Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La goutte : le remède reste à trouver
La goutte : le remède reste à trouver
note des lecteurs
date et réactions
29 décembre 2011
Auteur de l'article
Mélanie Desesquelles, 15 articles (Soins des articulations)

Mélanie Desesquelles

Soins des articulations
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
15
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La goutte : le remède reste à trouver

La goutte : le remède reste à trouver

La goutte est une maladie chronique qui apparaît sous forme de douleurs intenses dans les articulations. Dérivée de l’arthrite, la goutte se déclare généralement dans l’articulation du gros orteil qui enfle et devient rouge violacée. Les personnes atteintes de cette maladie redoutent ces crises récurrentes qui peuvent durer quelques jours. Chaque articulation est susceptible d’être touchée.

Cette maladie est provoquée par un taux très élevé d’acide urique dans le sang, un état appelé hyperuricémie. L’acide urique correspond à l’un des déchets que le corps produit. Produite en excès, cet acide se dépose graduellement dans l’organisme sous forme de cristaux, notamment dans les articulations et entraîne des réactions inflammatoires douloureuses, à l’origine de la goutte.
 
Ce sont plus particulièrement les hommes, à 90%, qui souffrent de cette maladie. Dès 30 ans chez certains, 45 ans pour d’autres, les crises se déclarent chez près de 2 % des adultes. La maladie survient chez les femmes après la ménopause.
Dans certains cas, la goutte est liée à un terrain génétique néanmoins, en règle générale elle est associée à un style de vie excessif dont une grande consommation d’alcool et de nourriture grasse. La sédentarité et l’obésité, l’alcoolisme sont aussi des facteurs qui favorisent de telles souffrances.
 
La goutte se manifeste par des douleurs soudaines, vives et pulsatiles dans une articulation. Sous forme de crises, cette maladie survient principalement la nuit. Les articulations les plus touchées sont celles des extrémités, qui, étant plus sensibles au froid peuvent causer la transformation de l’acide urique liquide en cristaux d’acide urique.
 
Plusieurs symptômes sont associés à la goutte. L’articulation atteinte peut être enflée, rouge et être ressentie comme froide. Dans de rares situations, les douleurs sont généralisées à plusieurs membres et le patient souffre d’un malaise général, de fièvre (jusqu’à 39 °C) et de frissons.
 
Malgré tout, aujourd’hui la goutte est une maladie bien connue et nous disposons de moyen pour réduire le nombre de crises et prévenir les dommages permanents aux articulations. L’essentiel reste de maintenir un style de vie.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté