Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe : 57 morts et 395 cas graves en France
Grippe : 57 morts et 395 cas graves en France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 janvier 2011
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Grippe : 57 morts et 395 cas graves en France

Grippe : 57 morts et 395 cas graves en France

Le virus H1N1 continue de tuer dans l’hexagone, et le syndrome grippal serait présent dans quasiment toutes les régions de France. Telle est la conclusion des derniers bulletins épidémiologiques. Alors que les cas de gastro ont déjà diminué, il faudra vraisemblablement attendre quelques jours pour voir fléchir de façon significative les cas de grippe.

1,3 millions de personnes auraient franchi la porte du cabinet de leur médecin généraliste depuis l’arrivée de la saison grippale (724 000 cas de grippe recensés), faisant part d’une infection respiratoire aiguë. Rien d’étonnant, donc, à ce que la grippe persiste en France. Le 26 janvier dernier, au dernier relevé, l’Institut de veille sanitaire avait répertorié 57 décès auxquels se sont ajoutés 395 cas graves. Dans leur dernier rapport, les réseaux de surveillance Grog et Sentinelles indiquent que la grippe touche désormais 21 régions. Celle-ci (regroupant les déclinaisons A/H1N1 et B) affecte tout particulièrement le Nord-Pas-de-Calais (1 137 cas pour 100 000 habitants), le Centre (814 cas pour 100 000 habitants) et le Rhône-Alpes (738 cas pour 100 000 habitants).

En dehors de la métropole, l’épidémie suit son cours aux Antilles et en Guyane où de premiers cas graves engendrés par le virus H1N1 ont été confirmés. Si le virus respiratoire syncytial est très présent, le virus A/H1N1 reste dominant partout en France. Les personnes contaminées par la grippe A sont pour la plupart âgés de 15 à 64 ans. 38% des cas graves n’ont donné lieu à l’identification d’aucun facteur de risque (asthme, insuffisance cardiaque ou respiratoire). Les organismes de surveillance s’accordent pour prévoir une baisse de l’épidémie cette semaine.

Photo : Des mères de famille font la queue avec leurs enfants devant un centre de vaccination contre la grippe H1N1 à Paris, le 27 novembre 2009.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté