Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Gastro-entérite : quelques conseils en période critique
Gastro-entérite : quelques conseils en période critique
note des lecteurs
date et réactions
24 février 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 42 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Gastro-entérite : quelques conseils en période critique

Gastro-entérite : quelques conseils en période critique

La gastro-entérite survient au lendemain des grosses libations de fin d’année, en général. Et comme nous sommes en février, on entend un peu partout que des épidémies se propagent, c’est la pleine saison.

Les organes en cause, estomac et intestins sont alors fatigués, surchargés, il ne manque plus que le germe, la bactérie et c'est la grande débâcle. Chaque gastro-entérite est différente d'un sujet à l'autre en fonction de son âge, (les enfants dont le système immunitaire n'est pas encore suffisamment développé et les personnes âgées dont le système immunitaire est épuisé), et de son état général du moment. La gastro peut se manifester par des vomissements ou par une forte diarrhée seulement. Mais dans tous les cas, il se produit une déshydratation qui peut s'avérer grave et même très grave. A noter tout de même que certains individus semblent immunisés contre les gastro, même lorsque leur organisme n'est pas particulièrement propre, leur système immunitaire fort peut-être ?


Après l'état général de l'individu, il faut rechercher le facteur déclenchant, la bactérie eschericchia coli ou encore la salmonelle ou d'autres, qui se propage par l'alimentation, les viandes pas cuites, les fruits ou légumes mal lavés, les oeufs, ou encore dans les produits surgelés dont la chaîne du froid a été perturbée, etc...
Le résultat c'est que la perte de liquides et de sels minéraux essentiels pour l'organisme peut s'avérer très dangereuse et même mortelle. Les infections causées par la bactérie eschericchia coli peuvent causer des lésions aux reins.


Heureusement ces symptômes ne durent pas très longtemps en général. 2 ou 3 jours. Ce sont des vomissements des diarrhées, de la fièvre 38 ou 38°5. Il est évident que s'il y a vomissement et diarrhée il est inutile de prendre des médicaments, ils risquent d'être parfaitement inefficaces à cause de l'absorption qui ne se fait plus, l'organisme ne garde plus rien dans ces moments-là, le rejet est systématique. Par contre si la période aiguë ne dure que 2 ou 3 jours, la période qui suit est difficile, car le système digestif est sérieusement perturbé, la flore intestinale dévastée, et comme tout se fabrique au niveau de l'intestin, il n'est pas rare de subir un rhume, une grippe tout de suite derrière. Veiller donc à cette période post gastro.


La contamination se produit souvent dans les locaux où il y a beaucoup de personnes, comme les garderies chez les enfants ou les hôpitaux pour les malades ou tout simplement dans les rassemblements pour une autre raison. Ceux dont le système immunitaire est déficient (par exemple ceux qui auront pris récemment des antibiotiques qui déséquilibrent la flore intestinale ) seront les proies les plus faciles.

 

Prévention

En période de grippe ou d'épidémie quelconque, de gastro-entérite surtout, il est impératif de se laver les mains avant, soit de manger, soit de cuisiner.
Tous les fruits et légumes qui vont être mangés crus devront être soigneusement lavés.
Si vous devez manger des laitages, il vaudra mieux choisir les produits laitiers pasteurisés.
Et, bien sûr, si dans votre entourage il y a une personne déjà atteinte, il vaudra mieux l'isoler, ce n'est pas le moment de lui témoigner votre affection.

 

Traitement naturel

Première chose à faire, ...ne rien faire. Le jeûne complet devrait rapidement venir à bout des symptômes dérangeants comme vomissement et diarrhées. Si vous ne vous en sentez pas capable, essayez d'éviter toutes les crudités, les laitages, et préférer une monodiète de pommes cuites par exemple.
Impératif d'éviter dans ces moments-là : les laitages, les jus d'agrumes, tous les produits carnés, les sucreries, les fritures, tous les aliments riches en fibres, les crudités avec une exception pour la banane.
Recommencer l'alimentation par du riz blanc avec quelques légumes cuits, carottes, courges, avant de progressivement en arriver à une alimentation complète.

Après un épisode de gastro-entérite, la flore intestinale est sérieusement perturbée et il serait bon de prendre des probiotiques surtout pour la gastroentérite infectieuse. Il faut tout de même savoir que les individus dont le système immunitaire est au plus bas ne les supporteront pas, donc il vaudra mieux les éviter.
- L'Argile buvable pour assainir tout le tube digestif, 1 à 2 fois par jour avant les petits repas
- Le Psyllium (plantago) : cette plante est utilisée pour combattre la constipation, mais curieusement elle est efficace contre la diarrhée à cause du mucilage qu'elle contient et qui absorbe l'eau dans les intestins, rendant ainsi les selles plus consistantes. Le psyllium ralentit la vidange de l'estomac et de l'intestin et permet ainsi à l'organisme d'absorber plus d'eau. On l'utilise d'ailleurs beaucoup pour traiter le syndrome de l'intestin irritable ou de la colite ulcéreuse. Boire avec un grand verre d'eau à chaque prise. On a même noté des résultats contre les fissures anales, les hémorroïdes et même, le psyllium réduit les taux de cholestérol.
- Les Graines de Lin : c'est le même principe que pour le psyllium, le mucilage des graines de lin formerait une couche protectrice sur les muqueuses digestives et soignerait ainsi l'irritation et l'inflammation des muqueuses de l'estomac et de l'intestin.
- La Myrtille est un anti-diarrhéïque puissant, elle désinfecte les muqueuses digestives. C'est le fruit de l'intestin. On peut l'utiliser de différentes façons, tisane, forte décoction, TM de myrtille, monodiète.
- La Pomme : mais la pomme cuite au four seulement, pas crue dans la période critique.
- L'eau de cuisson de riz . on fait cuire le riz et on laisse cuire jusqu'à réduction de moitié, on boit ce jus de cuisson, très efficace.
- Les coings : faire bouillir les coings et boire l'eau de cuisson comme pour le riz.
- Jus de Chou cru : après la période aiguë, pour rétablir les muqueuses digestives et cicatriser ce qui a souffert. On peut aller de 20 à 80 gouttes de Ficus Carica macérat glycériné D1, à prendre 10 minutes avant chaque repas.
- La Menthe poivrée : soulage l'inflammation des muqueuses de l'estomac et de l'intestin. Depuis toujours la menthe poivrée a été utilisée pour favoriser la digestion, soulager les nausées et calmer les douleurs. On peut en prendre en infusion à raison de 3 à 4 tasses par jour (bien infuser pendant une dizaine de minutes). On le verra plus bas, on l'utilise aussi en aromathérapie.
- Teinture Mère de Matricaria Chamomilla : action élective sur les muqueuses, bactéricide, anti-inflammatoire, cicatrisante. Utilisée contre les diarrhées, les gastrites, l'entérite. 10 gouttes 3 fois par jour aprés les 3 repas dans un peu d'eau ou sur un petit morceau de sucre roux..

 

Aromathérapie

MENTHE POIVREE : anti infectieuse et anti bactérienne, elle agit surtout comme un antiseptique général et précisément pour l'intestin, c'est un puissant bactéricide. Elle est anti-inflammatoire intestinale. Puissant anti-douleur, antiviral, on peut la prendre par voie buccale à raison d'une goutte sous la langue 5 à 6 fois par jour.
RAVINTSARA : c'est le médicament pour l'urgence, antiviral par excellence, anti-infectieuse, il renforce l'immunité en stimulant les glandes surrénales. Par voie buccale 2 gouttes 3 ou 4 fois par jour.
LAURIER NOBLE : antiputride et anti-infectieux. Remarquable antibactérien, puissant antivirus, anti champignons. On peut l'utiliser par voie interne, 2 gouttes 3 fois par jour ou même se frictionner l'abdomen avec l'essence pure.
BASILIC EXOTIQUE : antispasmodique et anti-inflammatoire, contre les diarrhées infectieuses. Par voie interne, 2 gouttes 3 fois par jour.
GIROFLE : antibactérienne trés puissante à large spectre d'action, antivirale et stimulante immunitaire. Un peu comme le ravintsara. Par voie interne seulement et vous vous rendrez compte qu'elle est extrêmement puissante, même au goût. 1 à 2 gouttes 3 fois par jour.
Bien sûr, il va de soi que vous ne prenez pas toutes ces HE mais simplement celles qui semblent vous convenir, mais par contre vous pouvez coupler 2 ou 3 HE ensembles.

 

Homéopathie

La gastro-entérite est une maladie aigüe, violente et l'homéopathie peut paraître désuète dans ce cas-là. Il faudra prendre plutôt les basses dilutions, maximum 4CH et même pourquoi pas en Décimales. D3 D4 ou D5 par exemple.
PODOPHYLLUM : le remède de l'entérite et de la gastro-entérite aigüe. La diarrhée est fétide, aqueuse, surtout le matin. C'est un remède de l'hépatique chronique et des troubles de la sécrétion biliaire.
BISMUTHUM : C'est le remède de la gastro-entérite aigüe avec diarrhée fétide trés abondante et trés liquide, vomissement violents et abondants.
ARSENICUM ALBUM : Tous les troubles gastro-intestinaux aigus à forme cholérique, la gastro-entérite.
ABROTANUM : L'entérite tuberculeuse ou chronique, l'inflammation chronique du péritoine, faiblesse et amaigrissement.
CHINA : L'hypotonique flatulent et diarrhéïque avec lenteurs digestives et sensibilité de l'abdomen au toucher.
ANTIMONIUM TARTARICUM : C'est le digestif aigu, vomissements pénibles et épuisants, la diarrhée cholériforme des nausées constantes avec anxiété.
IPECA : Irritation ou inflammation gastrique aigüe ou subaigüe, ou diarrhée, l'entérite avec nausées persistantes, coliques, diarrhées verdâtres.
CADMIUM : C'est la gastro-entérite cholériforme avec prostration, hypothermie, nausées violentes, vomissements noirâtres, diarrhée, pouls rapide et faible.

 

Et après...

Lorsque la crise de gastro-entérite est passée, il vous reste à penser à votre flore intestinale qui est partie dans les toilettes, surtout si la gastro s'est manifestées par des débâcles intestinales intempestives et abondantes. Alors n'hésitez pas à ajouter à votre quotidien des gélules d'ultra levures, des probiotiques, des yaourts, un petit peu comme aprés une cure d'antibiotiques, il faut ré-ensemencer.
Une petite supplémentation en vitamines et en minéraux sera la bienvenue.
 Par ailleurs votre pouvoir digestif a diminué alors allez-y doucement. Vos muqueuses digestives ont souffert ne prenez pas trop de fibres au début et comme toujours... mangez peu.

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Commentaires
0 vote
par www.symptomesgastro.com (IP:xxx.xx1.203.63) le 23 janvier 2013 a 16H31
www.symptomesgastro.com (Visiteur)

Bonjour,

J’ai créé un site qui rassemble tous les symptomes de la gastro et se différents remèdes.

Pour ceux que cela intéresse, n’hésitez pas à faire un tour : http://www.symptomesgastro.com

Belle journée,