurs sites sous forme de bannière : lefigaro.fr, youtube.com, e-sante.fr, doctissimo.fr, topsante.com, dailymotion.com/fr et les quotidiens régionaux en ligne.

Les spots radio

Afin d’apporter des solutions aux fumeurs qui souhaitent arrêter leur consommation et de promouvoir les services offerts par le dispositif TIS, la campagne radio de 2010 « C’est plus facile quand on sait » sera rediffusée du 4 au 21 juin.
Il s’agit de six spots radio de 30 secondes dont l’objectif est de faire connaître le 39 89 et de valoriser le service apporté par la ligne. Ils mettent en scène des conversations entre des tabacologues de la ligne et des fumeurs : une femme enceinte souhaitant arrêter de fumer ; des informations sur le tabagisme passif ; la dangerosité du tabac à rouler ; le « coaching » personnalisé…

Le coaching   Téléchargement (mp3, 488 Ko) Version texte
La femme enceinte   Téléchargement (mp3, 478 Ko) Version texte
La famille   Téléchargement (mp3, 481 Ko) Version texte
La rentrée   Téléchargement (mp3, 481 Ko) Version texte
Le tabac à rouler   Téléchargement (mp3, 479 Ko) Version texte
Les vacances   Téléchargement (mp3, 484 Ko) Version texte

Mobiliser les professionnels

Parce que les professionnels de santé sont un relais majeur dans l’information sur l’arrêt du tabac, la campagne les invite également à découvrir le dispositif Tabac info service et à le promouvoir auprès de leurs patients par des encarts dans la presse professionnelle (du 32 mai au 31 juillet) et deux bannières web diffusées sur des sites dédiés. Par ailleurs, plusieurs supports sont mis à leur disposition pour les accompagner dans l’aide qu’ils apportent aux fumeurs.

INPES
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Tabac Sevrage