Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe A : bientôt 6000 morts en Australie ?
Grippe A : bientôt 6000 morts en Australie ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 juillet 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Grippe A : bientôt 6000 morts en Australie ?

Grippe A : bientôt 6000 morts en Australie ?

Le ministère de la Santé australien entend faire prendre conscience à l’ensemble du secteur médical de son pays en divulguant le scénario catastrophe face auquel son pays pourrait faire face.

De l’aveu même de la ministre de la Santé Nicola Roxon, qui évoque "le scénario le plus alarmiste de tous les temps", la grippe porcine pourrait entraîner la mort de 6 000 personnes dans le cas où rien n’est entrepris pour endiguer le virus.
 
La ministre, qui s’inquiète de l’état actuel des recherches sur le vaccin « vaines pour le moment », a déclaré aux ondes de la radio ABC en ce 16 juillet qu’en l’absence de médicaments que le chiffre de 6 000 décès est l’estimation la plus haute réalisée en cas d’absence totale d’action entreprise. Elle ajoute fort heureusement qu’elle croit en « un bilan bien plus optimiste dénombrant des pertes en vies humaines considérablement plus faibles ».
 
Pour l’heure, "seuls" 11 194 cas de grippe A sont dénombrés en Australie, entraînant la mort de 24 personnes. Il est vrai que le pays des kangourous, au stade actuel, est le plus touché de la région Asie-Pacifique, affichant en outre près de 12% du total des cas de grippe A recensés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Des mesures ont néanmoins été décidées. Les autorités sanitaires nationales précisent ainsi que 21 millions de doses de vaccin contre le virus seront proposées à l’ensemble de la population dès le mois d’octobre prochain.
 
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Grippe aviaire
Commentaires
3 votes
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.228) le 17 juillet 2009 a 10H22
mr-bienetre (Visiteur)

Apparamment, les Australiens feraient encore mieux que les Français dans l’entretien de la psychose !

La vraie vedette de cette attaque virale (ou plutôt médiatique) est bien le tamiflu...

Certes, ce virus est potentiellement dangereux car A/H1N1 est le résultat d’une mutation entre la grippe porcine, la grippe aviaire et la grippe humaine. Il se transmet aussi d’homme à homme et de plus,certaines de ses particularités sont préoccupantes : par exemple, ce ne sont pas les personnes âgées ou les enfants qui sont les plus facilement touchées.

Pour autant, est-il si agressif que cela ? Rien ne le démontre. Même si l’épidémie est encore trop récente pour avoir une idée précise de sa virulence, on ne peut tout de même pas dire que le taux de mortalité devrait être supérieur à celui de la grippe classique qui sévit chaque année et qui est à l’origine d’en viron 2000 décès en France.

Mais ce n’est pas le discours que nous tiennent les autorités. Elles préfèrent nous rappeler, à longeur d’émission de télé que toutes les dispositions ont été prises et qu’elles tiennent en fait à un seul mot : Tamiflu !

Pourtant, rien ne nous permet non plus de dire pour le moment que ce médicament conçu pour lutter contre la grippe aviaire (H5N1) soit réelement efficace contre ce nouveau virus. On sait d’ailleurs que ce médicament perd son efficacité s’il n’est pas administré immédiatement. Bizarre...

On a aussi du mal a discerner si le virus de la grippe A, plutôt bénin pour le moment, ne disparaît pas tout seul au bout de quelques jours, même si l’on nous dis que ce serait soit-disant le Tamiflu qui en viendrait à bout.

Il faut savoir que le Tamiflu ne présente aucune efficacité en prévention, ce qui n’empèche pas le protocole Français de prévoir un traitement antiviral pour les personnes qui ont été en contact avec une personne malade. Bizarre, là encore... Surtout quand on comprend que cette stratégie peut, au contraire, favoriser le développement d’une souche résistante au Tamiflu.

En résumé, pour le moment, l’effet du Tamiflu se fait surtout sentir chez le gouvernement, bien content de justifier sa commande de quelque 33 millions de doses qui, soit dit en passant, seront bientôt périmées !

Mais les labos, eux, planchent déjà sur le vaccin, quelle chance, nous allons pouvoir en stocker en fin d’année...

Aussi, si vous voulez vraiment utiliser un traitement préventif efficace afin de ne pas développer ce virus, mieux vaut dès aujourd’hui prendre en main votre santé en préservant votre immunité en utilisant des moyens naturels.

Voici donc mon programme préventif naturel à moi :

Prendre des comprimés de probiotics (1/jour) ainsi qu’une gélule d’immuno sil, une fois par semaine, par exemple tous les dimanches, le matin à jeun. Une boite contient 30 gélules et permet de couvrir donc l’ensemble de la durée du programme, du mois de septembre au mois de mars. Contient shitake, huile de cumin noir, vinaigre de cidre, extrait de prêle riche en silice, extrait dynamisé d’Ana barbariae.

De plus, chaque mois, pour agir en synergie avec immuno sil, prendre :

En septembre : deux gélules de blazei par jour (soit une boite à 60 gélules).

En octobre : deux gélules de reishi par jour (soit une boite à 60 gélules).

En novembre : deux gélules de shiitake par jour (soit une boite à 60 gélules) + une ampoule de lapacho le matin à jeun.

En décembre : une cuillère café de triplex immunitaire le matin à jeun (soit un flacon de 150 ml) contient echinacea, shiitake et thym.

En janvier : une cuillère café de triplex poumon le matin à jeun (soit un flacon de 150 ml) contient lierre terrestre, sapin, bouillon blanc.

En février : deux gélules de maitake le matin à jeun (soit une boite à 60 gélules).

En mars : un comprimé d’acérola le matin à jeun (soit une boite de 30 comprimés).

N.B. : A noter que pour une personne développant déjà la maladie, il sera nécéssaire d’utiliser en curatif du jus l’aloès stabilisé par pression à froid (6cl/jour), du lycium Chinois ainsi que de la propolis en comprimés (2 à 4/jour).

Bien cordialement.

1 vote
par PWNing (IP:xxx.xx3.16.25) le 25 juillet 2009 a 02H05
PWNing (Visiteur)

A chier les remèdes "bio", "zen" et conneries... t’es médecin ? T’as pas l’air en proposant un truc aussi peu....... logique... tu proposes un remède à une situation que tu crois déjà "généralisée", qui n’a pour l’instant pas eu le temps de te prouver que tes remèdes de charlatan marcheraient... bah bah bah... écoutez, les gens.... c’est pas la peine d’écouter des racontards sans expérience, appelez votre médecin traitant, et sinon, renseignez vous à l’hôpital au moins... c’est gratuit et plus efficace que ces conseils à la noix...

1 vote
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.30) le 16 août 2009 a 10H29
mr-bienetre (Visiteur)

"A chier les remèdes "bio", "zen" et conneries... t’es médecin ? T’as pas l’air en proposant un truc aussi peu....... logique... tu proposes un remède à une situation que tu crois déjà "généralisée", qui n’a pour l’instant pas eu le temps de te prouver que tes remèdes de charlatan marcheraient... bah bah bah... écoutez, les gens.... c’est pas la peine d’écouter des racontards sans expérience, appelez votre médecin traitant, et sinon, renseignez vous à l’hôpital au moins... c’est gratuit et plus efficace que ces conseils à la noix..."

Hé ! dit donc, le pingoin de service là, tu les as essayé mes remèdes naturels avant de dire qu’ils sont à chier ? Je suis pas médecin et heureusement pour moi, car quand je soigne les gnes je le fais avec des méthodes et des produits naturels et je ne les intoxiques pas avec des médicaments chimiques ! Tu sais ce que c’est qu’un Naturopathe banane ? Non, appramment ! Moi, je ne généralise rien en plus, ce qui n’est pas le cas de l’industrie pharmaceutique et des médecins généralistes qui le plus souvent les représentent et promotionnent l’allopathie...Avant de traiter les gens de charlatan, renseignes-toi au moins bougre d’âne !! ça te vas bien de parlez de l’expérience des autres alors que tu n’en a aucune dans ce domaine ! Blaireau vas !

0 vote
par ppaquin (IP:xxx.xx4.64.241) le 1er septembre 2009 a 00H07
ppaquin (Visiteur)

voir aussi ici pour en savoir plus

"Santé Grippe ‘porcine’ A [H1N1] Pour la sécurité des enfants, remise en question d’une vaccination avec un virus vivant atténué" par le Dr. Mae-Wan Ho et le Professeur Joe Cummins

http://yonne.lautre.net/spip.php?ar...

1 vote
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.11) le 2 septembre 2009 a 19H12
mr-bienetre (Visiteur)

"La grippe est un arbre qui cache la forêt !"

Voici plusieurs mois qu’on nous rebat les oreilles avec une grippe, qui actuellement ne semble pas plus dangereuse que la grippe classique, tout cela pour vendre plus de tamiflu et pour inciter les français à se vacciner. La France dispose de 100 millions de doses de vaccin (soit près de deux doses par habitant !!!), sur les 400 millions disponibles dan le monde entier. Est ce que la grippe A frapperait spécialement les français, ou alors est-ce un programme de soutien économique déguisé aux laboratoires tel que Sanofi ? On peut se poser la question, bien évidemment !!!

Cependant, les conséquences de ce vaccin et de la surconsommation de tamiflu risquent d’être encore plus désastreux que le mal, d’autant que le virus grippal est capable de muter facilement. déjà des souches résistantes au tamiflu ont vu le jour. On peut penser que la survaccination fera apparaître des mutations virales beaucoup plus dangereuses.

Notons au passage que le vaccin antigrippal autant que le tamiflu ont des effets secondaires importants. Le Tamiflu, par exemple, ne doit pas être donné, selon une étude anglosaxone, à des enfants et des adolescents de moins de 15 ans.

Il est bien préférable d’adopter une stratégie naturelle pour combattre les risques d’infection liés à cette grippe, car après tout, cette grippe là étant assez banale, des protocoles naturels classiques devaient bien suffire à renforcer notre immunité et à limiter cette pandémie.

Mais cette grippe est également bien commode pour ne pas traiter les vrais problèmes de santé publique, tels que l’inquiétante progression des cancers du pancréas, ou la progression des toxicomanies par la cocaïne, pour ne citer que deux exemples. Evidemment, la question du cancer met en jeu la qualité de notre alimentation et notre eau de boisson, de l’usage des pesticides, les pollutions par les dioxines, les pollutions électromagnétiques, etc.

En tant que naturopathe, j’ai publié un ouvrage simple chez Guy Trédaniel, "les sept clés santé forme", qui détaille des solutions naturopathiques par rapport à ces pollutions. Mais le travail de fourmi des naturopathes est mis à mal par une politique de santé publique totalement stupide, aux bottes des intérêts particuliers.

Cependant, en consommant autrement dès à présent, ne nous décourageons pas, nous contribuons chacune et chacun à remodeler le paysage de demain. Certes, nous faisons chacun un travail de fourmi autour de nous et nous ne pouvons, chacune et chacun, guère faire plus, Mais les profonds changements culturels, écologiques, sociétaux, sont dus à l’additon de tous les travaux de fourmi que nous sommes. Alors protégeons nous, renforçons notre immunité et ne cédons pas à la sinistrose ambiante.

Cordialement.