Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Kadhafi, un guide bien portant pour ses infirmières
Kadhafi, un guide bien portant pour ses infirmières
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 avril 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Kadhafi, un guide bien portant pour ses infirmières

Kadhafi, un guide bien portant pour ses infirmières

Une ancienne infirmière de Mouammar Kadhafi, Oksana Balinskaya, brosse un portrait flatteur du dirigeant libyen. Celle-ci dément des rumeurs faisant état d’une santé chancelante : « Il est en parfaite santé, et sa tension artérielle est excellente ». Elle écarte également les bruits faisant état d’une relation que le leader aurait entretenu avec une autre infirmière, Galyna Kolotnytska, souvent présentée comme étant « la blonde voluptueuse du guide ».

Oksana Balinskaya est une infirmière de 24 ans. Elle a quitté la Libye pour retourner dans son village natal de Moguilnoe, en Ukraine, lorsqu’on démarré les événements en Afrique du nord, l’hiver dernier. Et elle est plutôt sollicitée par la presse ces temps-ci. Rien d’étonnant : Okasana connaît bien Mouammar Kadhafi. Elle est l’une des six infirmières recrutées il y a deux ans à Kiev pour travailler dans le petit hôpital familial privé du colonel Kadhafi, dans l’enceinte de sa résidence à Tripoli. Alexandre Fedtchenko, du quotidien russe Komsomolskaïa Pravda, est le premier le 5 avril dernier à avoir été à sa rencontre pour recueillir ses impressions.

Selon Oksana Balinskaya, le chef de la Jamahiriya serait dans une santé éclatante : « Kadhafi, malgré son âge, est en très bonne forme. Il prend soin de sa santé et, tous les ans, fait des examens médicaux ». Il est surtout « doté d’une tension artérielle qu’on peut lui envier ». Coté gastronomie, le guide serait sans prétention : « Il mange de tout, mais a une préférence pour le couscous à la viande de chameau ou de mouton. Et comme tous les libyens, il adore la cuisine italienne, surtout les pâtes ».

Rien d’étonnant à ce que Kadhafi s’adresse aujourd’hui à Barack Obama en l’appelant « mon fils » : Le personnel soignant du guide avait pris l’habitude de l’appeler « papa ». Et l’hospitalité était de mise : Kadhafi mettait à disposition de chacune des infirmières un deux pièces meublé à leur convenance. "Papa", comme en témoigne Oksana, avait ses largesses : « Quand nous étions à New York, il a donné un ordre personnel de nous donner de l’argent pour que nous puissions faire du shopping dans les boutiques ». Et la même scène s’est répétée au Caire : « Nous avons reçu une voiture et de l’argent pour visiter les pyramides ». Chaque 1er septembre, pour marquer l’anniversaire de son arrivée au pouvoir, le colonel offrait à chacun des employés de sa résidence une montre en or avec son effigie sur le cadran.

Oksana Balinskaya a aussi évoqué les rumeurs faisant état d’une liaison que le chef libyen aurait entretenu avec une infirmière du nom de Galyna Kolotnytska, décrite par les câbles de WikiLeaks comme étant « la blonde voluptueuse du colonel  ». Selon Oksana, cette infirmière de 38 ans, qui serait retournée vivre à Kiev en février dernier, « n’avait aucune liaison particulière avec Kadhafi. Ses responsabilités, du reste, étaient identiques à celles du reste du staff infirmier ». Oksana Balinskaya n’a qu’un seul regret aujourd’hui, celui de ne pas avoir eu le temps de dire au revoir à "papa", car « il avait d’autres chats à fouetter ».

Photographie : Galyna Kolotnytska et Mouammar Khadafi

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par saintclair (IP:xxx.xx7.90.105) le 9 avril 2011 a 15H00
saintclair (Visiteur)

Il me semble qu’il doit avoir a peu près les mêmes maladies que BERLUSCONI, et aux mêmes maux les mêmes remèdes, six infirmières, c’est la forte dose quand même.....