Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe mexicaine - Les Etats-Unis développent un vaccin pour septembre prochain
Grippe mexicaine - Les Etats-Unis développent un vaccin pour septembre prochain
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 avril 2009 | 4 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Grippe mexicaine - Les Etats-Unis développent un vaccin pour septembre prochain

Grippe mexicaine - Les Etats-Unis développent un vaccin pour septembre prochain

30-04-2009 : Mobilisation générale du côté des autorités sanitaires américaines. De l’autre côté de l’océan Atlantique, les professionnels de santé sont maintenant engagés dans une course contre la montre afin de faire face au danger imminent d’une pandémie.

Les Etats-Unis développent un vaccin pour septembre prochainLe président Barack Obama lui-même a pris la mesure du danger en demandant au Congrès de débloquer un fond d’urgence de 1,5 milliard de dollars. Ceci, comme l’a expliqué le locataire de la Maison Blanche mercredi dernier, afin de « garantir que nous avons un stock suffisant de vaccins ».
 
De concert, sa ministre de la Santé, Kathleen Sibelius, a indiqué que les laboratoires « tournent à plein régime » et que le processus de production d’un vaccin « va extrêmement vite ». Il est vrai que les technologies récemment développées autorisent une réduction de moitié –voire davantage- de la période de production, ainsi ramenée à quatre ou six mois. La méthode traditionnelle, utilisée jadis, devait faire appel à des œufs pour l’incubation.
 
Mais il ne faut pas crier victoire trop tôt. Comme l’indique Anne Schuchat, porte-parole des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le vaccin ne devrait pas voir le jour avant septembre, et ce malgré tous les efforts entrepris par les laboratoires. Les professionnels de santé dans leur totalité ne peuvent en effet aller plus vite car le virus leur est totalement inconnu.
 
Le directeur des CDC, Richard Besser, ajoute que les laboratoires fédéraux travaillent à la production d’une souche de base du virus H1N1 « que les milieux pharmaceutiques pourront utiliser pour fabriquer un vaccin ». Imprévisible, le virus pourrait se muter rapidement. Et ce n’est pas tout.
 
John Barry, spécialiste de la grippe espagnole de 1918 (qui a causé la mort de 50 millions de personnes à travers le monde), met en garde contre une adaptation et une mutation silencieuse de l’épidémie dans les prochaines semaines, laissant la planète entière croire à sa disparition.
 
Que faudra t’il penser, dans ce cas, si le virus revient plus fort que jamais à l’automne prochain alors que la saison sera déjà propice aux grippes classiques ? Le vaccin est plus attendu que jamais.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par xray (IP:xxx.xx3.47.231) le 30 avril 2009 a 16H09
xray (Visiteur)

Quel cinéma !

OMS : Organisation mondiale de la Mal-santé publique n’est seulement qu’une institution politique au service de l’ONU. L’ONU (ONUSIDA) gagne à générer les maladies pour multiplier les malades. (Une population malade est une population soumise.)

La grippe porcine, encore et toujours des salades pour les limaces. Il n’y aurait pas d’élections européennes en vue ?

Ce qui est à craindre, ce ne sont pas les virus imaginaires colportés par les journalistes. Ce qui est à craindre, ce sont les toxines bien réelles avec lesquelles on va vacciner les cochons.

Comme pour la grippe aviaire, le bétail à peine vaccinés, la convalescence vaccinale tout juste commencée, les toxines vont se retrouver dans nos assiettes.

Une population malade est une population soumise. L’Europe des curés n’a t-elle pas prévu d’élection prochainement ? Encore une fois, grâce à la grippe porcine, l’argent du financement de la campagne des partis, risque bien de sortir des caisses de la Sécu.

La construction européenne, merci la grippe porcine ! La grippe aviaire a été une représailles. En revanche, la grippe porcine est visiblement une prévention.

Les virus de curés http://levirusmachin.hautetfort.com/

Le virus de la Grippe aviaire http://levirusmachin.hautetfort.com...

On compte sur les journalistes pour se taire. Le premier métier d’un journaliste est de se taire, son deuxième est de mentir. C’est bien simple ! Quand un journaliste ne se tait pas, c’est qu’il ment.

Quand un professionnel du mensonge me ment, je sais que ce qu’il me dit n’est pas vrai.

L’Europe gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. La grippe porcine ne se transmet que de fonctionnaires à fonctionnaires.

1 vote
par walkmindz (IP:xxx.xx9.228.13) le 30 avril 2009 a 16H14
walkmindz (Visiteur)

Le droit à l’information en cas de force majeure se soucie peu du choix de l’information. Le voyeurisme anxiogène est une pathologie née après l’avènement de la société de la communication au nom du bon, du bien, du beau, pour une minorité. La meilleure des psychoses sait s’identifier à chacun tout en parlant à tout le monde. Elle joue sur les cordes sensibles ou pavloviennes de tout un chacun en fournissant des cadavres exquis. La suite ici : http://souklaye.wordpress.com/2009/...

6 votes
par Marco (IP:xxx.xx9.14.131) le 30 avril 2009 a 20H25
Marco (Visiteur)

Grippe porcine : Un « potentiel pandémique », dit l’OMS

La question qu’il faut se poser est celle-ci : À qui va profiter cette épidémie ? À big pharma bien sûr pour vendre des vaccins et des médicaments aux frais des contribuables (les moutons). L’autre question qu’il faut se poser : De quelles sources peut provenir cette épidémie ? Soit d’une source volontaire comme dans les cas des autres épidémies comme la gripppe aviaire lancée par Donald Rumsfeld, actionnaire d’une compagnie pharmaceutique (SEARLS) par lequel ils avaient créé le virus en laboratoire pour le lancer en asie quelque part dans l’industrie de la volaille et faire passer sur le dos des volailles cettte épidémie comme étant la seule origine responsable, alors que dans les faits réels, il y avait un complot bien orchestré avec big pharma et Monsanto. Ils faisaient d’une pierre deux coups ; d’une part ils prenaient le contrôle total sur l’élevage des volailles et des volailles biologiques et même du gibier en général pour justifier l’introduction des poulets transgéniques de Monsanto résistant à la grippe aviaire, et d’autre part ils empochaient des milliards de dollards sur le dos des contribuables.

Ce fût le même scénario à Toronto il y a quelques années pour le virus du SRAS comme dans toutes les années antérieurs qui se réfèrent à cette équation : Problème - Réaction - Solution. On créé le problème, on gère la réaction au problème que l’on a créé et on apporte la solution drastique au problème ainsi créé, avec l’appui des médias de masse et des institutions du mensonge organisé. C’est une très vieille méthode qui remonte à Babylone et à Sumer. Cette méthode a toujours existé.

En plus, je vous avais bien dit que notre gouvernement trouverait une raison d’utiliser les millions de doses de Tamiflu qui expire cet automne 2009. Tous ces millions de dollars auraient été perdus.

Comme par hasard un vaccin pour septembre ?

les vacicns ne servent à rien, 3 siecles de mensonges, et ca continue.

0 vote
par Raoul (IP:xxx.xx8.33.15) le 2 septembre 2009 a 14H53
Raoul (Visiteur)

Hola Marco,

tu serais pas un ami d’Adriano ? J’ai lu une réaction similaire sur un autre article. Même si la réalité économique est là, le virus est lui aussi une réalité alors n’hésitez pas à vous protéger avec un masques grippe A