Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Explosion à Marcoule : Pas de fuite radioactive, mais...
Explosion à Marcoule : Pas de fuite radioactive, mais...
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 septembre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Explosion à Marcoule : Pas de fuite radioactive, mais...

Explosion à Marcoule : Pas de fuite radioactive, mais...

Un four a explosé sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard, en ce lundi 12 septembre, peu avant midi. L’incident a fait un mort et quatre blessés, dont un grave. Le Commissariat à l’énergie atomique assure qu’ « il n’y a pas de rejets radioactifs pour l’instant ». Mais il y aurait tout de même un risque : Selon les pompiers et le préfecture, « il y a une possibilité de fuite radioactive ».

Un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs a explosé à 11h45 aujourd’hui dans l’installation nucléaire Centraco de Codolet sur le site de Marcoule, dans le Gard. Une personne est décédée, retrouvée carbonisée, et un blessé dans un état grave a été évacué d’urgence vers un hôpital de Montpellier. Selon Europe 1 il y aurait trois autres bléssés et également un disparu. La confirmation de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et EDF serait venue après coup. Et selon le témoignage d’un internaute qui s’est confié à 20minutes.fr, « l’alarme n’aurait retentit qu’à 13 heures, laissant des employés du site confinés dans des bâtiments sans avoir plus d’informations et dans l’attente de pouvoir en sortir  ».

Le Commissariat à l’énergie atomique se veut rassurant en précisant qu’ « il n’y a pas de rejets à l’extérieur pour l’instant ». Après que le ministre de l’Energie se serait assuré auprès d’EDF de l’absence de toute fuite, un porte-parole du ministère de l’Energie, a ainsi indiqué à l’AFP que « l’accident n’a pas entraîné de rejet radioactif ». En observant les pompiers accourus sur place, on soupçonne néanmoins le risque. Ces derniers ont installé un périmètre de sécurité en raison des possibilités de fuite. Et selon l’ASN, l’exploitant a déclenché son propre plan d’urgence interne. Cette explosion sur le site nucléaire français survient six mois à peine après l’accident de Fukushima au Japon.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté