Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
« La guerre est déclarée » rend hommage à l’hôpital public
« La guerre est déclarée » rend hommage à l'hôpital public
note des lecteurs
date et réactions
8 septembre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

« La guerre est déclarée » rend hommage à l’hôpital public

« La guerre est déclarée » rend hommage à l'hôpital public

Le film « La guerre est déclarée », ovationné en mai dernier à Cannes lors de sa présentation en ouverture de la 50ème édition de la Semaine de la Critique, rend un bel hommage à tout le personnel hospitalier qui œuvre au quotidien auprès des enfants malades tout en soutenant leurs familles.

« La guerre est déclarée », est le titre d’un film tourné en partie à l’hôpital Necker-Enfants malades en octobre et novembre 2010. Il raconte une histoire bien réelle, celle de la réalisatrice Valérie Donzelli et de son compagnon Jérôme Elkaïm, face à la maladie de leur enfant, soigné 8 ans auparavant, pour une forme rare de tumeur cérébrale dans le service de neurochirurgie pédiatrique du Pr Christian Sainte-Rose.

On aurait pu imaginer que retrouver l’hôpital Necker allait réveiller des souvenirs douloureux, il n’en est rien explique Valérie Donzelli : « Le tournage a été réparateur et même joyeux. Revoir les médecins et les infirmières aussi. Le Professeur Sainte-Rose, en particulier. Nous souhaitions qu’il joue son propre rôle, mais il nous a dit qu’il était mauvais comédien. En revanche, il m’a prêté sa blouse, son bureau, sa secrétaire ! C’était compliqué de trouver l’acteur qui allait l’incarner, le vrai Sainte-Rose est tellement exceptionnel de charisme, finalement c’est l’acteur Frédéric Pierrot qui l’incarne avec une belle humanité ».

Tournage du film

« La guerres est déclarée » est une histoire d’amour et le récit d’un combat, extrait du journal qu’écrivait la réalisatrice dans les couloirs de l’hôpital, « pour ne pas oublier ce qu’était l’hôpital. C’est aussi une façon de rendre hommage à l’hôpital public. On ne se pose pas la question de l’argent alors que cela coûte si cher : c’est formidable », souligne-t-elle. « Le système hospitalier est décrié en France, renchérit Jérémie Elkaïm. On a perçu une grande efficacité, un vrai engagement ».

« La guerre est déclarée » que ses auteurs sont allés montrés aux équipes médicales, leur est d’ailleurs dédiée. Pour la petite histoire le film a été tourné avec un appareil de photo Canon ultra discret, afin de ne pas gêner le travail des équipes hospitalières.

Ce film d’aventure, d’amour et d’action a également triomphé depuis au Festival Paris Cinéma (où il a reçu les Prix du Jury, des Bloggeurs et du Public), au Festival de Cabourg (Grand Prix du jury), ou encore au Festival d’Angoulême (Valois du meilleur film). Sortie en salles cette semaine.

Anne de Fouchier
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par tiloo87 (IP:xxx.xx2.110.204) le 1er février 2012 a 17H08
tiloo87 (Visiteur)

C’est de l’humour, n’est-ce pas ?