Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Felix Baumgartner a franchi le mur du son en parfaite santé
Felix Baumgartner a franchi le mur du son en parfaite santé
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 mars 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Felix Baumgartner a franchi le mur du son en parfaite santé

Felix Baumgartner a franchi le mur du son en parfaite santé

L’ex-para autrichien est devenu le premier homme à avoir franchi le mur du son en chute libre. L’homme s’est hissé jusqu’à 39 kilomètres au dessus de la Terre et a sauté dans le vide, le 14 octobre dernier, établissant cet exploit stupéfiant dans le ciel du Nouveau Mexique. L’Autrichien volant ambitionne désormais de se reconvertir en pilote d’hélicoptère pour secourir des personnes en difficulté en montagne, et aussi en pompier. Pour ce qui est de sa santé, l’intéressé a tenu à rassurer les millions de personnes qui ont suivi sa folle aventure : « Quand j’ai touché le sol, on m’a soumis à un examen médical, et les médecins n’ont rien trouvé d’anormal ». Le Docteur Bernard Comet partage son optimisme.

C’est le 14 octobre dernier que ce projet, financé par Red Bull, a eu lieu. Une capsule portée par un ballon d’hélium se trouvait à près de 39 kilomètres au dessus de la Terre. La pression extérieure était de 5 millibars. Un homme est sorti de l’appareil en tenue de cosmonaute et a sauté dans le vide. Son nom ? Felix Baumgartner. Il s’agit, au choix, d’un sportif de l’extrême ou d’un casse-cou passionné. Ce grand adepte du parachutisme a remporté son pari : Il est devenu l’homme des trois records : Il a franchi le mur du son, il a opéré le saut le plus haut jamais réalisé, et il a pulvérisé l’altitude la plus élevée jamais atteinte par un homme en ballon. De retour sur Terre, Baumgartner a recouvré ses esprits : « La sortie a été parfaite, mais j’ai ensuite commencé à être très secoué. Je me disais que j’allais réussir à contrôler la chute, mais quand j’ai pris de la vitesse, c’est devenu vraiment violent, et pendant quelques secondes j’ai cru que j’allais perdre conscience. Heureusement, j’ai réussi à stopper ça. Ça a été très difficile, beaucoup plus difficile que nous ne le pensions ».
 
Felix sans peur a bien sûr risqué la mort : Un coup de vent l’aurait balayé, et la pression du sang lui aurait causé une hémorragie fatale. Un départ en vrille l’aurait condamné : Durant la chute, s’il avait perdu le contrôle, il aurait pu se mettre à tournoyer comme un CD dans son lecteur. Et il faut savoir qu’à partir de 150 rotations par minute, tout le sang monte à la tête. Heureusement, la combinaison de l’Autrichien fut dotée d’un système qui permet de juguler ce phénomène. Bernard Comet, ancien médecin des astronautes français au Centre national d’études spatiales (CNES) et désormais actif à l’Institut de médecine et physiologie spatiales (MEDES) à Toulouse, estime que « les milliers de sauts en parachute de l’Autrichien ont joué dans la réussite de son pari. Son expérience lui a permis d’éviter la perte de connaissance ».
 
Et ce n’est pas tout : « Baumgartner a pu se rétablir dans sa chute en plaçant correctement ses mains pour s’appuyer sur l’air afin de se stabiliser. Il a par ailleurs utilisé un scaphandre thermorégulé pendant la descente afin de limiter les variations de température (9 °C au moment du saut et jusqu'à - 65 °C, 20 km plus bas), et il portait un masque ave de l’oxygène pur afin d’éviter au maximum les risques pour sa santé ». Pour Bernard Comet, Felix Baumgartner n’a pas grand-chose à craindre pour sa condition : « Ce saut n’a probablement pas eu d’impact sur son organisme. Et il n’aura vraisemblablement aucune séquelle ». L’avenir pour Felix Baumgartner ? Ce grand connaisseur des Alpes autrichiennes désire mettre son brevet de pilote d’hélicoptère au service des forces d’interventions d’urgences pour sauver des gens. En Autriche bien sûr, mais aussi en Suisse et aux Etats-Unis.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par azimut (IP:xxx.xx1.148.97) le 10 septembre 2013 a 01H21
azimut (Visiteur)

J’ai suivi avec grand intérêt le saut, et j’ai vu les premières images. On aperçoit sur la droite, avant qu’il ne saute, un passage d’ovni à proximité. Ce plan a été coupé par la suite dans tous les montages, et les diverses émissions qui ont repris le parcours pour arriver à cet exploit, dommage.