Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Journée nationale des hépatites virales B et C
Journée nationale des hépatites virales B et C
note des lecteurs
date et réactions
25 mai 2011
Auteur de l'article
INPES, 32 articles (Rédacteur)

INPES

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
32
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Journée nationale des hépatites virales B et C

Journée nationale des hépatites virales B et C

Lors de sa 63e assemblée (en mai 2010), l’Organisation mondiale de la santé a décidé de créer une Journée mondiale des hépatites B et C pour rendre plus visibles ces infections et mobiliser davantage tous les acteurs impliqués dans la lutte contre les hépatites virales. À l’occasion de cette 1re journée mondiale, la Direction générale de la santé organise un colloque d’échanges et d’information. On estime que 500 000 personnes sont touchées par l’hépatite B ou C en France, et qu’une personne atteinte sur deux ignore son infection.

Les hépatites chroniques B et C sont responsables de 4 000 décès par an dans notre pays, qui s’est engagé dans la lutte contre les hépatites virales dès 1999 par des plans successifs. Ces plans de santé publique ont permis des avancées notables telles que la mise en place d’un dispositif national de surveillance épidémiologique, la coordination et le financement de projets de recherche, la création et la diffusion d’outils d’information et de prévention. En 2011, de nouvelles molécules, les anti-protéases ont permis d’améliorer la vie des patients. Le plan actuel de lutte contre les hépatites B et C 2009-2012 vise à assurer un meilleur accès au dépistage et aux traitements contre le virus de l’hépatite C (VHC) et à mieux répartir la prise en charge des malades entre les réseaux de soins de ville et hospitaliers.
Daniel Dhumeaux et Michel Bonjour, Président et Vice-président du Comité de suivi et de prospective du Programme national de lutte contre les hépatites B 2009-2012 présenteront le programme de la journée nationale où alterneront conférences et débats (nouvelles avancées thérapeutiques dans la lutte contre les hépatites virales, éducation thérapeutique et coopération entre professionnels de santé, prévention, dépistage et prise en charge en médecine de ville, actions en région, réduction des risques liés à l’usage de drogue, etc.). La participation d’intervenants étrangers positionnera la France dans son environnement européen.

Pour en savoir plus

  • Bulletin épidémiologique hebdomadaire web n°20 (24 mai 2010)
    Édité depuis juin 2009 par l’InVS en complément du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), le BEH-Web est un support d'information scientifique en ligne. À l’occasion de la Journée nationale de lutte contre les hépatites B et C, la publication propose un numéro entièrement dédié au dépistage de ces deux virus, en France. Ainsi, après un premier état des lieux, la revue présente les résultats du Baromètre santé médecins généralistes 2009, enquête réalisée par l’Inpes, portant notamment sur les habitudes de prescriptions des médecins en matière de dépistage. Le numéro s’intéresse également au profil des personnes contaminées par le virus de l’hépatite B, ainsi qu’aux méthodes alternatives au prélèvement sanguin pour diagnostiquer l’hépatite C. Enfin, la revue livre les recommandations de la Haute Autorité de santé sur la question du dépistage.
  • Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°20-2 (19 mai 2009). Numéro thématique - Surveillance et prévention des hépatites B et C en France : bilan et perspectives
  • Le programme de la journée de lutte contre les hépatites B et C (pdf, 752 Ko)
  • Le dossier hépatites virales du ministère de la Santé
  • Le plan national de lutte contre l’hépatite B et C 2009-2012
  • Le site Hépatite Info Service
    Créé par l’association Sida Info Service, le site a pour vocation d’améliorer la prise en charge des hépatites en informant ceux qui sont ou se sentent concernés. Il s’appuie sur l’expertise de médecins ayant l’expérience des dispositifs téléphoniques ou internet de « Sida Info Service » et offre notamment la possibilité aux internautes de poser leurs questions en ligne à un « écoutant » et d’obtenir une réponse dans les 24h (service confidentiel et gratuit). Le site, complémentaire de la ligne « Hépatites Info Service » créée en 1999 constitue également une base documentaire de référence, consultable à tout moment par ses visiteurs. Sa consultation n’exclut pas l’utilisation de la ligne et le numéro 0 800 845 800 est présent à chaque page :
    Ses objectifs sont les suivants :
    • informer le grand public en rendant les données médicales accessibles à tous et répondre aux questions que chacun peut se poser sur cette infection (peut-on contracter une hépatite lors d’un rapport sexuel ? quelle est la différence entre l’hépatite A, B ou C, ? ma meilleure amie a une hépatite C, comment faire pour ne pas l’attraper ?, etc.)
    • informer deux publics cibles :
      • les jeunes, informés spécifiquement sur les modes de transmission et les moyens de prévention. Le site répond aux interrogations sur le tatouage, le piercing, la toxicomanie, la vaccination, la sexualité, la vie quotidienne...
      • les personnes atteintes ou ayant été exposées à des risques de contamination, visées par les informations sur le dépistage (où faire un dépistage, que faire en cas de séropositivité…), les soins (le suivi médical, les traitements et leurs effets indésirables, les lieux de prise en charge…), la vie quotidienne avec une hépatite (le sport, la sexualité, l’alimentation, les droits sociaux, à l’hôpital…)

    Un annuaire d'orientation vers différentes structures (associations, hôpitaux, consultations de dépistage, etc.) utiles aux personnes atteintes ou ayant été exposées à des risques de contamination est consultable.
    Un forum de discussion comprenant plusieurs fils (forum général sur les hépatites, forum sur les co-infections, forum sur Hépatites Info Service, forum « Vivre avec une personne atteinte d’une hépatite virale », forum de rencontre entre personnes atteintes) permet aux visiteurs d’échanger leurs expériences.

  • Le rapport d'activité 2010 de la ligne téléphonique Hépatites Info Service, (pdf, 95Ko)
    La ligne Hépatites Info Service, gérée par l'association Sida Info Service financée par une subvention de l’Inpes a publié ses données d’activité de l’année 2010.

  • Enquête « Vivre avec une hépatite C, un parcours aux difficultés multiples. »
    Hépatites info service a réalisé une enquête auprès de 165 personnes atteintes d'une hépatite C ayant contacté le site hepatites-info-service.org ou la ligne téléphonique Hépatites Info Service. Elisabete de Carvalho, responsable de l’observatoire de l’association Sida Info Service commente quelques points forts de cette étude.

  • SOS hépatites fédération
    La fédération, fondée en 1996, groupe des associations ayant pour but la prévention, l’information, la solidarité et la défense de toutes les personnes concernées par les hépatites virales, les maladies du foie, quels que soient les virus et les modes de contamination. Elle s’investit aussi dans la promotion de la recherche. Elle publie plusieurs documents imaginés et conçus par des membres de l’Association SOS hépatites (c’est à dire par des personnes atteintes par le virus d’une hépatite virale et leurs proches) et validés par des médecins. Le site comporte une page d’actualités et décline toutes les actions qui ont lieu en région.
    Communiqué de presse de SOS hépatites (pdf, 414 Ko) : « 25 Mai, Grand jour de la lutte contre les hépatites B et C ou un peu de blush sur une épidémie mortelle dépassant nos frontières ? »

  • ANRS – Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales
    L’ANRS, créée en 1992 est présente dans l'ensemble des champs scientifiques : recherches biologique fondamentale, vaccinale, clinique et épidémiologique, essais thérapeutiques, recherches en santé publique, en sciences de l'homme et de la société. Concernant les hépatites, ses missions sont de mieux comprendre les mécanismes de l'infection et identifier de nouveaux moyens de la combattre (recherche fondamentale) ; d’évaluer de nouvelles stratégies de traitement plus efficaces, plus simples et mieux tolérées (recherche clinique), d’améliorer les connaissances sur les dimensions sociales, psychologiques et culturelles de l'infection et de contribuer aux stratégies de prévention et de prise en charge des personnes atteintes (recherche en santé publique et en sciences sociales) et d’animer et de soutenir des programmes de recherche dans les pays en développement.

INPES
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hépatite