Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La Citrulline pour les muscles des seniors
La Citrulline pour les muscles des seniors
note des lecteurs
date et réactions
15 mars 2013
Auteur de l'article
Gorgé Marianne, 4 articles (Rédacteur)

Gorgé Marianne

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

La Citrulline pour les muscles des seniors

La Citrulline pour les muscles des seniors

Environ 23 millions de Français ont plus de 50 ans, dont 6 millions ont 75 ans ou plus. En 2050, l’INSEE prévoit qu’un français sur trois aura plus de 60 ans et que le nombre des centenaires sera multiplié par 10. Actuellement, la France consacre plus de 22 milliards d’euros dans la prise en charge de la dépendance : selon l’INSEE, la France compte actuellement 1,2 million de personnes dépendantes, et ce chiffre atteindra 2 millions en 2040. Il est donc évident que le "bien vieillir" des seniors devient une priorité absolue.

A la faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques et à l’université Paris Descartes, le Professeur Luc CYNOBER et son équipe effectuent des recherches sur les acides aminés et leurs métabolites en étudiant leurs impacts dans différentes situations physiopathologiques, en particulier au cours du vieillissement. L’entrée dans la dépendance est multifactorielle mais la perte d’autonomie est souvent associée à une dénutrition, une sédentarité, un manque de motivation et de force pour accomplir les gestes du quotidien. Deux des paramètres essentiels dans l’installation de la dépendance : la dénutrition et le vieillissement musculaire conduisant à la sarcopénie, à la perte de force et à la sédentarité (1)(2).

Entre 20 et 80 ans, nous perdons la moitié de nos muscles

La sarcopénie est une pathologie se caractérisant par une diminution de masse, de force et de fonction musculaires. Elle est reconnue comme facteur central dans la physiopathologie du syndrome de fragilité chez la personne âgée (3). L’une des causes de cette pathologie est l’altération du métabolisme protéique chez la personne âgée. Celui-ci se traduit par une augmentation de l’extraction splanchnique des acides aminés c’est-à-dire la captation d’une partie des acides aminés ingérés par d’intestin et le foie, limitant ainsi leur biodisponibilité et en conséquence la réponse anabolique postprandiale (4)(5). Ceci, répété tous les jours après chaque repas, conduit à un déséquilibre du métabolisme azoté (diminution de la synthèse protéique musculaire postprandiale et donc non renouvellement des cellules musculaires) et à une fonte progressive du tissu musculaire : entre 20 et 80 ans, la masse musculaire est réduite de moitié.

La L-citrulline, une stratégie nutritionnelle innovante

C’est avec pour objectif de découvrir une nouvelle stratégie nutritionnelle de prise en charge de la sarcopénie et de la dénutrition chez la personne âgée que Luc Cynober a commencé à s’intéresser à la citrulline et, depuis plus de 10 ans, le Docteur Christophe MOINARD a mis en place et suivi les études permettant de commencer à caractériser tout le potentiel de cet acide aminé lors du vieillissement. La L-citrulline est un acide aminé non protéique naturellement présent dans la pastèque qui agit directement sur la synthèse protéique musculaire. Cet acide aminé a pendant très longtemps été peu étudié car il n’entre pas dans la composition des protéines et est quasiment absent de l’alimentation à l’exception de la pastèque (6) (concentrations variant de 0,7 à 3,6 g/kg (7)). Les données récentes de la littérature, montrent de manière très intéressante que la L-citrulline est le seul acide aminé dont la biodisponibilité ne varie pas avec l’âge puisqu’il échappe à cette séquestration splanchnique. Par ailleurs, la citrulline est largement impliquée dans la régulation de l’homéostasie azotée avec, notamment, une action directe sur la synthèse protéique musculaire (8). La citrulline représente donc une stratégie nutritionnelle intéressante pour préserver la masse musculaire lors du vieillissement et la restaurer lors des épisodes de dénutrition ou sarcopénie.

La pertinence d’une telle stratégie vérifiée,

Chez l’animal :

Sur un modèle de dénutrition au cours du vieillissement, une complémentation orale en L-citrulline permet de restaurer la masse et la force musculaire (augmentation de plus de 20 % du contenu protéique musculaire, de plus de 90 % de la synthèse protéique musculaire (9) et de 37 % de la force musculaire (10)).

Chez des rats âgés sains, la consommation de citrulline au long cours permet de corriger les effets du vieillissement sur la composition corporelle : augmentation de la masse maigre de 8 % associée à une diminution de la masse grasse (de 14 % en sous-cutanée et de 42 % en intra abdominal) (12). 

Chez l’Homme :

L’effet de la citrulline sur la synthèse protéique musculaire a également été confirmé. Ainsi, Rougé et al. ont montré que suite à une complémentation en citrulline, une citrullinémie de 225±44 μmol/L en moyenne est associée à une augmentation de 57 % du bilan azoté (14), suggérant une augmentation de la synthèse protéique musculaire. De même, sur un modèle humain de dénutrition modérée, une complémentation en citrulline induisant une citrullinémie comprise entre 600 et 800 µmol/L est associée à une augmentation de l’ordre de 25 % de la vitesse de synthèse protéique musculaire (13).

L’ensemble de ces données atteste qu’une complémentation en citrulline est extrêmement intéressante et efficace pour le maintien ou la restauration de la masse et de la force musculaire au cours du vieillissement ou lors d’épisodes de dénutrition ou de sarcopénie. Ces résultats ont conduit à des dépôts de brevets par l’université Paris Descartes, à la création par les chercheurs d’une société (CITRAGE) et au développement d’un complément alimentaire destiné aux personnes de plus de 50 ans pour préserver leur capital musculaire (MyoCIT®) et d’un complément nutritionnel oral adjuvant des traitements de la dénutrition et de la sarcopénie (ProteoCIT®).

Marianne GORGE

SOURCES

  • 1. Goodpaster BH, Park SW, Harris TB, Kritchevsky SB, Nevitt M, Schwartz AV, et al. The Loss of Skeletal Muscle Strength, Mass, and Quality in Older Adults: The Health, Aging and Body Composition Study. J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 10 janv 2006;61(10):10591064.

    2. Delmonico MJ, Harris TB, Lee J, Visser M, Nevitt M, Kritchevsky SB, et al. Alternative Definitions of Sarcopenia, Lower Extremity Performance, and Functional Impairment with Aging in Older Men and Women. Journal of the American Geriatrics Society. 1 mai 2007;55(5):769774.

    3. Morley JE, Haren MT, Rolland Y, Kim MJ. Frailty. Med. Clin. North Am. sept 2006;90(5):837847.

    4. Boirie Y, Gachon P, Beaufrère B. Splanchnic and whole-body leucine kinetics in young and elderly men. Am. J. Clin. Nutr. févr 1997;65(2):489495.

    5. Jourdan M, Cynober L, Moinard C, Blanc MC, Neveux N, De Bandt JP, et al. Splanchnic sequestration of amino acids in aged rats: in vivo and ex vivo experiments using a model of isolated perfused liver. Am. J. Physiol. Regul. Integr. Comp. Physiol. mars 2008;294(3):R748755.

    6. Curis E, Nicolis I, Moinard C, Osowska S, Zerrouk N, Benazeth S, et al. Almost all about citrulline in mammals. Amino Acids. 2005;29(0939-4451):177205.

    7. Rimando AM, Perkins-Veazie PM. Determination of citrulline in watermelon rind. J Chromatogr.A. 17 juin 2005;1078(1-2):196200.

    8. Moinard C, Cynober L. Citrulline: a new player in the control of nitrogen homeostasis. J. Nutr. juin 2007;137(6 Suppl 2):1621S1625S.

    9. Osowska S, Duchemann T, Walrand S, Paillard A, Boirie Y, Cynober L, et al. Citrulline modulates muscle protein metabolism in old malnourished rats. Am. J. Physiol. Endocrinol. Metab. sept 2006;291(3):E582586.

    10. Faure C, Raynaud-Simon A., Le Plenier S, Ferry A, Aussel C, Cynober L, et al. Citrulline and leucine supplementation in old malnourished rats: effects on muscle. Accept‚ pour communication au 30Šme CongrŠs de l’ESPEN (Florence). 2008;

    11. Osowska S, Neveux N, Nakib S, Lasserre V, Cynober L, Moinard C. Impairment of arginine metabolism in rats after massive intestinal resection: effect of parenteral nutrition supplemented with citrulline compared with arginine. Clin. Sci. sept 2008;115(5):159166.

    12. Moinard C. O025 LONG-TERM EFFECT OF CITRULLINE SUPPLEMENTATION IN HEALTHY AGED RATS: EFFECT ON BODY COMPOSITION. Clinical Nutrition Supplements. 1 janv 2009;4(2):12.

    13. Jourdan M, Nair KS, Ford C, Shimke J, Ali B, Will B, et al. O025 CITRULLINE STIMULATES MUSCLE PROTEIN SYNTHESIS AT THE POST-ABSORPTIVE STATE IN HEALTHY SUBJECTS FED A LOW-PROTEIN DIET. Clinical Nutrition Supplements. janv 2008;3:1112.

    14. Rougé C, Des Robert C, Robins A, Le Bacquer O, Volteau C, De La Cochetière M-F, et al. Manipulation of citrulline availability in humans. Am. J. Physiol. Gastrointest. Liver Physiol. nov 2007;293(5):G10611067.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté