Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La migraine, définitivement héréditaire ?
La migraine, définitivement héréditaire ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 juin 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La migraine, définitivement héréditaire ?

La migraine, définitivement héréditaire ?

Des travaux allaient déjà dans ce sens. Une étude, publiée le 10 juin dernier dans la revue Nature Genetics, enfonce le clou et met en évidence le rôle de l’hérédité dans la forme la plus répandue de la migraine. Des scientifiques européens et australiens, regroupés dans un consortium international dédié à la recherche sur la génétique de la migraine (International Headache Genetics Consortium), ont en effet identifié quatre gènes associés à la migraine "sans aura", contre laquelle il n’existe aucun traitement connu.

La migraine, qui frappe près d’une femme sur six et un homme sur dix, prend la forme de maux de tête aigus et récurrents souvent accompagnés de nausées et d’une sensibilité à la lumière et aux sons. Cette maladie représente une cause majeure d’absentéisme au travail. Des chercheurs européens et australiens, qui ont travaillé ensemble au sein de l’International Headache Genetics Consortium, ont indiqué ce mois-ci avoir identifié des variants génétiques au sein du génome de 4 800 personnes souffrant de migraine "sans aura" (c’est à dire sans signes neurologiques précurseurs tels que les troubles visuels, la forme la plus répandue de cette maladie et qui touche les trois quarts des migraineux).
 
L’étude, coordonnée par Arn van den Maagdenberg, expert en maladies neurogénétiques et professeur au centre médical de l’université de Leiden aux Pays-Bas, et Tobias Freilinger, du département de neurologie de l’université de Munich en Allemagne, portait sur un total de 12 000 personnes. Confirmant la présence de deux gènes de prédisposition sur un trio de gène identifiés au préalable, les scientifiques ont ainsi mis en lumière deux nouveaux gènes, suggérant ainsi avec davantage de force un scénario selon lequel des dysfonctionnements de molécules, en charge de transmettre des signaux entre les cellules nerveuses et le cerveau, contribuent à l’apparition de migraines. En outre, deux des gènes impliqués tendent à défendre l’hypothèse d’un rôle probable des vaisseaux et donc des perturbations du flux sanguin.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Mots-clés :
Génétique Migraine
Commentaires
0 vote
par schuss2 (IP:xxx.xx2.215.141) le 13 juin 2012 a 16H20
schuss2 (Visiteur)

De mon point de vue cette affirmation est une intoxication culturelle de plus qui favorise dans l opinion l option tout médicament pour "traiter la migraine". Pour ma part , j ai traité personnellement des dizaines de cas de migraineux sans aucun médicament et aucune récidive. Pour certaines patientes les migraines duraient depuis plus de trente ans. Dans le cas le plus spectaculaire une seule séance a suffit à faire disparaitre les migraines qui étaient journalières ! évidemment le corps médical est toujours dubitatif quand je cite mes réussites dans ce domaine. Il n empêche que cette réalité contre dit complètement la nature génétique des migraines qui est une sottise de plus à charge des labos qui se font un maximum d argent sur les migraineux. Je me souviens d une de mes patientes qui était tellement intoxiquée par les médicaments qu elle ingurgitait quotidiennement qu elle a du subir une cure de sommeil pour se désintoxiquer. les médicaments sensés l aider contre la migraine l avait rendu complètement ad-dicte de ces même médicaments... et lui provoquaient des maux de tête supplémentaires en période de manque !!! beaucoup de migraines ont une origine émotionnelle ou traumatique qui peuvent donc être traitées sans médicaments toxiques et en quelques séances d ostéopathie... pour les plus septiques inconditionnels de l allopathie , ne tenez pas compte de ce message. Pour les autres ,plus ouverts aux méthodes douces, renseignez vous !