Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Fécalome, constipation opiniâtre ou occlusion intestinale
Fécalome, constipation opiniâtre ou occlusion intestinale
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 décembre 2015
Auteur de l'article
Greg, 23 articles (Rédacteur)

Greg

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
23
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Fécalome, constipation opiniâtre ou occlusion intestinale

Fécalome, constipation opiniâtre ou occlusion intestinale

Comment faire la différence entre ces trois types d’arrêt du transit ?

La première des choses c’est qu’il faut comprendre que le transit intestinal n’est pas le même chez tout le monde.


Il y des gens qui ont un transit très régulier avec des selles quotidiennes et d’autres beaucoup moins fréquentes sans pour autant devenir un cas pathologique. En règle générale, les aliments sont malaxés par l’estomac et transformés en bouillie (le chyme). Cette bouillie est ensuite expulsée en petites quantités vers l’intestin grêle qui accomplit l’absorption des nutriments lors d’une progression de 0,5 cm par minute. Tout ce qui n’a pas été absorbé par l’intestin grêle va continuer sa progression dans le côlon et formera les selles.

Arrêt du transit

Quelque soit votre cas, vous connaissez plus ou moins la régularité de vos selles, il sera alors facile de déterminer si il y a blocage ou pas. Si après une attente prolongée et la poursuite d’une alimentation régulière vous n’avez toujours pas de selle, il faut rapidement vous inquiéter et agir en conséquence pour éviter une urgence.

Fécalome ou constipation opiniâtre

Dans tous les cas d’arrêt du transit, la constipation devient douloureuse avec une sensation de ballonnement dû à un estomac distendu. Certaines personnes ressentent le besoin d’aller à la selle mais sans résultat, c’est à ce stade une constipation opiniâtre, passagère. Si vous attendez trop longtemps les matières fécales qui ne circulent plus correctement dans les voies intestinales, vont se dessécher, durcirent et se loger dans les interstices du côlon, jusqu’à ne plus s’évacuer du tout, on parlera alors de fécalome du côlon.

Occlusion intestinale

L’occlusion intestinale est une interruption total du transit, plus de selle ni de gaz. Elle s’accompagne de vomissements, de ballonnements dû à l’accumulation des gaz et des douleurs abdominales pouvant être très intenses qui vont nécessiter une urgence auprès des services de chirurgie digestive.

Les causes du ralentissement ou du blocage du transit

Les principales causes d’un ralentissement ou d’un blocage des selles sont principalement dues à la sédentarité et à l’alimentation.

Une alimentation trop riche en aliments raffinés, un excès de fromage ou de viande, le fait de ne pas s’hydrater suffisamment, l’absorption trop fréquente de laxatifs, ne pas prendre le temps d’aller à la selle, lorsque le besoin se fait sentir, peut également devenir une cause de constipation.…Et bien entendu le manque d’exercice physique va ralentir ce transit, car 30 mn de marche quotidienne en extérieur va faciliter un bon transit naturel.

Agir de suite dans tous les cas

N’attendez pas d’avoir trop de retard car cela risque fortement de devenir dangereux, agissez de suite avec des moyens simples et naturels.

Pour vider rapidement l’intestin utilisez cette recette :

Préparez un mélange composé de 2 cuillères à soupe de sel d’Epsom (sulfate de magnésium – environ 4 Euros les 100 gr en pharmacie) dilué dans 75 cl d’eau. Mélangez, et mettez au frigo 2 heures, le mélange très amer passe mieux lorsqu’il est frais.

Buvez ensuite 25 cl de ce mélange toutes les 30 mn, et prenez bien soin de réserver les toilettes durant les heures qui suivent. Vous pourrez également finir ce nettoyage par un bon lavement du colon, voir le mode d’emploi sur cet article.

Conclusion

 

Ne prenez pas vos petits problèmes de transit à la légère, cela peut engendrer beaucoup d’autres soucis de santé que vous ne soupçonnez même pas. N’oubliez pas que nos intestins sont considérés comme notre deuxième cerveau (microbiote) alors il serait grand temps d’en prendre soin…

Greg du BonCoinSanté - Le blog qui dénonce
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies