Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grève et manifestations dans le monde médical
Grève et manifestations dans le monde médical
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 novembre 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Grève et manifestations dans le monde médical

Grève et manifestations dans le monde médical

Le 12 septembre dernier, les chirurgiens libéraux et les internes des hôpitaux français ont entamé une grève illimitée, provoquant la fermeture de nombreux blocs opératoires. Ce mouvement de grogne s’est poursuivi dans la journée du 13 septembre, mettant parfois à jour des divisions entre le public et le privé. Des milliers de médecins et internes ont ainsi défilé dans les rues de Paris. Et la colère n’est pas près de s’estomper puisqu’une manifestation nationale est programmée pour demain.

Les spécialistes (anesthésistes, obstétriciens, chirurgiens…) et les internes des hôpitaux de l’hexagone avaient prévenu l’ensemble des médias la semaine dernière. Et ils ont tenu parole, malgré les propos apaisants de la ministre de la Santé Marisol Touraine. De nombreux professionnels de santé ont entamé une grève illimitée dès le 12 septembre. Ce n’est pas tout. Plusieurs syndicats et coordinations de médecins projetant de leur côté de manifester dans les jours à venir contre la politique du gouvernement.
 
La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) a déjà fait les comptes : Entre 65% et 70% des 1 100 cliniques et hôpitaux privés seraient concernés à des degrés divers par le mouvement. Le ministère de la Santé, pour sa part, a recensé près de 19% de grévistes dans les CHU. A Paris, la manifestation aurait réuni de 1 700 personnes (selon les autorités) à 5 000 personnes (selon les organisateurs). Le mot d’ordre est on ne peut plus clair. Les grévistes font bloc contre l’accord sur les dépassements d’honoraires adopté fin octobre par les trois syndicats de médecins majoritaires (CSMF, SML et MG France), et récemment encore défendu par Marisol Touraine. Alors que cette dernière laisse la porte ouverte à des discussions, assurant que « l’accord est bon à la fois pour les patients et les médecins, prévoyant un meilleur remboursement, tout en empêchant des dépassement excessifs », Philippe Cuq, co-président du Bloc, syndicat à l’origine du mouvement, prévoit que « les choses vont rester en l’état au moins jusqu’au 14 novembre, et les manifestants sont attendus en nombre ».
 
Reste que ce mouvement semble créer un fossé entre les praticiens du public et ceux du privé. André Grimaldi et Jean-Paul Vernant, professeurs rattachés à l’hôpital public de la Pitié Salpêtrière, ont ainsi lancé une pétition contre la grève, qualifiée de « corporatiste et irresponsable au vu de la situation économique de la France ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté