Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe aviaire : faisons le point
Grippe aviaire : faisons le point
note des lecteurs
date et réactions
10 avril 2013
Auteur de l'article
Santé-Voyages, 37 articles (Info voyage)

Santé-Voyages

Info voyage
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
37
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Grippe aviaire : faisons le point

Grippe aviaire : faisons le point

La grippe aviaire (A, H5N1) est à ce jour une maladie transmise à l’homme exclusivement par des volailles infectées. Comme il n’y a pas à ce jour de tels cas en Europe, la maladie ne peut être contractée que lors de voyages internationaux, dans des pays où l’épizootie est mal contrôlée. Mais ce risque est aujourd’hui infime, pour ne pas dire virtuel : depuis la survenue du premier cas humain en 1997, 387 cas mondiaux (245 décès) ont été notifiés à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au 15 septembre 2008 : parmi ceux-ci, aucun touriste.

Des précautions simples, de bon sens, permettent aux voyageurs de se mettre à l’abri de cette maladie (et de bien d’autres par la même occasion).

  • Se laver les mains régulièrement, à l’eau et savon de Marseille ou avec un soluté hydro-alcoolique
  • Ne pas se rendre dans des élevages (industriels ou villageois) de volailles, ni dans les marchés d’animaux, d’oiseaux en particulier ; ne pas se rendre non plus dans des spectacles de combats de coqs (fréquents en Asie) ni autres spectacles ou théâtres mettant en scène des oiseaux
  • Ne jamais toucher de cadavres ou de déchets d’oiseaux
  • Eviter tout contact avec des surfaces souillées par des fientes de volatiles
  • En cas d’exposition à un air, un environnement potentiellement contaminé, porter immédiatement un masque (norme FFP2, FFP1 à défaut)
  • Ne consommer que des volailles qui ont été abattues et exiger une cuisson à cœur (ce qui est souvent le cas dans la gastronomie traditionnelle de nombreux pays, en particulier en Asie) ; préférer un œuf dur à un œuf à la coque, et ne consommer de produits à base d’œufs que très cuits
  • Il est essentiel de respecter les recommandations émises par les autorités sanitaires locales. Vous pouvez vous rapprocher des services consulaires afin d’en prendre connaissance. L’importation sur le territoire national issu des pays touchés par la grippe aviaire est strictement interdite (Ministère de la Santé).

Vous revenez d’un pays touché par la grippe aviaire (ou grippe du poulet) de type A (H5/N1) ?

Si, lors de votre séjour dans l’un de ces pays :
vous avez été en contact avec des personnes atteintes de la grippe ou avec des volailles vivantes ou mortes (non cuites), ET si vous ressentez dans les 10 jours suivant votre retour les différents signes du syndrôme grippal (fièvre, douleurs musculaires et articulaires, difficultés respiratoires, toux...) il est indispensable de contacter sans délai un médecin par l’intermédiaire du centre 15 (Service d’Aide Médicale Urgente) sur tout le territoire français.
Vous préciserez lors de cet appel, que vous revenez d’un des pays touchés par la grippe aviaire. Si ces symptômes surviennent durant le vol de retour en France, signalez-le immédiatement auprès d’un membre de l’équipage afin qu’une prise en charge médicale adaptée soit assurée dès votre arrivée.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Grippe aviaire