Accueil du site
> Santé & Maladies
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’arthrose de la colonne vertébrale
L'arthrose de la colonne vertébrale
note des lecteurs
date et réactions
27 août 2014
Auteur de l'article
Greg, 23 articles (Rédacteur)

Greg

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
23
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

L’arthrose de la colonne vertébrale

L'arthrose de la colonne vertébrale

L’arthrose dorsale est une maladie du dos dégénérative articulaire se caractérisant par l’altération d’une ou plusieurs articulations des différents étages ; cou, thoracique et lombaire.

L’arthrose s’accompagne d’une lésion des articulations sans inflammation, se traduisant par la destruction du cartilage et la production de tissus osseux supplémentaires sous forme d’ostéophytes ou de chondrostomes qui va altérer les mouvements de la dite articulation.

Concernant l’arthrose du dos et principalement de la colonne vertébrale, les trois-quarts des personnes souffrant de cette affection ne s’en rendent même pas compte et bien souvent, ce type d’arthrose est découvert suite à une radio du dos pratiquée pour d’autres raisons.

Il existe cependant des formes douloureuses d’arthrose du dos, notamment au niveau des vertèbres cervicales ou lombaires. Ces deux zones sont souvent plus touchées en raison du nombre important de mouvements qu’on leur impose au cours d’une vie. Il existe deux types d’arthrose de la colonne vertébrale : l’un touche directement les vertèbres tandis que l’autre détruit peu à peu les disques qui séparent chaque vertèbre….

La rééducation a une place importante pour l’arthrose de la colonne vertébrale. Les différents moyens de rééducation vont fortifier la colonne vertébrale et réduire les douleurs et la gêne quotidienne.

Spondylarthrite ankylosante (SPA)

Ce rhumatisme du dos inflammatoire peut démarrer à tout âge, le plus souvent au début de l’âge adulte. On a cru longtemps que c’était une maladie masculine. Mais en fait elle touche aussi les femmes mais de façon moins sévère.

La SPA n’est pas un rhumatisme « méchant » dans la très grande majorité des cas car les anti-inflammatoires sont efficaces. Ils ne doivent pas être considérés justes comme un traitement de confort. Vous ne pouvez pas « esquiver » ces douleurs qui n’ont pas de justification (pas d’effort physique les déclenchant). Les supporter finiront par miner votre bonne volonté et votre moral, vous ferez des compromis physique qui vont favoriser un enraidissement. Les anti-inflammatoires doivent être considérés comme un traitement de fond, tout comme les exercices de rééducation.

Greg du BonCoinSanté - Le blog qui dénonce
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Arthrose Dos