Accueil du site
> Dossiers > Dopez votre mémoire !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Entrainement cérébral : vraiment efficace ?
Entrainement cérébral : vraiment efficace ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 décembre 2010
Auteur de l'article
R. Bartet, 52 articles (Journaliste )

R. Bartet

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
52
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Entrainement cérébral : vraiment efficace ?

Entrainement cérébral : vraiment efficace ?

Que pensez-vous des jeux d’entraînement cérébral qui sont à la mode ces dernières années ?

Monique Le Poncin  : Je n’ai personnellement rien contre car les personnes qui font des jeux d'entrainement cérébral stimulent leur cerveau. Mais ils n’ont pas plus d’effet sur l’efficacité de la mémoire au quotidien que les Sudoku ou les mots croisés !

Dans les jeux Nintendo, tant décriés par la communauté scientifique, c’est la communication qui est critiquable. Les promesses d’efficacité au quotidien sont illusoires par rapport aux réels effets de ces jeux. De même, quand une personne de 40 ans joue et a comme résultat : « Vous avez un cerveau de 80 ans » ; elle va rejouer, puis obtenir un score de cerveau de 50 ans et ainsi de suite… Ce n’est là que l’effet d’entraînement à un jeu ! Par ailleurs, de nombreuses personnes âgées qui essayent d’y jouer et n’y arrivent pas, deviennent anxieux et surtout perdent confiance en eux... là, les jeux font plus de mal que de bien !

Il faut cependant reconnaître qu’ils ont un effet positif très intéressant : « les joueurs » vont découvrir qu’ils peuvent améliorer leurs performances de mémoire, alors qu’il n’y a pas si longtemps, ils n’en étaient pas convaincus. Ils prennent ainsi conscience qu’ils peuvent modifier le pronostic de mémoire ! Pour ma part, je propose des « neurojeux »*.

A la différence des jeux habituels, il s’agit d’une séquence d’activités cognitives, à supports ludiques, qui va réveiller le cerveau de l’arrière vers l’avant. Chaque neurojeu est testé en vivacité, en mémoire immédiate et en mémoire différée. On apprend comment faire et donc on acquiert ainsi un réflexe comportemental « percevoir – mémoriser - garder en souvenir » ; une fois acquis en « s’amusant », le réflexe cérébral comportemental est naturellement transféré dans le vécu quotidien. C’est le but premier de ces neurojeux ... Bénéficier d’une nouvelle efficacité cérébrale au jour le jour !

*Séquences de neurojeux disponibles sur le site www.gymcerveau.com

<< Précédent


Accéder à toutes les questions de l'interview sur la mémoire :

POST-SCRIPTUM

  • Monique Le Poncin est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont les principaux : Gym cerveau édité au Livre de poche pratique et Gym Intelligence aux éditions du Rocher.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté