Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Drogues : Rouges, Verts et blouses blanches courtisent la rose
Drogues : Rouges, Verts et blouses blanches courtisent la rose
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 juillet 2012 | 9 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Drogues : Rouges, Verts et blouses blanches courtisent la rose

Drogues : Rouges, Verts et blouses blanches courtisent la rose

Soutenue par des médecins et associations, la sénatrice communiste Laurence Cohen, orthophoniste de profession, a appelé le 12 juillet dernier à un changement radical dans l’approche des addictions. Selon cette parlementaire, la répression des drogues devrait être remplacée par une dépénalisation des usages assortie d’une prévention dans un cadre assez large englobant aussi l’alcool, le tabac et Internet.

Pendant sa campagne, François Hollande avait choisi d’être ferme sur les drogues. Il semble cependant que ses troupes n’aient pas toutes cette vision, et les appels visant à revenir sur la législation actuelle se font plus nombreux. Dans l’entre-deux tours des élections législatives, Cécile Duflot, côté EELV, était sortie du bosquet pour rappeler son souhait personnel de dépénaliser le cannabis, « afin de mieux lutter contre les trafics ». Cette position n’avait pas effrayé Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche, qui a de son côté avancé l’idée de «  vendre le cannabis en pharmacie », ni même certains socialistes comme Daniel Vaillant, maire du XVIIIème arrondissement, qui estime que « la politique actuelle en matière de drogues est un échec qui a conduit à un chiffre de 4,5 millions de fumeurs de cannabis dans l’année ».
 
Et après la salve des Verts, voici que l’on s’agite aussi côté rouge. Décidément, le chanvre est une plante qui se révèle épineuse pour la rose. En effet, sous l’égide d’une mission sénatoriale, des experts ont établi une « charte pour une autre politique des addictions ». Celle-ci a été présentée le 12 juillet dernier au Sénat par la sénatrice CRC (communiste) Laurence Cohen, orthophoniste dans le Val-de-Marne. La sénatrice, qui est rapporteur de la mission, plaide pour que la répression des drogues soit remplacée par une dépénalisation des usages et une prévention qui comprendrait aussi l’alcool, le tabac et Internet. Cette dernière estime que « la politique du chiffre a des conséquences néfastes. La guerre à la drogue n’a fait baisser ni la consommation ni les trafics, et a en revanche encombré les tribunaux et les prisons ».
 
Le psychiatre Alain Morel, directeur général de l'association Oppelia, précise à ce sujet que plus de 130 000 jeunes sont incriminés chaque année pour cannabis, «  avec des conséquences juridiques lourdes qui se répercutent sur le plan psychologique, familial et scolaire  ». Pour ce dernier, il s’agit clairement d’un « problème de santé ». Opinion totalement partagée par le psychiatre Didier Touzeau, qui estime que « la répression est une politique faussement rassurante, qui ne traite pas le problème et qui coûte cher ». Les signataires de la chartes, qui compte de nombreux médecins, jugent la loi actuelle concernant les stupéfiants, datant de 1970, « totalement obsolète ». Sans vouloir supprimer l’interdit sur les drogues -mais en demandant une dépénalisation-, les intéressés souhaitent que l’accent soit mis sur « une prévention des addictions et une réduction des risques ».
 
Qu’en pensera le président de la République ? On peut s’amuser du slogan lancé sur un blog de La Tribune de Genève, « Hollande, fais comme en Hollande, légalise le cannabis !  ». Mais comme le rappelle le journaliste de libération Michel Henry, « Hollande est très rigide sur cette question, sauf sur les salles de consommation ». C’est donc peut-être un compromis à minima qui sera proposé a Laurence Cohen : L’ouverture d’un débat. En rappelant au passage que « les produits créant le plus de dommages sont légaux ». Ce n’est donc pas pour rien que la charte de la mission sénatoriale, qui renvoie aux décès provoqués par le tabac et l’alcool, évoque aussi « les jeux de hasard et les jeux vidéo sur Internet  ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
15 votes
par Franck de Lyon (IP:xxx.xx0.92.87) le 16 juillet 2012 a 18H52
Franck de Lyon (Visiteur)

Une mesure qui est loin d’être anodine, puisqu’elle permettrait à 20 millions d’usagers de Cannabis de sortir de la clandestinité, de pouvoir enfin faire de la vraie prévention, et surtout d’ouvrir deux droits fondamentaux bafoués depuis plus de 10 ans, à savoir, la liberté d’expression pour écraser les mensonges de la désinformation, et la liberté de disposer de sa propre santé comme stipulé dans la constitution.

Selon Wikipédia le cannabis est légalisé ou dépénalisé aux Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Autriche, Danemark, pour ne prendre que des pays proches. Le Cannabis médical existe au Canada, aux Etats-Unis. Voit-on que ces pays soient des collections de zombies ravagés par la "drogue" ? Que leur jeunesse y réussisse moins bien qu’en France ?

Et la France resterait sur des positions de répression absurdes héritées d’un autre âge ? Cela n’est plus tenable.

Malheureusement une partie de la droite UMP, ni plus stupide, ni moins lucide que les autres, instrumentalise la question à outrance. C’est cela qui a forcé Hollande à confirmer pour l’instant les lois de 70 ; sans cela il n’aurait peut-être pas été élu. Mais maintenant le PS a 5 ans devant lui pour faire adopter des règles plus actuelles.

11 votes
par Tarouilan (IP:xxx.xx0.60.200) le 17 juillet 2012 a 14H25
Tarouilan (Visiteur)

Et après ..... cette drogue ........la cocaïne aussi, ... dont le marché explose.......et dont le Mali est la plaque tournante avec les conflits territoriaux actuels......qui ne sont que la tectonique du contrôle de ce trafic...

Ha les socialo-bisounours corrompus jusqu’à la moelle..... dramatique, la Duflot a détruit l’écologie politique...... maintenant elle défend les stups....

Il faut au contraire durcir et même criminaliser ce trafic, y compris pour les consommateurs qui seraient sevrés de force, dans des structures fermées au régime militaire, du style de ce qui se fait en Russie...

7 votes
par mat (IP:xxx.xx1.154.212) le 17 juillet 2012 a 21H45
mat (Visiteur)

tarouilan on te demande pas de faire de la propagande pour ton partie ni meme idolatré les mesure russe mais d’ouvrir ton petit esprit renfermé sur des principes pseudo moraliste et que dir alors de l’alcool du tabac... alors c’est vrai les personnes qui on la largeure de ton esprit vont retorquer " oui, mais c’est pas pareil .... enfin voila quoi.... !!!!!!!!!!! excusé moi pour les fautes

7 votes
par softangel (IP:xxx.xx9.172.33) le 17 juillet 2012 a 15H18
softangel (Visiteur)

" la liberté de disposer de sa propre santé comme stipulé dans la constitution. "

Ben en même temps, ceux qui développent une dépendance, on ne peut pas vraiment les appeler "libres", si ? Je dis pas que c’est le cas de tous les fumeurs de cannabis, mais il me semble que les alcooliques et les fumeurs de cigarettes sont tous sauf libres (et ils sont régulièrement invoqués pour justifier la légalisation du cannabis).

6 votes
par Tarouilan (IP:xxx.xx0.60.200) le 17 juillet 2012 a 14H32
Tarouilan (Visiteur)

>Il y a tous les jours, de nouvelles drogues qui apparaissent.......... il n’y a qu’une extrême sévérité qui pourrait arriver a bout de cet horrible problème ; http://www.wat.tv/video/crocodile-n...

4 votes
par loco (IP:xxx.xx3.62.46) le 17 juillet 2012 a 23H26
loco (Visiteur)

Bonsoir,

La dépénalisation, il suffit d’avoir des enfants en adolescence pour la souhaiter au plus vite.

Si le gosse consomme, le savoir, oui, et l’aider à en sortir, oui encore. Mais le retrouver en prison parce que le trafic organisé (dont l’argent n’a pas d’odeur) l’a pris dans ses filets au nez et à la barbe des flics qui devaient l’en protéger, alors là trois fois non !!!

Déjà difficile d’être parents face à tous les dangers (médias, télé et jeux, enjeux scolaires, violences urbaine ou automobile), pas besoin que l’Etat lui-même vienne rendre la charge tragique.

1 vote
par Tarouilan (IP:xxx.xx0.60.200) le 18 juillet 2012 a 12H42
Tarouilan (Visiteur)

> @Loco, t’es juste un potache débile et drogué....... tes parents sont au courant, pour le shit... ? .... tu t’es fait dépouiller par un Kaira pour ta dernière dose.....et depuis tu baisse ton froc, quand tu en croises un.... ?

2 votes
par Tarouilan (IP:xxx.xx0.60.200) le 18 juillet 2012 a 12H25
Tarouilan (Visiteur)

La drogue est un problème épouvantable, j’ai travaillé autrefois, à quelques immeubles de distance, d’un "Médecin du Monde" et prenant mon café au bistro du coin, j’ai vu de près ces drogués... installés à demeure dans ce bistro, attendant des nouvelles du car, qui distribuait le substitut à leur drogue...... il n’y a pas de drogues gentilles et d’autres méchantes, et c’est eux qui le disaient !, ..... et quand il n’y a rien de disponible, c’est l’alcool ou des médocs détournés...... j’ai vu devant moi, ce qui restait de jolies jeunes filles détruites par ces substances, .......livides et tremblant, transpirant, soufrant, dans l’attente éperdue de l’info du lieu ou se trouvait ce car..... seul et unique objet d’intérêt...de leur pauvre vie détruite..... Il est évident, qu’une extrême sévérité, est indispensable, la prison est bien trop douce pour ces trafiquants..... seuls des camps de travaux forcés au régime sévère pourraient en venir à bout..... et hélas, pour leurs malheureuses victimes...il n’y a pas d’autre solution qu’une prise en charge de ces drogués dans des lieux fermés, avec un encadrement médical certes, mais à la discipline militaire et avec une pression maximum pour les sevrer !

5 votes
par Loxias (IP:xxx.xx1.42.55) le 19 juillet 2012 a 10H20
Loxias (Visiteur)

Il est vraiment temps de progresser, de se moderniser, et de légaliser l’usage du cannabis et de faciliter sa vente. Qui peut encore croire que cela ferait augmenter le nombre de consommateurs , alors qu’il est si simple de s’en procurer ? Au contraire, cela ferait tomber la notion du "on brave l’interdit" qui plaît evidemment a tant de jeunes. Cela deviendrait une chose courante, donc beaucoup moins tentante... comme en Hollande, les jeunes pourraient se regrouper au coffe-shop pour un ou deux joints le samedi soir, exactement comme on boit quelques bières, au contraire de la situation actuelle, qui fait que le consommateur doit acheter au minimum 2 grammes, ce qui fait qu’il est tenté de le finir en quelques jours ...sans oublier la mauvaise qualité qui détruit les organes, la fréquentation des dealers qui leur proposent de la drogue dure quand ils ne les agressent pas physiquement pour leur dérober leur argent dans une rue sombre (et les victimes ne peuvent pas porter plainte, vu qu’elles se sont fait casser la gueule en voulant acheter de la drogue). L’etat aussi se ferait pas mal d’argent dans l’histoire. Pour résumer, que des avantages ! (ps : vous pouvez vous défoulez, je ne reviendrai pas sur ce fil voir vos commentaires haineux)