Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’impact des pesticides sur la santé des agriculteurs
L'impact des pesticides sur la santé des agriculteurs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’impact des pesticides sur la santé des agriculteurs

L'impact des pesticides sur la santé des agriculteurs

Plusieurs études se penchent actuellement sur la santé des agriculteurs français afin d’établir des comparaisons avec le reste de la population. Les travailleurs de la terre fument moins et se dépensent physiquement plus que les autres, étant ainsi moins sujets à certaines formes de cancers. Mais ils souffrent davantage que les autres de certaines tumeurs qui seraient, selon des spécialistes, attribuables aux pesticides. Les résultats des travaux, portés par l’Anses, confirmeront peut-être des études précédentes publiées en Europe et aux Etats-Unis et qui vont dans le sens d’un lien établi. 

L’étude AGRICAN (AGRIculture et CANcer) a débuté en 2005 et ne devrait pas aboutir avant 2020. 180 000 agriculteurs répartis à travers l’hexagone sont concernés et ainsi suivis par des scientifiques. Ces derniers ont pour but principal de déterminer les relations possibles entre l’exposition aux pesticides et l’apparition de certains cancers chez les agriculteurs. Un lien de cause à effet avait déjà été évoqué dans la conclusion de plusieurs études antérieures. A ce jour, les auteurs des travaux dans le cadre de l’AGRICAN ont mis en lumière une meilleure espérance de vie des agriculteurs par rapport au reste de la population, les intéressants étant moins sujets aux infarctus et aux maladies de type Parkinson ou Alzheimer.

Une tendance significative se dessine même en ce qui concerne le fléau du tabac. Les agriculteurs sont plus actifs et moins fumeurs, développant ainsi une moindre mortalité due au tabagisme (-50% chez les hommes et -40% chez les femmes) que dans le reste de la population. Par effet de ricochet, ils sont aussi moins atteints par le cancer. Relativement toutefois, puisque chez les agricultrices les décès dus aux cancers de l’œsophage, de l’estomac et du sang sont légèrement plus importants que dans l'ensemble de la population française. Et les lymphomes occasionneraient une sur-mortalité importante dans certaines vignes.

A l’échelle internationale, le lien a été trouvé entre les pesticides et certains cancers comme les cancers cérébraux ou les cancers du sang (leucémie, lymphome) ainsi que cancers de la prostate et autres cancers hormonaux-dépendants, mais les responsables d’AGRICAN affirment pour l’instant « ne pas disposer de données suffisantes sur les risques de cancer professionnel chez les agriculteurs français ». On sait tout de même que chez les agriculteurs de l’étude en cours 8,7% des hommes et 5,1% des femmes ont déclaré une intoxication à un pesticide. Près de la moitié de ces intoxications auraient entrainé une consultation chez un médecin.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par ginou1618 (IP:xxx.xx3.30.98) le 19 octobre 2011 a 08H54
ginou1618 (Visiteur)

Habitant à la campagne, mes voisins cultivateurs n’arrêtent pas de sulfater les terres nous entourant. Si nous voulons des légumes dans notre jardins, à notre tour nous devons droguer !, car toute les vermines viennent chez nous !, que faire. Nous avons des conversations soulevant se problèmes, mais rien n’y fait. Lorsqu’ils arrivent avec les sulfateuses, AIE AIE AIE, nous sommes obligé de tout fermer, les vitres deviennent opaques et sont recouvertes d’un liquide bleuté, et nous respirons ses odeurs pestilentielles, que faire lorsque l’on est entouré de maïs, tournesols, sorghos, et nous ne pouvons pas empêcher ses cultivateurs qui nous pourrissent la vie. Notre maison est située en Haute-Garonne et s’appelle "PELDOR" croyez-vous que ce nom soit mérité ?.