Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’OMS contre les thermomètres à mercure
L'OMS contre les thermomètres à mercure
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 octobre 2013
Auteur de l'article
Camille, 335 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
335
nombre de commentaires
49
nombre de votes
288

L’OMS contre les thermomètres à mercure

L'OMS contre les thermomètres à mercure

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a débuté une campagne visant à stopper l’utilisation des thermomètres médicaux et des appareils pour mesurer la tension contenant du mercure.

Cette opération, intitulée "Pour des soins sans mercure d'ici à 2020", a été lancée pour marquer la signature jeudi de la convention de Minimata sur le mercure. Toutefois, elle autorise l'utilisation du mercure dans les thermomètres jusqu'en 2020 avec des exceptions pouvant repousser ce délai à 2030.

Selon l’OMS, le mercure et ses différents composés sont « une préoccupation pour la santé publique mondiale et ont toute une série d'effets graves sur la santé ». Des dommages cérébraux neurologiques chez les jeunes, des effets néfastes sur les reins et le système digestif ont été constaté suite à l’utilisation des thermomètres médicaux et des appareils à mercure.

Pour l'OMS, les conséquences du mercure sur la santé « sont si graves que tous devraient s'efforcer de respecter la date cible de 2020 fixée dans la convention. Le mercure est l'une des dix principales substances chimiques très préoccupantes pour la santé publique. »

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Mercure OMS