Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
E. coli à Bordeaux : Etat stable des victimes. Piste italienne évoquée.
E. coli à Bordeaux : Etat stable des victimes. Piste italienne évoquée.
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 juin 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

E. coli à Bordeaux : Etat stable des victimes. Piste italienne évoquée.

E. coli à Bordeaux : Etat stable des victimes. Piste italienne évoquée.

L’état de santé de sept personne contaminées par la bactérie Escherichia coli et soignées à Bordeaux était stationnaire en ce 27 juin.

Le cas qui fut ce week-end encore le plus « sévère et préoccupant », celui d’une patiente âgée de 78 ans, s’est « amélioré dans la nuit de dimanche à lundi  » aux dires de la directrice générale Aquitaine de l’Agence régionale de Santé, Nicole Klein. Cette personne demeure néanmoins en réanimation et sous assistance respiratoire. Madame Klein précise que les six autres patients, cinq femmes et un homme (et dont cinq ont été admis en néphrologie) « ne présentent pas d’évolution inquiétante ». La plupart de ces patients ont participé à une kermesse qui s’est déroulée dans la ville de Bègles, en Gironde, le 8 juin dernier. Lors de cet événement, ils auraient mangé des soupes saupoudrées de graines germées achetées dans un magasin Jardiland et provenant d’Italie.

Le fournisseur aurait été la société britannique Thompson & Morgan. La direction du magasin est elle-même à la source de cette information. L’hypothèse a été relayée par la quotidien Le Parisien qui, dans son édition de ce jour, annonce que «  les factures montrent bien que les graines ont été achetées aux anglais, mais le magasin aurait passé sa commande en Italie ». Pour la société britannique, néanmoins, « la manipulation et la germination en France pourraient être la cause de l’incident ». Par ailleurs, Selon Noël Mamère, maire de Bègles, les graines en question avaient été élevées par deux employés de la ville sans que leur santé ait été affectée.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté