Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Infections orthopédiques : le pied diabétique, d’un mal à l’autre
Infections orthopédiques : le pied diabétique, d'un mal à l'autre
note des lecteurs
date et réactions
8 août 2013
Auteur de l'article
Le C.L.E.F., 14 articles (Rédacteur)

Le C.L.E.F.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
14
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Infections orthopédiques : le pied diabétique, d’un mal à l’autre

Infections orthopédiques : le pied diabétique, d'un mal à l'autre

Un colloque autour du sujet aura lieu le 18 octobre 2013, de 8h00 à 18h00, à l’ESPACE NOTRE DAME DES CHAMPS, au 92 bis boulevard du Montparnasse dans le 14ème arrondissement de Paris. Le tarif est de 180 euros.

Le diabète représente sans doute une des grandes épidémies du début du 21ème siècle. Son incidence augmente sur toute la planète, et la gravité de ses complications suit la même courbe ascendante. Parmi elles, les complications trophiques au niveau des pieds sont fréquentes : 10 à 15% des sujets diabétiques auront une ulcération du pied au cours de leur vie. Elles sont aussi redoutables : le risque d'amputation chez le sujet diabétique est 10 à 30 fois plus important que dans une population non diabétique. Elles sont enfin mal connues, une grande majorité des amputations étant dues à la conséquence d'une plaie traitée de façon inadéquate et souvent trop tardive.

Si la question de l’équilibre glycémique du sujet diabétique est maintenant bien codifiée, celle de ses pieds est souvent plus difficile, car elle repose idéalement sur une approche multidisciplinaire (médecin traitant, diabétologue, chirurgien orthopédique et vasculaire, rééducateur et appareilleur, infectiologue…) qui est complexe à mettre en œuvre au quotidien, mais qui est le gage d’une prise en charge de qualité. Le but est d’éviter que le mal perforant plantaire « banal » se transforme et se complique par d’autres « maux » plus graves et plus complexes. Chaque spécialité doit connaître les bases de la réflexion des autres, et c’est cette transversalité indispensable que nous souhaitons exposer lors de cette journée. Il faut aussi connaître les nouvelles avancées thérapeutiques, qui rendent accessible au traitement conservateur des plaies autrefois condamnées à l’amputation.

Le programme rassemble ainsi des orateurs venant d’horizons et de pratiques divers, qui chacun apporteront leur petite pierre à l’édifice de la prise en charge optimale du pied diabétique. La synthèse, nous l’espérons, se fera dans la pratique de chacun…

Docteur Jean-Yves JENNY

Chirurgien-Orthopédiste

CHRU-STRASBOURG

 

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté