Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’impuissance, indicateur de troubles cardiaques
L'impuissance, indicateur de troubles cardiaques
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 février 2013
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

L’impuissance, indicateur de troubles cardiaques

L'impuissance, indicateur de troubles cardiaques

D’après une étude australienne, les troubles érectiles sont annonciateurs de troubles cardiaques, et ce, quelques soient les antécédents cardiovasculaires du patient.

Ce n’est pas la première fois qu’un lien est établi entre l’impuissance et les maladies du cœur. Ils ont en commun leurs causes : des problèmes de vaisseaux sanguins et d’afflux sanguins.

Si des études se sont déjà intéressées à cette relation, celle récemment réalisée par des chercheurs de l’Université Nationale Australienne, apporte un nouvel éclairage : le risque de maladies cardiovasculaires augmente en fonction de la sévérité des troubles érectiles.

Ce rapport est le fruit de recherches menées sur 95 000 hommes venus de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) et âgés de 45 ans et plus. Le Professeur Emily Banks et son équipe de l’Université Nationale Australienne ont analysé les données de l’étude « 45 and Up Study » réalisée par le Sax Institute, un groupe d’universités et de centres de recherche australiens. 45 and Up Study s’intéresse au « bien vieillir » dans le monde.

D’après les recherches de l’Université Nationale Australienne, 40% des hommes de plus de 40 ans rencontrent des problèmes érectiles. Les facteurs communs cités sont des traitements médicaux, des maladies chroniques comme le diabète et l’abus d’alcool.

Des troubles érectiles sévères indiqueraient un risque de mort multiplié par deux

L’étude a permis de découvrir que les troubles érectiles sévères concernent :

- 2,2% des hommes de 45 à 54 ans

- 6,8% des hommes de 55 à 64 ans

- 20,2% des hommes de 65 à 74 ans

- 50% des hommes de 75 à 84 ans

- 75,4% des hommes de 85 ans et plus

 Durant l’étude, 7855 hospitalisations ont été reportés et 2304 morts. Les chercheurs ont constaté que, chez les participants souffrant de forte impuissance, le risque de se rendre à l’hôpital pour cause de problèmes coronariens augmente de 64% et celui de décéder (toutes causes confondues) est multiplié par deux, par rapport aux hommes qui ne rencontrent pas de problèmes érectiles.

« Ces résultats montrent que les hommes souffrant de problèmes érectiles, quelque soit leur ampleur, doivent avoir recours à une aide médicale le plus tôt possible et réclamer des examens cardiaques à leur médecin généraliste », a expliqué Robert Grenfell, directeur de la Fondation Australienne pour le cœur.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté