Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe aviaire : un troisième décès au Cambodge
Grippe aviaire : un troisième décès au Cambodge
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 mai 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Grippe aviaire : un troisième décès au Cambodge

Grippe aviaire : un troisième décès au Cambodge

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué le 28 mai dernier que le Cambodge a enregistré son troisième décès du à la grippe aviaire depuis le début de l’année. La dernière victime est une fillette de dix ans.

La grippe aviaire refait des siennes en Asie. Et, visiblement, c’est l’ensemble de la pointe sud-est du continent qui est touchée. Le virus H5N1 s’est brutalement réveillé en Chine en décembre dernier avec à son actif le décès d’un homme de 39 ans dans la ville de Chenzen, à proximité de Hong Kong. En janvier dernier c’est en Indonésie que la grippe aviaire a frappé, faisant passer de vie à trépas un homme âgé de 23 ans originaire de la banlieue nord de Jakarta. Plus récemment, en mars, l’OMS annonçait un nouveau décès en Indonésie (une femme de 24 ans, dans la province de Bengkulu), -suivi d'un autre en mai-, des victimes au Cambodge ainsi que des infections non mortelles au Bengladesh et au Vietnam. Dans tous les cas, l’origine de la contamination était liée à de la volaille.

Cette semaine, donc, c’est dans la province de Kampong Speu, au Cambodge, qu’une fillette âgée de dix ans à peine a succombé au H5N1. Cette troisième victime cambodgienne depuis le début de l’année était tombée malade le 20 mai dernier. Le ministère de la santé à Phnom Penh a déploré son décès, survenu une semaine après. Selon les informations en provenance des autorités sanitaires, la petite fille aurait contracté le virus en préparant des poulets contaminés. La grippe aviaire a fait 300 morts à travers la planète depuis 2003. Rappelons que le virus H5N1 se transmet de l’animal à l’homme. Pour l’heure la maladie ne se transmet pas d’homme à homme, mais le risque de voir un jour le virus muter ne rend pas cette dernière hypothèse totalement inenvisageable. Et dans ce cas, c’est une nouvelle pandémie à laquelle pourrait faire face l’humanité.

Photo : transport de poulets au Cambodge

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx4.15.113) le 30 mai 2012 a 23H31
 (Visiteur)

3 morts en 6 mois ! wow ! ça c’est de la nouvelle, mais qui sont donc ces pignoufs de l’oms qui nous pompent régulièrement le lard avec leurs épouvantails à moineau, en france seulement sur la route pour les 6 premiers mois le bilan doit être d’environ 2000 morts, ça mérite un article sur carevox, non ?