Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Fumer : sept secondes de plaisir ! Remède et danger ?
Fumer: sept secondes de plaisir ! Remède et danger ?
note des lecteurs
date et réactions
8 juin 2011
Auteur de l'article
PLK de Noetique, 38 articles (Blogueuse)

PLK de Noetique

Blogueuse
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
38
nombre de commentaires
0
nombre de votes
62

Fumer : sept secondes de plaisir ! Remède et danger ?

Fumer: sept secondes de plaisir ! Remède et danger ?

Un tiers des Français fume, soit environ 20 millions de fumeurs sur les 57 millions de Français (1).  Tous, se disent informés des dangers et se promettent d’arrêter.. un jour .. même les 29 % des médecins et 23 % des pharmaciens qui déclarent fumer, ne serait-ce que de temps en temps (2). Quid des vertus de l’exemple !

Pourquoi les fumeurs fument- ils alors en risquant leur vie ? Pour le plaisir, pour compenser un stress, pour se détendre, pour se donner de l'énergie..

Pourquoi est- ce si difficile d'arrêter ? Au dela de 20 cigarettes par jour, c'est la dépendance, l'assuétude et la responsable, c'est la nicotine.

La nicotine a été découverte en 1809 par Louis-Nicolas Vauquelin, professeur de chimie à l’École de médecine de Paris et isolée en 1828 par L. Reimann et Posselt. La nicotine (C10H14N2) est un alcaloïde ayant des effets puissants sur le corps humain et n'est pas cancérogène. Elle est certes toxique (autrefois utilisée comme insecticide)(4)

Les poumons sont composés de millions d' alvéoles où les échanges gazeux s'effectuent. Ces alvéoles représentent une énorme surface - 90 fois supérieure à celle de la peau - et offrent donc aussi un large accès aux autres 4000 composés chimiques de la cigarette. Une fois dans le sang, la nicotine migre presque immédiatement au cerveau. Elle a beaucoup d'autres effets, mais c'est cette rapidité d'accessibilté au cerveau qui entraine les bons sentiments d'euphorie et de plaisir rapidement obtenus par le fumeur, ainsi que l'irritabilité ressentie lors du sevrage tabagique .

 Le psychologue Karl Olov Fagerström a crée en 1978, un test qui mesure la dépendance à la nicotine (celui même qui a mis au point le premier substitut nicotinique) (3)

 90% de la nicotine est absorbée à la fin de la cigarette : le pic nicotinémique étant atteint 6 minutes après l'allumage et se maintient en plateau durant 30mn. Et le fumeur en rallume une autre comme s'il voulait maintenir ce plateau. Mais, selon une étude de l'ASH 1999,« des composés ammoniaqués peuvent jouer ce rôle en augmentant l’alcalinité de la fumée », augmentant le ratio de nicotine-base dans la fumée, qui atteint dès lors plus rapidement le cerveau pour procurer la sensation de satisfaction du fumeur. Un rapport de l'association britannique Action on Smoking and Health de 1999 relève dans certaines marques la présence d' « additifs tels que le cacao peuvent être utilisés pour dilater les voies respiratoires, permettant à la fumée de pénétrer plus facilement et plus loin vers les poumons, ce qui expose l’organisme à plus de nicotine et à des niveaux plus élevés de goudrons. » Voila de peu reluisants moyens d' assujettir le fumeur !

Fumer est source de plaisir pour la plupart des fumeurs. Plaisir éprouvé grâce à la stimulation des sens aussi.

  • L'odorat : Certains sont capables de reconnaître les différentes odeurs de tabac.. tabac blond séché à l'air chaud, tabac brun séché au soleil... ils auraient des fragrances subtiles, .. de menthol.. Cette stimulation sensorielle disparait très vite : la fumée et ses composants altèrent également les cellules nerveuses des bulbes olfactifs. Les fumeurs reconnaissent eux-mêmes combien l’odeur du tabac froid est insupportable. La mauvaise haleine, les vêtements , les cheveux, les voilages...
  • le goût : La muqueuse buccale est très riche en capteurs. Le tabac altère les récepteurs sensoriels en modifiant les seuils de perception (meilleure tolérance du goût amer , baisse de perception des goûts sucré et gras) (3bis). Cette cigarette à la bouche, aspirant goulûment , ne négligeons pas le plaisir de la succion, douce régression d'un temps où un sein comblait notre existence , bien calé dans les bras enveloppant de notre maman. Douce nostalgie de ces instants ? Besoin de retrouver cet état ? Explication de l'effet tranquillisant de la cigarette à la manière du nourrisson que nous fûmes ?
  • La vue : les volutes de fumée bleue, grise, blanche.. sont propices à la rêverie..

Quels sont les avantages de la nicotine pour la santé ? Elle imite l'action de l'acéthylcholine, un neurotransmetteur.

  • La nicotine a un effet laxatif, surtout la cigarette du matin.(4)
  •  Elle aurait des vertus antalgiques particulièrement sur les menstrations douloureuses.

  •  Certaines études avaient laissé entrevoir qu'elle protégeait du risque de maladie d'Alzheimer. Or, une étude de février 2011 affirme le contraire (5)

  • Elle a un effet sédatif avec une diminution de l'anxiété, amortit le stress, elle aurait une action paradoxale c-à-d qu'elle stimule ou calme selon la nécessité.(4)

  •  Le professeur Laborit, savant émérite, fumait 14 cigarettes par jour . Car le tabac aurait eu une action sur le travail cérébral, la nicotine aiguisant les capacités intellectuelles : qualités de la veille, attention, concentration,mémorisation et améliore les performances (Heishman, 1998 ; in Ernst et al, 2001).

  •  Elle a un effet anti-obésité : les fumeurs pésent environ 3 kgs de moins que les non fumeurs. Cela n'est pas dû à la baisse de l'appétit, ni au fait que la nourriture est insipide à cause de la destruction des récepteurs du goût dans la cavité buccale ; En fait les fumeurs mangent plus , environ 200 cal de plus que les abstinents : La thermogénèse est augmentée (combustion des calories). La thermogénèse au repos est augmentée de 3,6%, post prandiale de 35% (dépenses d'énergie pour digérer) et la thermogénèse d'effort de 6,3%. Ce sont les catacholamines déversées dans le sang et les neurostranmetteurs qui excitent le système nerveux sympathique.(Walker et al, 1999)

  •  Elle a un effet sur les symptômes de la maladie de Gilles de la Tourette, définie par des tics multiples, coprolalie ( Vulgarité langagière) et écholalie (répétition automatique, immédiate et fidèle des derniers mots ou dernières phrases de l'interlocuteur, souvent avec la même intonation).(6)

  •  Des études récentes montrent que la prévalence de la maladie de Parkinson est réduite chez les fumeurs et que la nicotine réduit les symptômes parkinsoniens (7)Cette observation fut faite pour la première fois dans une étude de cas datant de la fin des années soixante (Nefzger et al, 1968 ; in Martyn et Gale, 2003). Depuis lors, ce fait a été démontré à travers de nombreuses études (Hernan et al, 2002 ; in Martyn et Gale,2003). Il est, en outre, avéré que cet effet protecteur de la nicotine est important (environ 60%). (8)

85f8d1ec.jpgBien sûr, cela n'est rien en comparaison des gigantesques méfaits du tabac. La nicotine n'est pas complétement en cause, ce sont les additifs qui générent tous ces effets mortels . Pour ceux qui en douteraient encore, rendez vous sur cet article du docteur FLURIN 

Examinons le volet psychologique, très intéressant : Le geste de fumer est un acte qui exprime une émotion cachée.. Sous l'emprise de l' émotion non manifestée, les muscles sont en tension.. le geste de fumer libère de cette tension .
Les volutes de fumées pourrait aussi être l'écran pour cacher une émotion .. à la manière de la seiche qui crache son encre pour se dissimuler.

Fumer est pour les uns une affirmation de son identité, de sa virilité, de sa désinvolture, de son émancipation ou preuve d'un modernisme sans tabou pour d'autres.

Ce plaisir de fumer est subjectif ; Il est toujours la traduction d'un manque. Dans tous les cas, le besoin de fumer prend ses racines dans l'angoisse. Le sevrage tabagique va devoir mener la personne à affronter ses angoisses... C'est pour cela que c'est si difficile. 

 Iconographie : "La pipe matinale " Honoré Daumier (1808 - 1879) Gravé par d'Aubert .Le Musée du fumeur, 7 rue Pache, 75011 Paris

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté