Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’intolérance au gluten : quand le blé fait mal au ventre
L'intolérance au gluten : quand le blé fait mal au ventre
note des lecteurs
date et réactions
4 juin 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’intolérance au gluten : quand le blé fait mal au ventre

L'intolérance au gluten : quand le blé fait mal au ventre

En France, 150 000 français seraient intolérants au gluten, c’est-à-dire tes aliments contenant du blé ou à base de céréales similaire comme l’avoine, l’orge, le seigle, etc.

C’est une question d’un blogonaute et je donne la parole à Camille, étudiante à l’agro, pour donner des éléments factuels de réponse...

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est un groupe de protéines présentes dans les céréales particulièrement dans le blé mais également dans toute autre céréale panifiable telle que l’avoine, l’orge et le seigle.
Ces protéines ont une structure en forme de spirale et relativement élastique conférant notamment le caractère moelleux et la forme de pâte aux produits de boulangerie par exemple.
Le gluten contient en fait deux grandes familles de protéines : les prolamines et les gluténines.

Pourquoi peut-il être dangereux ?

Pour la plupart des personnes le gluten est une protéine normale c’est-à-dire facilement digérée par l’intermédiaire de l’estomac. Cependant, une petite partie de la population est incapable de le digérer. Ces personnes sont dites intolérantes au gluten et sont désignées le plus généralement comme souffrant de la maladie cœliaque. L’intolérance au gluten est en réalité une intolérance à certaines protéines de la famille des prolamines.

Quand des personnes porteuses de la maladie cœliaque mangent des aliments contenant du gluten, leur système immunitaire répond (car le gluten est perçu comme une substance nocive) en produisant des anticorps. Ces anticorps créent des lésions au niveau de la paroi de l’intestin grêle qui perd alors progressivement ses minuscules zones (appelées villosités intestinales) lui permettant d’effectuer le passage des nutriments dans le sang vers les autres organes. Dans une telle situation, la personne devient alors sous alimentée quelque soit la quantité d’aliments qu’elle ingère.
 

Quelle est l’importance de ces allergies au gluten au sein des populations ?

La maladie cœliaque toucherait environ 150 000 français et plus de 2 millions d’européens mais beaucoup développeraient une intolérance dite « silencieuse » qui se manifesterait seulement par des colites (inflammations du gros intestin) et/ou des ballonnements (gênants mais en aucun cas nocifs ils sont la conséquence d’une accumulation de gaz intestinaux).
Les pays du Maghreb sont particulièrement touchés par cette maladie alors qu’elle est pratiquement inconnue au Japon où l’alimentation est pauvre en gluten.
 

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Les symptômes sont très facilement identifiables. En effet, on recense des diarrhées, un ballonnement fréquent, un ralentissement de la croissance chez l’enfant ou encore une perte de poids.
 

A quel âge se manifeste cette intolérance ?

La maladie se déclare soit durant la petite enfance (entre six mois et deux ans), avec l’introduction du gluten dans l’alimentation soit à un âge plus avancé (30 à 40 ans) sans que l’on sache pourquoi. Pour les malades depuis la petite enfance, il s’agit souvent de personnes qui ont une famille dans laquelle la maladie est déjà survenue.
 

Quels sont les risques pour un intolérant de consommer du gluten ?

Il existe des risques de perturbations en termes de croissance, de sécrétion d’hormones et de nutrition avec l’apparition d’anémies. Un régime d’éviction permettra de pallier ces risques de manière définitive.
 

Quelles sont les alternatives alimentaires existantes lorsque l’on ne peut pas consommer du gluten ?

Le riz, le maïs ou encore les pommes de terre sont les principales alternatives aux céréales contenant du gluten. De plus, la mondialisation a permis de voire émerger l’utilisation d’autres graines telles que le quinoa.

En ce qui concerne les produits sans gluten, de nombreuses enquêtes ont montré que les intolérants français n’étaient pas satisfaits de l’offre qu’ils trouvent peu diversifiée et médiocre sur le plan gustatif. De plus, l’absence de marketing autour de ces produits ne permet pas de les identifier facilement, d’autant plus qu’on ne les trouve pas ou peu souvent en grandes et moyennes surfaces mais le plus fréquemment en boutiques spécialisées.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Aldine (IP:xxx.xx7.147.231) le 4 juin 2009 a 16H42
Aldine (Visiteur)

Merci pour cet article !

J’ai découvert que j’étais cœliaque il y a 2 ans maintenant (à 26 ans) ... & je suis tout à fait d’accord avec cette phrase "les intolérants français n’étaient pas satisfaits de l’offre qu’ils trouvent peu diversifiée et médiocre sur le plan gustatif". Les produits de la gamme (italienne ?) Schär (www.schar.com) sont par contre très bons (pâtes, farine...)

Par contre, il faudrait sensibiliser les restaurateurs à ces problèmes d’allergies alimentaires... trop souvent méconnus !

0 vote
par Estelle Vereeck (IP:xxx.xx8.15.78) le 29 octobre 2010 a 09H18
Estelle Vereeck, 26 articles (Dentiste)

L’intolérance au gluten peut se traduire par des problèmes de déchaussement ou problèmes parodontaux, résistant par ailleurs à tout traitement : http://www.holodent.com/article-134...