Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Jean-Luc Delarue : de la drogue au cancer
Jean-Luc Delarue : de la drogue au cancer
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
24 août 2012 | 8 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Jean-Luc Delarue : de la drogue au cancer

Jean-Luc Delarue : de la drogue au cancer

L’animateur et producteur de télévision Jean-Luc Delarue est décédé le 23 août dernier à l’âge de 48 ans. Il a été emporté par un cancer de l’estomac et du péritoine à l’hôpital parisien du Val-de-Grâce, où il avait été admis en raison de complications entachant son état de santé. On se rappelle que l’animateur de France 2 avait été éclaboussé par un scandale de cocaïne en 2010. De son propre aveu, il en consommait depuis des années.

Un ami de Jean-Luc Delarue avait déjà confié en juillet dernier au site belge La Capitale que « l’animateur lutte chaque jour et se bat. Malheureusement, je crois qu’il ne passera pas l’été. Un matin, on se réveillera et on entendra à la radio : Jean-Luc Delarue est mort des suites d’une longue maladie ». Ce moment tant redouté est donc arrivé. Un porte-parole de sa maison de production, Réservoir Prod, a d’emblée renvoyé les curieux s’agglutinant autour de l’immeuble où officiait l’animateur : « Selon son souhait, Jean-Luc Delarue sera enterré dans la plus stricte intimité et sa famille demande de bien vouloir respecter son chagrin et son intimité ». En raison de son état de santé, déjà, la bête de scène n’avait pu assister à son procès pour détention et usage de cocaïne en juillet dernier.
 
Malgré son charisme certain, Jean-Luc Delarue avait entamé une spirale de déboires. Dans la seconde moitié des années 2000, de plus en plus seul, l’animateur sombrait dans les pires excès. Alcool et drogue sont devenus ses plus fidèles amis. Instable, il s'est montré tour à tour drôle puis taciturne, amical puis glacial, généreux puis paranoïaque, modeste puis mégalomane. Ironie de l'histoire, il avait le chic pour mettre en scène dans ses émissions les maladies les plus spectaculaires (que serait le syndrome Gilles de la Tourette sans Delarue ?). En 2007, l’animateur est poursuivi par trois hôtesses et stewards pour avoir eu « un comportement agressif et injurieux à l’encontre du personnel navigants et des passagers » à bord d’un avion. Trois ans plus tard, le voilà qui est interpellé à son domicile pour trafic de cocaïne. Aux dire de Marianne, l’intéressé aurait eu une consommation hebdomadaire de 20 grammes de poudre. Le cocaïnomane s’est confié : « On dit que c’est une drogue festive, mais pour moi ça n’a jamais été le cas. C’était une drogue de solitaire, pour mettre mes émotions sous cloche. Car je n’ai pas su contrôler mes émotions ».
 
Jean-Luc Delarue a bien tenté, depuis, de faire amende honorable : Après une cure de désintoxication, il avait sillonné l’hexagone à bord d’un camping-car pour alerter les jeunes sur les dangers de l’addiction aux drogues. Mais ses problèmes de santé l’ont rattrapé : L’hiver dernier, le « gendre idéal » a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il était atteint d’un cancer de l’estomac. Ce mal le rongeait depuis des mois interminables, mais il préférait ignorer la souffrance et se gaver de médicaments antidouleur. C’est à un traitement épuisant auquel il s’est ensuite soumis.

POST-SCRIPTUM

  • Update du 31 août 2012 :

    Le professeur Pascal Hammel, spécialiste des cancers touchant le système digestif, affirme dans l’Express que la drogue, que l’animateur prenait en grande quantité, n’a "a priori" aucun lien avec le cancer de l’estomac dont il est mort.


Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par Patrice Lemitre (IP:xxx.xx0.94.127) le 25 août 2012 a 13H52
Patrice Lemitre (Visiteur)

Finalement, humain malgré tout...

15 votes
(IP:xxx.xx3.229.12) le 25 août 2012 a 20H13
 (Visiteur)

France 2 a été touché par le cancer lorsque la chaine a embauché Elkabbach, malheureusement l’animateur vedette de ce dernier l’a attrapé.

Mais il a bien vécu ! A 40 000 € de salaire mensuel lorsqu’il œuvrait sur France 2 pour son émission mensuelle "Ca se discute", pour, comme le dit Ferrari, 12h de travail avant l’émission + 2h pendant l’émission, cela représente taux horaire de 2 000€/h et cela pendant 15 ans, soit un coût total pour France 2 de 7 200 000 €, financé bien sur avec l’argent des français (redevance audiovisuelle).

Bon débarras ! Et vivement que son ex-patron dégage du circuit médiatique au plus tôt !

4 votes
par jean-pierre (IP:xxx.xx1.19.183) le 26 août 2012 a 02H50
jean-pierre (Visiteur)

encore un jaloux frustrés comme la majorité des francais il fallait en faire autant

7 votes
(IP:xxx.xx3.229.12) le 26 août 2012 a 16H57
 (Visiteur)

@ Jean-Pire,

Aucune jalousie, le seul problème c’est que c’est l’argent public qui a été dilapidé !

En "faire autant" : Peut-être, tout défoncé (une nécessité, afin de rester droit dans ses bottes) pour oublier que j’arnaque le péquin moyen avec des émissions à sensation qui n’abordent pas le fond des problèmes de notre société actuelle.

En effet, se focaliser sur un problème d’un individu (représentant la plupart du temps 0.000 000 01% de la population), dans un domaine à sensation, détourne des véritables enjeux. Les apôtres du libéralisme qui œuvrent actuellement, et depuis un certain nombre d’années, a détourner le péquin des véritables enjeux, sont reconnaissants pour ce genre d’émission.

Le seul conseil que je puisse vous donner, c’est d’arrêter de regarder France 2 et de lire ! Pas "Oui-oui" ou "Le club des cinq", ni "Le Figaro", mais des personnalités comme par exemple :
- BOURDIEU : http://www.amazon.fr/Sur-t%C3%A9l%C...), - - - LORDON : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_no...),
- SERALINI : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_no...

Après cela, vous vous rendrez compte que les 180 émissions de DELARUE sont anecdotiques.

Bonne continuation.

2 votes
par Biba (IP:xxx.xx5.112.70) le 26 août 2012 a 22H50
Biba (Visiteur)

@ : (IP:xxx.xx3.229.12)

Encore un olibrius !!! Et dire que ça, ça vote !!!!

Et pour quoi il poste, l’olibrius ??? Pour dénoncer un salaire !!!

Monsieur Delarue est décédé et vous ne trouvez que cela à dire ? LAMENTABLE !

Ce Monsieur a eu le courage de partager son mal-être dans les médias ! Il a eu le courage d’essayer de faire passer un message à nos jeunes !

Bon sang ! Moi, je lui tire mon chapeau !

Bravo, Monsieur Delarue ! Chapeau !

Soyez apaisé, maintenant. Vous êtes délivré.

Et évidemment, je pense à sa famille et à tous ceux qui l’aimaient.

Bien à Vous, Monsieur,

0 vote
par Thorgalaaricia (IP:xxx.xx8.14.17) le 11 juillet 2013 a 22H29
Thorgalaaricia (Visiteur)

Jean-Luc Delarue gagnait beaucoup d’argent mais l’argent n’achète pas tout, la preuve. Ca ne sert à rien d’être jaloux de sa réussite sociale. On voit bien que certains ne savent pas par quoi passe un malade du cancer et la douleur de la famille impuissante devant cet ennemi sournois et si fort qui détruit le corps et le mental. Personne ne mérite de tant souffrir. L’argent public dilapidé ? Nos élus ne gâchent-ils pas eu aussi parfois de manière mal à propos de l’argent, celui de nos impôts ? Porter un jugement sans savoir est réducteur et facile. Pour savoir il faut avoir vécu. Comment peut-on dire "bon débarras" ? C’est inhumain et disproportionné par rapport à l’issue. Puissiez-vous ainsi que vos proches être épargné par la maladie car c’est une descente aux enfers sur terre. Et même s’il s’est drogué et que cela a contribué à sa maladie, cela ne justifie pas tellement de méchanceté. La modération est conseillé d’autant plus quand on sait que "ça" n’arrive pas qu’aux autres et qu’1 français sur 5 est touché par des pathologies de ce type.

5 votes
par Franck de Lyon (IP:xxx.xx0.92.26) le 25 août 2012 a 22H22
Franck de Lyon (Visiteur)

Bonjour. Cette maladie n’en finit pas "d’emporter" des jeunes femmes, des jeunes hommes sans compter des petits ! 48 ans c’est encore bien jeune pour un dernier salut. Condoléances à ses proches et amis .

2 votes
par Clojea (IP:xxx.xx1.46.14) le 27 août 2012 a 18H51
Clojea (Visiteur)

Tout mon respect à JL Delarue, car il a combattu ce fléau et a mené une campagne d’information sur les méfaits de le drogue. Tout le monde ne le fait pas.