Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Journée mondiale du Sida : Se protéger, plus que jamais
Journée mondiale du Sida : Se protéger, plus que jamais
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 novembre 2010
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Journée mondiale du Sida : Se protéger, plus que jamais

Journée mondiale du Sida : Se protéger, plus que jamais

Le 1er décembre prochain verra défiler la journée mondiale de mobilisation contre le Sida. Même si la maladie semble marquer légèrement le pas en occident, la situation à l’échelle de la planète demeure préoccupante. En Chine, pays le plus peuplé du globe et présenté comme un nouveau centre d’hyperpuissance du globe, on compte chaque années près de 20 000 nouveaux morts du Sida et 60 000 nouveaux cas de séropositivité, des chiffres rapportés la semaine dernière par le ministère de la Santé.

Les autorités sanitaires estiment qu’il y a en France près de 50 000 personnes séropositives sans le savoir. Ces rangs sont de plus en plus constitués de personnes à priori sans risques qui, venant rejoindre les populations les plus exposées (homosexuels et toxicomanes), sont composés d’hommes ayant dépassé la quarantaine, hétérosexuels, en couple avec des enfants et ne se sentant pas concernés par les possibilités de dépistage. Outre ce sentiment d’être à l’abri que ressentent souvent à tort des populations sexuellement « traditionnelles », l’âge moyen de découverte des cas de séropositivité recule progressivement du fait de l’usage du viagra, venant pour beaucoup offrir des années supplémentaires de vie sexuelle.

Pascal Dubus, médecin officiant dans un centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) dans un centre hospitalier de Calais, constate qu’il y a effectivement sur le terrain un « relâchement dans la protection. On ne guérit toujours pas de ce virus. Il tue toujours. Mais les gens en ont moins conscience car ils n’associent plus les mots Sida et mort ». Pour lui, « on meurt du Sida, mais moins vite ». Regrettant que « le Sida est considéré à tort comme une maladie chronique », Pascal Dubus rappelle que « le traitement est très lourd et mal supporté ».

De fait, le spécialiste insiste sur le fait que « les premiers rapports chez les jeunes doivent être protégés, car l’habitude du préservatif est adoptée en tout début d’activité sexuelle ». Pour inciter à se faire dépister, le gouvernement lance ainsi une nouvelle campagne du 1er au 21 décembre à la télévision, dans les salles de cinéma et par voie d’affiche. Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé espère ainsi frapper fort à la veille de la journée mondiale consacrée à la maladie. A ses côtés, Nora Berra, secrétaire d’Eta à la Santé, insiste pour sa part sur le fait que « plus tôt on se fait dépister, plus vite on augmente les chances de se faire traiter ».
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté