Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’OMS s’inquiète des conséquences sanitaires de l’éruption islandaise
L'OMS s'inquiète des conséquences sanitaires de l'éruption islandaise
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 avril 2010 | 3 commentaires
Auteur de l'article
A.C., 22 articles (Journaliste)

A.C.

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’OMS s’inquiète des conséquences sanitaires de l’éruption islandaise

L'OMS s'inquiète des conséquences sanitaires de l'éruption islandaise

L’éruption volcanique en Islande vient de mettre le monde (des médias ?) en alerte... Alors que la plupart des aéroports ont cessé toute activité à cause des particules de cendres contenant de la silice qui pourraient endommager les moteurs des avions, l’OMS semble quant à elle se poser des questions sur les risques sanitaires.

Les nuages des cendres en provenance du volcan islandais ont déjà cloué au sol les avions des principaux aéroports de l'Europe du Nord, mais en plus d'affoler le trafic aérien, ils commencent sérieusement à poser des questions en termes de santé publique.

Le porte-parole de l'OMS, Daniel Epstein, a préféré jouer la prudence et ne pas dramatiser la situation dans un premier temps. Il a déclaré lors d' un point presse : "Toute matière volatile inspirée est dangereuse, nous sommes par conséquent préoccupés, mais nous n' en savons pas plus". Langue de bois ou véritable réserve par rapport à l'importance du phénomène actuel ?

Plus tard, il a cependant précisé plus clairement en quoi consistait la dangerosité des particules : "C'est très dangereux pour la santé parce qu'une fois inhalées, ces particules peuvent atteindre la périphérie des bronchioles et des poumons et poser des problèmes, en particulier aux personnes atteintes d'asthme ou de difficultés respiratoires". Il a également tenu à rappeler que des consignes avaient déjà été données sur ce thème en 2005... Mais ne serait-il pas temps de les réitérer ?

Le directeur général de la santé, Didier Houssin, interrogé par l'AFP, s'est voulu rassurant : « le nuage est très dispersé, il vient de plusieurs milliers de km, il est en haute altitude ». De ce fait, « pour le moment on n'identifie pas de conséquences sanitaires » et « il n'y a pas de recommandations particulières à formuler ».

Cependant, certains symptômes se font déjà sentir : yeux, gorges et nez irrités sont les plus fréquemment cités, ils restent tout à fait inofensifs. Il est préférable toutefois de ne pas porter ses lentilles de contact.

Si l'éruption continue et que les cendres redescendent, les autorités européennes interviendront auprès de la population pour limiter les risques. Les spécialistes préconisent que les personnes souffrant de problèmes respiratoires (asthme, mucoviscidose, etc.) prennent les mêmes précautions qu'en cas de pic de pollution soit :

  • limiter les déplacements
  • éviter le sport en extérieur
  • garder son traitement en permanence à côté de soi

POST-SCRIPTUM

  • A l’heure actuelle, le danger semble écarté mais si vous craignez que la situation ne se détériore rapidement, ou si vous voulez en savoir plus sur le sujet, suivez l’évolution du nuage de cendres en temps réel sur http://actualite.lachainemeteo.com/...

SOURCES

  • http://www.euroinvestor.fr/news/story.aspx?id=11001518

    http://www.liberation.fr/monde/0101630386-l-eruption-en-islande-cloue-au-sol-les-avions-en-europe-du-nord

    http://www.europe1.fr/Sante/Les-cendres-inoffensives-mais-176521/

    http://actualite.lachainemeteo.com/actualite/meteo/cendres-du-volcan-islanda_6437_2010-04-15.php#

    http://news.doctissimo.fr/le-nuage-de-cendres-volcaniques-sans-risque-significatif-pour-la-sante-_article6834.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par François (IP:xxx.xx7.255.80) le 17 avril 2010 a 14H53
François (Visiteur)

Vont ils trouver un vaccin à mettre sur le marché ? Comme première cliente ils auront toujours Roselyne Bachelot quoi qu’il lui reste des masques.

0 vote
par Eric (IP:xxx.xx1.213.33) le 18 avril 2010 a 14H20
Eric, 24 articles (Magnétiseur)

Source : http://www.sepa.org.uk/default.aspx (traduction GOOGOL)

1 update L’Agence de l’environnement Protection écossais (SEPA) est suivi de la situation concernant le nuage de cendres volcaniques qui affectent actuellement le Royaume-Uni et son impact possible sur l’Ecosse environnement.

SEPA a effectué une analyse préliminaire sur deux échantillons de poussière prélevés à Aberdeen et Lerwick. Préliminaire analyse microscopique a montré que les propriétés des particules semblent être compatibles avec les propriétés des cendres volcaniques, mais d’autres analyses plus détaillées sont requises et il est actuellement entrepris.

SEPA va continuer à surveiller la situation étroitement au cours du week-end et de continuer à prélever des échantillons où appropriées. Toutefois, les données actuelles suggèrent que le risques pour l’environnement sera faible.

La qualité de l’air écossais de base de données contient les les plus à jour des informations de surveillance en continu ambiant dans Ecosse. Les membres du public peuvent accéder à cette information au www.scottishairquality.co.uk.

Les effets potentiels sur la santé humaine

Les matières particulaires ont des effets potentiels sur la santé tels que l’origine irritation des yeux et la peau et une augmentation des effets respiratoires conditions comme l’asthme ou autres maladies des poumons. Information sur effets possibles sur la santé a été délivré par protection de la santé Écosse www.hps.scot.nhs.uk. Ils ont a déclaré que les niveaux de particules qui arrivent au niveau du sol sont susceptibles est faible et ne devrait pas causer de sérieux dommages.

les risques environnementaux plus larges

Information suggère que les précédentes éruptions historiques ont causé quelques problèmes de qualité de l’eau. Les effets les plus courants sont des la suspension de la cendre sur l’approvisionnement en eau à découvert, comme réservoirs. Il peut en résulter un changement de la turbidité et l’acidité, Bien que ce soit généralement de courte durée (quelques heures ou quelques jours). Tel impacts semblent être associés à de la cendre des baisses significatives, par exemple, supérieure à 3mm.

Si le temps reste sec, il n’y aura aucun impact sur le milieu aquatique. En cas de pluie, il peut y avoir une légère augmentation de l’acidité de la pluie, mais il y aurait un effet minime sur l’environnement de l’eau autant de la pluie tombe sur la terre ouverte et percole dans le sol.

Les cendres volcaniques peuvent contenir du fluor, et la principale préoccupation des empoisonnement fluor est pour le bétail, qui paissent sur cendres de l’herbe contaminée et les aliments, mais d’importants dépôts sont habituellement requis et il n’ya aucune preuve jusqu’à présent que celles-ci se produire.

Résumé

La surveillance continue de la situation est en cours mais les les preuves disponibles suggèrent qu’il existe un risque minime pour les santé humaine et l’environnement au sens large.

2 update L’Agence de l’environnement Protection écossais (SEPA) est suivi de la situation concernant le nuage de cendres volcaniques qui affectent actuellement le Royaume-Uni et son impact possible sur l’Ecosse environnement.

SEPA directeur de la stratégie des sciences et, Professeur James Curran, a déclaré :

« Le plus grand souci de l’environnement de cendres volcaniques, et le risque le plus important pour le bétail de pâturage, contenu serait fluorure être dans les dépôts de cendres. Information du SEPA l’analyse des échantillons de poussière écossais, et de l’analyse similaire dans La Norvège, indique un faible niveau de fluorure dans le courant islandaise panache de cendres.

"Nous pensons que, sur la base des résultats attendus les caractéristiques des dépôts et la nature de la cendre, qu’il existe un un risque minime pour l’environnement. "

La surveillance continue

surveillance de l’environnement continue se poursuivra au cours des week-end et au-delà, à l’aide d’informations sur un vaste réseau de les sites existants de surveillance de l’environnement à travers Ecosse.

SEPA et le Met Office cherchera également à prélever des échantillons d’eau de pluie ce week-end du 17 au 18 avril. Elles seront analysées par la SEPA pour le pH et le fluorure soluble.

Mesures de rayonnement prises au Royaume-Uni et en Europe révèlent il n’existe aucune preuve que les cendres volcaniques contient radioactifs de matières de toute importance.

La qualité de l’air écossais de base de données contient les les plus à jour des informations de surveillance en continu ambiant dans Ecosse. Les membres du public peuvent accéder à cette information au www.scottishairquality.co.uk. Toutes les concentrations sont restées faibles sur tous les sites de surveillance au Ecosse.

Derniers résultats de la poussière du SEPA analyse

SEPA a analysé trois échantillons de poussière prélevés dans Lerwick, Aberdeen et East Kilbride. Lerwick échantillon qui ont été recueillies à partir d’un moniteur de rayonnement sur le toit du Met Office sur un papier tissus.

Au départ, une petite partie de la Lerwick échantillon a été placé sur une lame de microscope pour examen. échantillon a été gris foncé, noir en apparence. Sous microscope il y avait aggregrates de gris foncé, des particules noires, éventuellement matériau opaque l’objet d’un dépôt de nuit. Ce fut entrecoupées de forme régulière particules angulaire de verre apparence. Les particules varie en taille de 15 x 20 m à 70 x 85 microns. L’échantillon Aberdeen a également été examinée et a été trouvé des particules anguleuses d’aspect vitreux et ont été environ 60 x 70 microns dans la taille.

Une analyse plus poussée menée par le Macaulay Institut montré globalement uniforme entreprises (environ 20 microns) des particules de forme angulaire des stries et d’autres présentant conchoïdale (lisse les surfaces courbes) fractures (typique de quartz et le verre).

La plupart des particules ont la même composition composé de silicium, l’oxygène, l’aluminium, sodium, calcium, magnésium, le potassium, le fer et le chlorure. Il n’y avait pas preuve de concentrations élevées de fluor dans cet échantillon.

Sur la base de la morphologie des particules (Angulaire avec fracture conchoïdale visages) et l’assez uniforme composition élémentaire des particules, il est probable que l’échantillon est d’origine volcanique.

L’échantillon prélevé à East Kilbride a été examinées par microscopie à East Kilbride et contiennent également vitreux, particules anguleuses qui ont été identifiés comme « silice nouveau savoir nette, lumineuse et claire, par opposition à lisse et opaque. Cette est typique des matériaux volcaniques.

3 update SEPA continue de surveiller la situation concernant le panache de cendres du volcan islandais. Pour plus de détails de notre programme de surveillance voir www.sepa.org.uk/about_us/new....

Ce matin, les lectures de l’air d’Ecosse la qualité et les réseaux de surveillance de la radioactivité continuer à être normal, sans les sujets de préoccupation.

SEPA et le Met Office ont collecté échantillons de pluie ce week-end et ils seront retournés à SEPA laboratoires demain (lundi 19 avril) pour l’analyse.

La semaine prochaine, d’autres travaux seront entrepris en partenariat avec une gamme d’autres organisations à suivre et des sols la végétation, et de faire une analyse plus détaillée des échantillons de cendres volcaniques collectés dans les filtres à poussière lors de l’échantillonnage des sites à travers le pays.

mises à jour seront rendues à la situation évolue.

0 vote
par MichelLedru (IP:xxx.xx2.137.73) le 19 avril 2010 a 20H44
MichelLedru (Visiteur)

Lorsque le scandale de la grippe H1N1 a un visage.

Nous avons supporté pendant plusieurs mois les longs discours de Madame la Ministre de la Santé concernant la grippe H1N1. Nous l’avons vu se faire vacciner. Bien. Les laboratoires ont encore joué de leurs lobby pour obtenir une image irréprochable de « sauveur de l’humanité »... Sauf qu’il y avait quelque chose de pas prévu dans leur plan... Les Français n’ont PAS DUTOUT SUIVI !!!

Et oui ! Plusieurs millions de doses de vaccins au placard, des français par milliers qui font la tête à la potion magique sorties directement des laboratoires Sanofi et Novartis...

Alors bon, on ne va pas non plus dire que les grands seigneurs dirigeant la France sont dans le coup (Sauf peut-être le Sénateur Nicolas About qui a encore des parts chez Sanofi hein !)

Mais quand on sait que la grippe H1N1 a fait moins de mort que la grippe normale, il y a de quoi rire ! En effet, le 27 avril 2009, quelques ventripotents de l’OMS préparent déjà leur prochain coup marketing : la grippe H1N1 ! Allez hop, la France est dans le coup, et c’est sous le nom de Didier Houssin, représentant Francais à l’OMS et directeur de la DGS (Direction Général de la Santé) que la France va rentrer dans l’escroquerie.

Didier Houssin est un expert en découpage de bidoche. Il a fait toute sa carrière dans la médecine et aurait pu avoir une fin de carrière plutôt sereine si il n’avait pas basculé dans le coté obscure de la force. Et oui, il est LE conseillé de madame Roselyne Bachelot. Il est celui qui va dire quoi dire, et dire quoi faire. Selon lui, la grippe H1N1 est un coup en or, une « occas’ » à ne pas rater, un peu comme la 21ème paire de chaussette gratuite pour une paire de chaussure achetée chez TATI.

Mais Didier Houssin c’est aussi la collaboration bien franche avec les Laboratoires. En effet, la DGS supervise tout ce qui à trait de près ou de loin à la pharma : AFSSAPS, INSERM... Que des gens honnêtes en somme, qui ne pense qu’ a sauver des gens sans s’en mettre plein les poches... Oui non, en fait si c’était le cas, ils travailleraient à la Croix Rouge ! Mais que voulez-vous ? Monsieur Didier Houssin doit bien assurer son pavillon à 5 Villa de la Station, à Suresnes... Bel endroit, en tout cas, et je l’espère, pourvu que quelqu’un d’aussi charitable que lui soit là pour lui prescrire des VRAIS médicament, le jour ou il sera malade.

Vive la grippe, Vive Didier Houssin, Vive la France !