Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La "cramine", ou le froid intense en Suisse
La "cramine", ou le froid intense en Suisse
note des lecteurs
date et réactions
2 février 2012
Auteur de l'article
Docteur Bertrand Buchs, 17 articles (Médecin rhumatologue)

Docteur Bertrand Buchs

Médecin rhumatologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
17
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La "cramine", ou le froid intense en Suisse

La "cramine", ou le froid intense en Suisse

les températures négatives rafraîchissent une grande partie du continent européen depuis le week-end dernier. Afin de garder une bonne santé, il convient de limiter les efforts physiques, de bien se couvrir pour sortir dans le froid, de rester chez soi dans la mesure du possible et de ne pas surchauffer le logement. En Suisse, le froid a fait réagir le Docteur Bertrand Buchs...

Bon, va falloir faire gaffe.

Vous n’êtes plus habitués aux grands froids.

Alors règle numéro 1 : on se protège les mains, le crémol, et les petits petons.

Des habits bien chauds et de bonnes chaussures.

On évite les zones à courants d’air.

On bénit les hippocampes à plumes qui ont mis des arrêts de trams et de bus sur un pont en pleine bise.

Comme pour les canicules, on s’hydrate.

On évite l’alcool et les soirées de contemporains bien arrosées.

On se déplace que si c’est nécessaire.

On regarde où on met les pieds. Une plaque de glace et c’est la dérape annoncée.

Les orthopédistes vont faire des affaires en or.

Le lac va peut-être geler et on aura gratos une vraie traversée de la rade.

Le Conseil d’Etat va se mettre en mode hibernation.

Les libéraux vont congeler leurs deux conseillers d’Etat pour pouvoir les conserver durant deux ans.

Enfin, monsieur Stauffer, politicien de Genève, devra boutonner sa chemise pour éviter de chopper une phtisie galopante.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Hiver Conseils Froid