Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Etre optimiste fait baisser le taux de cholestérol
Etre optimiste fait baisser le taux de cholestérol
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 mars 2013
Auteur de l'article
Jean Lellouche, 21 articles (Rédacteur)

Jean Lellouche

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
49

Etre optimiste fait baisser le taux de cholestérol

Etre optimiste fait baisser le taux de cholestérol

Les personnes qui voient toujours le bon côté des choses présenteraient moins de risques de développer du mauvais cholestérol. Par ailleurs, elles auraient un taux plus bas de triglycérides.

Etre de bonne humeur et confiant en l’avenir influerait de manière positive sur le taux de cholestérol. C’est en tout cas la conclusion de chercheurs américains de l’Harvard School of Public Health de Boston (Massachussets).

Selon cette étude, publiée dans l’American Journal of Cardiology, les individus optimistes auraient une meilleure hygiène de vie et une alimentation plus équilibrée que les pessimistes.

Confiant en l'avenir

Cette enquête a mêlé questionnaires téléphoniques et tests en laboratoire, sur un total de 990 sujets, âgées de 40 à 70 ans. Le degré d’optimisme était mesuré sur une échelle allant de 6 à 30.

Il est alors apparu que les personnes avec le plus haut score présentaient un meilleur taux de HDL (High Density Lipoproteins) à savoir le bon cholestérol, qui protège notamment des maladies cardiaques.

Julia Boehm, la directrice de l’étude, note ainsi que la santé psychologique et la condition physique interagissent entre elles, et le fait de voir le bon côté des choses peut causer des effets bénéfiques sur l’état sanitaire de la personne.

Humeur et hygiène de vie

Parallèlement à cette diminution du mauvais cholestérol, les individus optimistes ont un taux plus bas de triglycérides, des molécules « grasses » notamment impliquées dans le durcissement des artères.

En définitive, il semblerait que le fait d’être d’humeur positive influence le mode de vie – à travers la pratique d’une activité sportive, d’une alimentation équilibrée) – et que ces éléments ont tendance à diminuer la ratio de mauvais cholestérol.

Environ 7 millions de Français prendraient actuellement un traitement à base de statines pour lutter contre le cholestérol. Ce sont surtout les habitudes de vie qui en sont la cause, comme le tabac, la sédentarité, une mauvaise gestion du stress et la nutrition.

 

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté