Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La maladie du sommeil gagnera du terrain avec le réchauffement du climat
La maladie du sommeil gagnera du terrain avec le réchauffement du climat
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 novembre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La maladie du sommeil gagnera du terrain avec le réchauffement du climat

La maladie du sommeil gagnera du terrain avec le réchauffement du climat

40 à 77 millions de personnes supplémentaires pourraient être la cible de la mouche tsé-tsé à l’horizon 2090. Le réchauffement climatique en serait la cause. Celui-ci gagnera indéniablement en intensité durant tout ce siècle et aura des répercussions sur l’habitat de la mouche tsé-tsé, qui verra son implantation géographique s’accroitre sensiblement.

Selon une étude publiée en ce 9 novembre, la trypanosomiase africaine, couramment appelée maladie du sommeil, pourrait menacer des dizaines de millions de personnes supplémentaires d’ici la fin du siècle. Et ce en raison du réchauffement du climat qui élargira la zone d’influence de la mouche tsé-tsé, vecteur de la maladie auprès des humains et d’animaux divers. Cette étude, menée par Sean Moore et son équipe de chercheurs du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), vient assombrir des prévisions déjà peu reluisantes en lien avec le réchauffement de la planète (nous attendent, entre autre, la disparition de nombreuses terres, des déplacements de population et le développement de plusieurs maladies).

Les scientifiques se sont basés sur une élévation de la température de 1,1 à 5,4 degrés Celsius. Selon leurs projections, certaines régions dans l’est de l’Afrique deviendraient alors trop chaudes pour que le parasite survive (la maladie se déclenchant lorsque la température s’établit entre 20,7 et 26,1 degrés), mais cette perte de surface serait largement compensée par d’autres aires, sur tout le continent africain.

La mouche tsé-tsé, qui étendra donc sa sphère de présence, est porteuse d’un parasite du nom de trypanosome, qui est transporté du bétail à l’homme lorsqu’elle se nourrit de son sang. Les symptômes commencent par de la fièvre, des maux de tête et des douleurs articulaires. En l’absence de traitement, la maladie prend le dessus sur les défenses de la personne atteinte et franchit un palier supplémentaire se traduisant par de l’anémie, des troubles endocriniens, cardiaques et rénaux. S’en suivent des troubles neurologiques et une intensification des périodes de fatigue. Le stade ultime est le coma, puis la mort.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté