Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Internet, Facebook, jeux vidéos : des dangers pour la santé ?
Internet, Facebook, jeux vidéos : des dangers pour la santé ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 avril 2009 | 3 commentaires
Auteur de l'article
David, 25 articles (Etudiant en Pharmacie)

David

Etudiant en Pharmacie
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
25
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Internet, Facebook, jeux vidéos : des dangers pour la santé ?

Internet, Facebook, jeux vidéos : des dangers pour la santé ?

Le monde numérique fait peur. Les études se bousculent. Les résultats sont discutés, controversés, retirés, consolidés…Chaque mois de nouvelles publications paraissent invoquant des dangers réels ou supposés de plus en plus importants. Qu’en est-il vraiment ? Revue succincte des dernières publications.

Internet, Facebook, jeux vidéos : des dangers pour la santé ?La problématique générale peut se résumer de façon suivante : Internet est-il dangereux pour la santé ? Quels sont les risques ?


1 - La dépendance

De nombreux internautes deviennent « cyberdépendants » et restent de nombreuses heures devant leur ordinateur. Les enfants en sont les premières victimes. Les sites les plus fréquemment visités sont les clients mails, les chats, les sites de jeux en ligne et de e-commerce, les sites pornographiques.

Des critères de diagnostic et des symptômes ont pu être trouvés pour cet usage pathologique de l’internet.
 
Le diagnostic se base sur :

- la perte de la maîtrise du temps en étant en ligne

- le besoin irrationnel de se connecter au web

- la nervosité et l’agitation des personnes

- le retrait social

- les effets délétères sur les relations sociales, l’école, le travail

Les principaux symptômes :

- le sentiment de culpabilité d’utiliser internet

- les tentatives infructueuses de rupture avec le web

- problèmes de santé mentale liée au web

- sentiment d’extase

- essayer de trouver des partenaires sur internet

- considérer les contacts virtuels supérieurs aux autres

- réduire la crainte par l’utilisation de l’internet

Une autre étude montre que les psychiatres sont conscients du problème mais un consensus thérapeutique n’a pas été encore trouvé.

2 - Les troubles physiques

Ce sont des troubles physiques classiques liés à une utilisation intensive de l’ordinateur.

On peut citer :

- dorsalgies

- tendinites de la main

- céphalées

- troubles visuels

- stress, dépression
 

3 - La diminution des relations humaines peut-elle avoir un impact sur la santé ?

Plus particulièrement , Facebook, Twitter sont-il dangereux ? Buzz ou réalité ?

Une étude du Dr SIGMAN a montré que plus l’électronique entre dans les foyers et plus le temps consacré à l’échange humain diminue. On constate un isolement progressif, un repli sur soi.

Graphe issu de l’étudesocial-interaction-vs-electronic

La publication (qui a fait le tour d’internet) montre, dans un premier temps, que les relations humaines réelles (face à face) sont nécessaires à la santé car elles sont à l’origine de processus biochimiques, immunologiques et génétiques prépondérants. Les relations humaines seraient ainsi à l’origine de la régulation de l’expression de gènes responsables de la production de leucocytes et de cytokines…

De plus, l’article avance que le manque de relations humaines serait un facteur de risque des maladies cardiovasculaires et un facteur de désespoir entrainant un décès plus rapide.

L’extrême conclusion de cet article serait de dire que les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, MySpace…) sont néfastes pour la santé. Mais la corrélation est difficile à faire.

De ces cas-là, avec ses 200 millions d’inscrits, Facebook serait un des facteurs de risque les plus importants en santé publique. Tous les utilisateurs de ce service ne sont pas « cyberdépendants », il faut savoir raison garder.
 

 
En savoir plus :


- Judith A. Levy, Rita Strombeck, Health Benefits and Risk of the Internet, Journal of Medical Systems, 2002 December ; 26 (6)

- Kennedy R., Hegerl U. l., Bussfeld P., and Seemann O., In First International Symposium on Internet and Psychiatri Munich, Germany, April 3-6, 2001.

- SIGMAN A., Well connected ? The biological implications of ’social networking’, Biologist, 2009 Feb ; 56(1) : 14-20.

- Thorens G., Khazaal Y., Billieux J., Van der Linden M., Zullino D, Swiss Psychiatrists’ Beliefs and Attitudes About Internet Addiction, Psychiatr Q. 2009 Mar 27.

- HAYEZ J-Y., Cybergourmandise ou cyberaddiction ? Quand l’ado se visse à son ordinateur . . ., Archives de Pédiatrie. 2009 (sous presse) [site du Pr Hayez]
David, rédacteur de http://www.philapharm.fr étudiant en pharmacie
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Addiction Internet
Commentaires
0 vote
par Ronfladonf (IP:xxx.xx1.87.57) le 14 avril 2009 a 13H23
Ronfladonf (Visiteur)

Voilà un article clairement orienté contre le Web et pour justifier du fait que la loi HADOPI soit plus urgente que la loi sur l’inceste sur des mineurs...

Essayer de trouver des partenaires par internet ? Mais c’est quoi le problème ? OUI j’ai trouvé ma femme sur meetic, et OUI il m’arrive de me connecter sur internet... Et alors ? c’est quoi le problème exactement ?

Est ce que l’auteur n’est pas Internet-phobe ? (nouvelle maladie psychiatrique dont les symptômes sont les suivants :
- Peur de tout ce qui est nouveau
- Déni de cette peur
- Conviction intime de détenir la vérité absolue
- Besoin compulsif de préserver les enfants de tout danger plutôt que leur donner les armes pour se défendre par eux-même. Un enfant échappera de toute façon au controle parental alors plutot que de le frustrer et de le tenter par un interdit, il vaut mieux le préparer à se défendre et le laisser surfer... Une chose courante et autorisée est de toute façon moins tentante qu’un Interdit !
- Besoin compulsif de détruire Internet et de railler les Internautes en les traitant de "geeks" ou de "nolife"

Oui la cyber-dépendance existe en tant que maladie, mais le dignostic est un petit peu plus complexe que ce qui est décrit dans cet article qui est manifestement écrit pour répandre le FUD ! (Fear Uncertainty Doubt)

0 vote
par David (IP:xxx.xx9.217.244) le 15 avril 2009 a 13H10
David, 25 articles (Etudiant en Pharmacie)

Si vous essayiez de lire correctement l’article et en entier, vous ne vous emballeriez pas aussi vite ! Le mélange des genres n’est pas ma spécialité, l’article que vous n’avez visiblement pas lu est une revue des dernières publications sur la "cyberdépendance" dans lequel j’émets des doutes sur les conclusions avancées par les auteurs ! A bon entendeur...

0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.113.162) le 6 janvier 2014 a 17H01
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour cet article !