Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Hépatites B et C : pour un meilleur dépistage et accès aux soins
Hépatites B et C: pour un meilleur dépistage et accès aux soins
note des lecteurs
date et réactions
19 mai 2014
Auteur de l'article
medecinsdumonde, 26 articles (Rédacteur)

medecinsdumonde

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
26
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Hépatites B et C : pour un meilleur dépistage et accès aux soins

Hépatites B et C: pour un meilleur dépistage et accès aux soins

A l’occasion de la journée nationale de lutte contre les hépatites, Médecins du Monde demande un meilleur accès aux nouveaux traitements.

En France, on estime à 500 000 le nombre de personnes porteuses chroniques des hépatites virales B et C (trois fois plus que le nombre de personnes séropositives au VIH/sida) cependant la moitié des patients l’ignore.

Ces hépatites touchent plus particulièrement les personnes vivant en situation de précarité, les migrants, les personnes vivant en milieu carcéral, les personnes transfusées avant 1992 et les personnes usagères de drogues par voie intraveineuse. Chez ces dernières, la prévalence de l’hépatite C est plus de 50 fois supérieure à celle de la population générale.
 
Médecins du Monde (MdM) a fait le choix d’utiliser les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de l’hépatite C dans ses programmesà Bayonne, Cayenne, Metz et Marseille, en couplage avec le TROD VIH, et ce sans autorisation.
 
Les TROD des hépatites B et C (fiables et déjà proposés dans de nombreux pays) permettent d’établir le statut sérologique d’une personne en moins d’une demi-heure. Complémentaires aux tests de dépistage des hépatites existants, ils sont des outils efficaces et particulièrement adaptés aux personnes les plus vulnérables ayant peu accès aux dispositifs de dépistages classiques. Ils permettent également une prise en charge moins tardive, et de fait limitent les risques d’évolution grave de la maladie.
 
Pour un patient la connaissance de son statut sérologique est d’autant plus indispensable qu’une révolution dans le traitement de l’hépatite C est en cours. Les nouveaux antiviraux à action directe (AAD) qui arrivent sur le marché présentent des taux d’efficacité plus élevés car ils sont plus puissants (+ de 90% de taux de guérison), mieux tolérés et nécessitent une durée de traitement plus courte.
Néanmoins, améliorer l’accès au dépistage n’a de sens que s’il existe un véritable accès universel aux traitements.
 
En France comme à l’international, ces médicaments sont commercialisés à des prix exorbitants et risquent de mettre en difficulté les gouvernements à couvrir les besoins en traitement de leur population. Ainsi en France, au prix actuel [1] demandé par le laboratoire Gilead pour le sofosbuvir (environ 56 000 euros pour 3 mois de traitement soit 666 euros le comprimé quotidien), il faudrait l’équivalent du budget 2014 de l’AP-HP (près de 7 milliards d’euros) pour fournir du sofosbuvir (seul) aux 127 700 personnes atteintes d’hépatite C chronique chez qui le traitement doit être initié (55% des personnes) [2].
 
Mais la France est-elle prête à payer 756 fois plus que le coût réel de production du sofosbuvir, estimé de 50 à 100 euros [3] ? Selon le Dr. Jean-François Corty, directeur des missions France« cela pourrait entrainer une logique de sélection et de mise à l’écart de nombreux patients, notamment les plus précaires, avec les risques éthiques que cela comporte ».
 
A l’occasion de la journée nationale de lutte contre les hépatites, Médecins du Monde demande l’autorisation d’utiliser sans délai des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) des hépatites B et C en couplage avec ceux du VIH et l’ouverture prochaine d’une salle de consommation à moindre risque (SCMR) pour une réponse complète à un enjeu de santé publique majeur. Médecins du Monde demande aussi au gouvernement français d’assurer par tous les moyens l’accès inconditionnel aux nouvelles molécules de l’hépatite C pour toutes les personnes atteintes d’hépatite C chronique.
Médecins du Monde

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hépatite IST Hépatite B