Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Hépatite E : Gardez un oeil sur la cuisson des saucisses
Hépatite E : Gardez un oeil sur la cuisson des saucisses
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 avril 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Hépatite E : Gardez un oeil sur la cuisson des saucisses

Hépatite E : Gardez un oeil sur la cuisson des saucisses

Selon le ministère de la Santé, une dizaine de personnes auraient contracté l’hépatite E en région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, et ce probablement après avoir consommé des saucisses fraîches, crues ou mal cuites. Plusieurs experts, dans le sillage des Directions Générales de la Santé et du Travail, tiennent ainsi à rappeler des règles de base concernant la consommation de produits alimentaires à base de foie cru de porc mais aussi de sanglier ou de cerf.

C’est un communiqué émanant des autorités sanitaires de l’avenue de Ségur qui a ouvert une salve de recommandations, depuis le 27 avril dernier : « Une dizaine de cas d’hépatite E identifiée récemment en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur pourrait être liée à la consommation, crues ou mal cuites, de saucisses fraîches de foie ». Pour certains il s’agit d’une évidence. Pour d’autres moins : Les produits composés de foie cru de porc, comme les saucisses de foie (très prisées en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon) ainsi que le foie sec se doivent d’être convenablement cuits. Le même traitement est de rigueur pour les produits alimentaires à base de sanglier ou de cerf, pour la viande et les abats (et on pense entre autre au Figatelli, une spécialité que l’on trouve en Corse et en PACA).

Mais pour ce qui est des femmes enceintes et des personnes immunodéprimées ou victimes d’une maladie du foie, il convient tout simplement de ne pas consommer ces produits (le risque étant justement pour ces personnes de contracter l’hépatite E avec des symptômes graves à la clé). L’hépatite E est une maladie virale qui se traduit dans la majorité des cas par une inflammation bénigne du foie, très souvent asymptomatique. On peut alors ressentir une grande fatigue des signes digestifs, des nausées et des douleurs abdominales, faire une jaunisse ou avoir de la fièvre. Sans vaccin connu, l’hépatite E peut-être évitée grâce à la prévention, et notamment grâce au respect de mesures d’hygiène convenables.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Aliments Hépatite E