Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Gare aux moustiques !
Gare aux moustiques !
note des lecteurs
date et réactions
15 juin 2012
Auteur de l'article
Nathalie LEJEUNE, 11 articles (Docteur en Pharmacie)

Nathalie LEJEUNE

Docteur en Pharmacie
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
11
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Gare aux moustiques !

Gare aux moustiques !

Si dans des zones tempérées comme la France, le moustique est plutôt synonyme de boutons, démangeaisons et parfois lésions de grattage voire des cas plus grave d’allergies, il n’en reste pas moins que le moustique est aussi un vrai fléau mondial. Paludisme, dengue, fièvre jaune ou chikungunya, le moustique est dangereux.

Les changements climatiques de ces dernières années et la multiplication des voyages longs courriers vers les destinations tropicales multiplient les risques d'expositions aux moustiques. Les moustiques sont les vecteurs de nombreuses maladies parasitaires et virales. Le plus connu est le moustique tigre, de l'espèce Aedes, dont la présence a été déclarée depuis 2004 dans les régions du bassin méditerranéen.
 
Cette année, le week-end de la Pentecôte a été particulièrement marqué par le grand retour des moustiques. Avec le beau temps et la chaleur, les larves qui couvaient dans l'eau ont donné naissance à de nombreux insectes. Et, pour beaucoup, les promenades dominicales se sont soldées par des piqûres parfois impressionnantes.
 
Les autorités sanitaires sont en alerte. Le moustique tigre va faire l'objet d'une surveillance renforcée de la part des Agences régionales de santé (ARS) de la façade Atlantique et limitrophes. Car cet insecte s’y implante progressivement après avoir déjà colonisé le sud-est de la France.
 
Il est donc recommandé par les instances de veille sanitaire (1) de se protéger contre les piqûres avec une protection adaptée. Une prévention avec des produits anti-moustiques est indispensable pour les voyageurs dans les pays à risques, mais également fortement recommandée en France métropolitaine en saison estivale.
 
Pour sensibiliser la population, les autorités (2) invitent le public à suivre leurs recommandations :
 
Comment se protéger des piqûres ? Pour éviter de me faire piquer :
 - J’applique sur ma peau des produits anti moustiques.
 - Je demande conseil à mon médecin ou mon pharmacien avant toute utilisation, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes (produits adaptés)
 - Je porte des vêtements couvrants et amples
 - Les bébés peuvent dormir sous une moustiquaire imprégnée
 - J’utilise des diffuseurs d’insecticides à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur
 - Si besoin et si j’en dispose, j’allume la climatisation : les moustiques fuient les endroits frais.
 
L'Organisation Mondiale de la Santé (3), recommande l'utilisation de répulsifs contenant du DEET, du R3535, ou encore de l’icaridine que l’on applique sur la peau ou sur les vêtements pour éviter un contact avec les moustiques. Pour assurer une protection, le répulsif doit être appliqué pendant les périodes (jour ou nuit) où les insectes piquent.
 
Il est également recommandé de porter des vêtements légers mais imprégnés d’insecticide et couvrants (manches longues, pantalons et chaussures fermées). Pour les enfants qui ne marchent pas, l’utilisation de moustiquaires, de préférence imprégnées d’insecticides de la famille des pyréthrinoïdes (perméthrine), sur les lits, parcs, poussettes, reste la méthode la plus efficace.
 
Nathalie LEJEUNE Pharmacien Responsable SEMES-MARQUE VERTE

POST-SCRIPTUM

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté