Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe mexicaine : les français sont inquiets
Grippe mexicaine : les français sont inquiets
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 avril 2009
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Grippe mexicaine : les français sont inquiets

Grippe mexicaine : les français sont inquiets

Roselyne Bachelot est montée une nouvelle fois au créneau hier pour rassurer les français en indiquant que « le pays est prêt à gérer une pandémie de grippe mexicaine  ». De nombreux médias, à l’image du Parisien, estiment que le message « n’est pas de nature à apaiser les craintes  ».

Grippe mexicaine : les français sont inquietsLe quotidien Le Parisien s’interroge sur les signes d’inquiétude qui prennent sans cesse davantage d’ampleur. Il y a de quoi. L’OMS a relevé lundi dernier son niveau d’alerte au niveau 4 (sur une échelle de 6). Le Mexique compte 159 morts suspectes.
 
Le directeur des centres de maladie et de prévention américains (CDC), Richard Besser, a fait savoir, et alors que les Etats-Unis ont recensé 65 cas de grippe porcine sur leur territoire, que des décès supplémentaires sont inévitables « dans notre contexte pré-pandémique ».
 
L’ensemble de l’Europe est concernée par le diable porcin : trois cas de grippe ont été confirmés aujourd’hui en Allemagne alors que l’Autriche se penche sur une de ses ressortissantes de 28 ans revenue récemment du Mexique et « très vraisemblablement atteinte ». En Scandinavie, le Danemark a placé cinq personne sous observation dans deux hôpitaux, la Norvège se penche sur un touriste revenu du Texas « avec des symptômes grippaux » et la Suède examine cinq personnes ayant voyagé au Mexique, une situation identique à la Suisse où cinq personne revenues de Mexico font également l’objet d’examens. Si les Pays-Bas annoncent avoir détecté « quelques cas suspects de grippe porcine », deux cas ont en revanche été confirmés en Grande Bretagne. L’Espagne affiche elle aussi deux cas avérés, alors que l’Italie suspecte un premier cas sur son sol.
 
En France, où on n’annonce pour l’instant que deux cas probables de grippe porcine (tous deux en Ile de France, et hospitalisés à Paris), Le Parisien insiste sur le fait que « les pharmaciens sont assaillis de questions de clients angoissés qui désirent savoir comment prévenir au mieux les risques ».
 
Toujours selon le quotidien, le Tamiflu est actuellement très demandé dans les pharmacies. Le Figaro, quant à lui, craint une véritable pandémie et révèle que l’OMS « envisage de relever encore l’alerte, au niveau 5 ».
 
Les Echos, enfin, soulignent que «  les incertitudes des experts compliquent l’action des autorités  » en pointant du doigt le fait que « les autorités politiques de la plupart des pays naviguent à vue lorsqu’il s’agit de gérer cette crise sanitaire mondiale extrêmement grave  ». Le nouveau virus grippal H1N1 déroute en effet les scientifiques qui ne peuvent prévoir son comportement.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Grippe A