Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Diabète de type 1 : Un traitement à base d’interleukine-2 en étude
Diabète de type 1 : Un traitement à base d'interleukine-2 en étude
note des lecteurs
date et réactions
23 octobre 2013
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Diabète de type 1 : Un traitement à base d’interleukine-2 en étude

Diabète de type 1 : Un traitement à base d'interleukine-2 en étude

Une équipe française vient de démontrer l’intérêt de l’interleukine-2 (IL-2) à faibles doses dans le traitement du diabète de type 1. Le Pr David Klatzmann, chef du service de biothérapies à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) et coordonnateur de l’étude nous en dit plus sur le sujet.

Qu’est-ce que l’interleukine 2 et quel est son effet thérapeutique ?L’interleukine 2 ou IL-2 est une molécule utilisée à hautes doses depuis plus de 20 ans pour le traitement du mélanome malin et du cancer du rein. A ces doses, elle est utilisée pour sa capacité à renforcer les cellules tueuses du système immunitaire afin qu’elles détruisent les cellules cancéreuses. En 2011*, nous avions montré que l’IL-2 à très faible dose avait une action inverse chez les patients atteints d’une maladie auto-immune appelée vascularite, secondaire à l’infection par le virus de l’hépatite C (essai ANRS HC21 vascu IL2). Nous nous sommes aperçus qu’elle renforçait chez ces patients les cellules régulatrices du système immunitaire, qui sont chargées de protéger les tissus sains d’une attaque par les cellules tueuses. Or, les défaillances des cellules régulatrices sont à l’origine de la plupart des maladies auto-immunes. Ces résultats ont donc ouvert la voie à une utilisation de l’IL-2 pour le traitement d’autres maladies auto-immunes.
 
Quels résultats avez-vous obtenu avec cette nouvelle étude chez des patients atteints de diabète de type 1 ?
Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui résulte de la destruction par les cellules tueuses du système immunitaire des cellules du pancréas qui produisent l’insuline pour contrôler la glycémie (taux de glucose dans le sang). Dans le diabète de type 1 les cellules régulatrices perde la capacité de contrôler les cellules tueuses. Dans ce nouvel essai, nous avons testé 3 doses d’IL-2 chez 24 patients adultes atteints de diabète de type 1. Tous les patients qui ont reçu de l’IL-2 à faible-dose ont vu augmenter leurs cellules régulatrices. Le traitement a été très bien toléré, quelque soit la dose. Nous avons aussi pu définir la dose d’IL-2 adaptée au traitement du diabète de type 1.
 
Quelles perspectives s’ouvrent avec ces résultats ?
Ces résultats sont importants car ils lèvent 2 verrous qui auraient pu empêcher le développement de cette nouvelle approche thérapeutique dans le diabète de type 1 : la sécurité de l’IL2 à faible dose et son efficacité biologique sont vérifiées. Ils nous éclairent sur les doses d’IL-2 à utiliser pour le traitement d’autres pathologies auto-immunes.
 
Nous poursuivons nos travaux sur le sujet, avec 3 nouveaux essais cliniques coordonnés par l’AP-HP : un essai chez les enfants diabétiques de 7 à 12 ans déjà en cours. Il sera suivi d’un grand essai européen destiné à tester l’efficacité thérapeutique de l’IL-2 chez 200 patients diabétiques, enfants et adultes*. Fin 2013, un 3ème essai, réalisé dans le cadre du département hospitalo-universitaire (DHU) Inflammation-Immunopathologie-Biothérapies**, et en partenariat avec une société de biotechnologie, testera l’efficacité de l’IL-2 dans 11 pathologies auto-immunes différentes***.
 
 * Essai DIABIL-2, consultable sur www.diabil2.org
** consultable sur http://i2b.transimmunom.org
***Polyarthrite rhumatoïde ; spondylarthrite ankylosante ; psoriasis erarthrite psoriasique ; lupus érythémateux disséminés ; vascularite deWegener ; vascularite de Takayasu ; maladie de Behçet ; maladie deCrohn ; rectocolite hémorragique ; hépatite auto-immune ; cholangitesclérosante
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté