Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Double mastectomie : un choix toujours douloureux
Double mastectomie : un choix toujours douloureux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 décembre 2012
Auteur de l'article
Elisa Sicardeau, 1 article (Rédacteur)

Elisa Sicardeau

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Double mastectomie : un choix toujours douloureux

Double mastectomie : un choix toujours douloureux

Quand le cancer du sein est d’origine génétique, le risque de récidive est extrêmement élevé. Une enquête réalisée aux Etats-Unis sur des femmes ayant subi l’ablation d’un des seins et présentant une telle prédisposition montre la survenue d’un nouveau cancer dans environ 20% des cas sur l’autre sein. C’est pour cette raison que la double mastectomie préventive y est souvent proposée. Le risque de rechute est alors réduit à 0.6% sur le peu de tissu mammaire résiduel. En France, cette intervention est rarement réalisée.

Choisir la vie


C’est la décision qu’a prise Allyn Rose, candidate à Miss USA 2013. Les femmes de sa famille ont payé un lourd tribut à la maladie, et elle a décidé qu’elle ne vivrait pas la même histoire. Les dépistages sont parfois inefficaces, les traitements sont pénibles, longs et les risques d’échec sont grands, même si la médecine a fait de grand progrès dans la prévention et le traitement de ces cancers. Choisir l’intervention préventive permet de ne plus avoir cette épée de Damoclès suspendue au dessus de la tête. En ce qui concerne Allyn Rose, l’avenir de sa famille, l’assurance de voir grandir ses enfants ont fait partie des critères déterminants qui l’ont amenée à envisager l’intervention. 


Une reconstruction physique et psychologique difficile


Cependant cette décision n’est pas sans conséquences. L’opération représente une réelle mutilation. Ne plus avoir de seins peut gravement perturber l’image que la femme a d’elle-même, de sa féminité. Ses relations sociales et amoureuses peuvent en souffrir. Les prothèses mammaires internes ou externes, la reconstruction chirurgicale ne suffisent pas toujours à restaurer cette image, d’autant que les résultats esthétiques peuvent être décevants pour elle ou son compagnon. Le chemin vers la guérison physique et psychologique est semé d’embuches et certaines ne s’en remettent jamais. 



Un choix toujours difficile à faire


La femme concernée par un tel dilemme doit faire entrer en ligne de compte son âge, son désir d’avoir ou non des enfants et de les nourrir, le ressenti de son compagnon, l’importance relative du risque dans sa famille et nombre d’autres facteurs personnels qui font que la situation est différente à chaque fois. 

 

SOURCES

  • http://www.ribbonofpink.com/french/content/breast-reconstruction.jsp?usertrack.filter_applied=true&NovaId=4029462064338967255

    http://www.cancercontribution.fr/actus/quand-une-reine-de-beaute-accepte-une-double-mastectomie-a-titre-preventf/itemid-7

    http://www.same-story.com/sante-maladies/cancer/cancer-du-sein/j-ai-subi-une-double-mastectomie-71482b

    http://videos.doctissimo.fr/sante/cancers/Zoom-sur-les-cancers-du-sein-d-origine-genetique.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cancer du sein